Lausanne met la main sur l’animation socioculturelle

Vaud Contrainte de modifier ses statuts, l’animation des quartiers a passé un an à se redéfinir. Mais aucun accord n’a abouti.

Dans son communiqué de ce vendredi, la Municipalité de Lausanne a annoncé qu’elle reprenait la mise en œuvre de l’animation socioculturelle dans les quartiers. Cette décision est tombée faute d’un accord avec la FASL (Fondation pour l'animation socioculturelle lausannoise), qui s’occupe des animations de 17 lieux répartis dans les différents quartiers de la ville. [...] Sur le fond, les choses le sont pourtant: Lausanne fournit le budget de 11millions et les gens du terrain, animateurs et associations de quartier, mettent en place des projets créant des liens sociaux.

[...]

.. la volonté de l’Exécutif d’entamer «un processus de municipalisation» de l’animation socioculturelle. Un fait que ne conteste pas le municipal responsable, David Payot: «Oui, la Ville reprend la main, mais jusqu'à un certain point.»

Éviter les licenciements

[...] «Si le travail des animateurs finit par se voir uniformisé, une tendance qui peut être naturelle dans une administration, il y aura un problème», prédit Philippe Lavanchy.

[...] le Parti libéral-radical s’est réjoui de la décision du jour.

Créé: 29.11.2019

article complet:

*****

Pour en savoir plus sur ces clubs subventionnés pour la promotion du vivre-ensemble: https://fasl.ch/centres/

Un commentaire

  1. Posté par Yolande C.H. le

    L’intégration se faisait par le travail, aujourd’hui elle se fait par le ludique: Lausanne, une des destinations branchées pour des ressortissants qui aiment le divertissement et l’insouciance.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.