« Si on ne fait rien, l’Afrique pourrait représenter la moitié des émissions de pollution dans le monde d’ici à 2030 »

Sur les cartes répertoriant les foyers de pollution dans le monde, l’Afrique est souvent traversée de grandes zones blanches, là où d’autres continents apparaissent en rouge, jaune ou orange. Pourtant, il ne faut pas s’y tromper : « Si on ne fait rien, l’Afrique pourrait représenter la moitié des émissions de pollution dans le monde d’ici à 2030 », avertit Cathy Liousse, directrice de recherche au laboratoire d’aérologie du CNRS, à Toulouse. Des propos tenus devant la centaine de chercheurs, décideurs et spécialistes venus participer au Séminaire international sur la qualité de l’air dans les villes d’Afrique de l’Ouest francophone, organisé jeudi 28 et vendredi 29 novembre, à Paris, par l’Observatoire mondial des villes pour la qualité de l’air (Guapo).

 

 

Dramatique peut-être, le constat renvoie à une réalité bien tangible : l’Afrique subsaharienne subit une pollution croissante, renforcée par une démographie et une densité urbaine accrues. […]

Les idées ne manquent pas : construire des routes, renouveler le parc automobile, piétonniser les voies, proposer des solutions de transports en commun plus performantes, faire évoluer les représentations des risques liés à la pollution… Des pistes encore loin d’être matérialisées.

Le Monde

Via Fdesouche

 

Rappel : L'initiative Ecopop a été qualifiée de "raciste", notamment par l'UDC Roland Rino Büchel, car elle exigeait que 10% des fonds de l'aide au développement aillent au contrôle des naissances dans les pays pauvres.

4 commentaires

  1. Posté par Antoine le

    « Si on ne fait rien, l’Afrique pourrait représenter la moitié des émissions de pollution dans le monde d’ici à 2030 » avertit Cathy Liousse.
    C’est qui le  »on » !
    Le  »on » ne peut pas être  »nous » les Blancs de l’Europe !
    Le  »on » c’est  »eux » avec :
    – Leurs gouvernements corrompus
    – Leurs lois non appliquées
    – Leur démographie galopante
    – Leur éducation
    – Leur mode de vie
    – Leur croyance
    – Leur vie !!
    Nos n’allons pas nous mêler de leurs affaires !
    Le temps des colonies est terminé depuis des décennies, ce sont leurs responsabilités.

  2. Posté par Vautrin le

    Eh oui ! Car, ainsi que le souligne Bernard Lugan, il est faux de dire que l’Afrique ne se développe pas; simplement, elle ne se développe pas à la vitesse de sa population.
    Nous avons une responsabilité, celle d’avoir détruit les régulateurs naturels des population : famine, épidémie, guerres tribales. Alors attendons-nous au pire.
    « Si l’on ne fait rien… » Mais que faire ? Je lis des solutions (« les idées ne manquent pas.. »); je les crois foncièrement stupides, car elles sortent de cerveaux boboïdes, elles sont à proprement parler ethnocentrées, d’ailleurs même pas valables pour un pays très développé. « construire des routes, renouveler le parc automobile, piétonniser les voies, proposer des solutions de transports en commun plus performantes, faire évoluer les représentations des risques liés à la pollution… » Tu parles ! Il faudrait peut-être remettre les pieds sur terre !

  3. Posté par Nicolas le

    C’est cela, oui. Et les pauvres des pays riches devront encore financer le train de vie des riches des pays pauvres. C’est Rolls Royce qui le dit !

  4. Posté par Bussy le

    Je condamne fermement ces propos racistes, colonialistes et islamophobes… les Africains et Nord-Africains ont aussi le droit de polluer !
    Et vu l’état de leurs pays et leur natalité, ça va être du lourd !
    Allô Greta, un voyage en pirogue en Afrique peut-être ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.