Les Restos du cœur assument de refuser une bénévole parce que voilée

post_thumb_default

 

Les Restos du cœur assument. Interpellé par le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF) pour avoir refusé le bénévolat d'une femme voilée, les Restos du cœur répondent le, 26 novembre, par le biais du site Check News de Libération : «Notre charte d’engagement des bénévoles précise notre exigence de neutralité politique, syndicale ou religieuse. Nous n’acceptons pas de signes religieux ostentatoires parmi les bénévoles. Cela ne vaut évidemment pas pour les personnes que l’on accueille dans les centres, qui peuvent venir comme elles l’entendent.»

La direction de la communication de l’association argumente : «Les bénévoles viennent de façon volontaire et adhèrent donc tout aussi volontairement à nos règles. Par conséquent, pour les bénévoles, aucun signe ostensible d’appartenance à un mouvement religieux ou à une formation politique ne peut être affiché pendant l’activité de l’association et dans les locaux où se trouvent d’autres bénévoles ou des personnes accueillies.»

CCIF : «L’islamophobie touche toutes les sphères de la vie des femmes musulmanes»

La veille, le CCIF avait communiqué le 25 novembre en dénonçant une «discrimination» et une marque d'«islamophobie» : «Les discriminations islamophobes ferment des portes dans le monde du travail aux femmes musulmanes. C’est aussi vrai dans le monde associatif. C’est dire à quel point l’islamophobie touche toutes les sphères de la vie des femmes musulmanes.»

Pour le CCIF, une telle pratique «discrédite fortement [le] message principal [des Restos du cœur] qui est d’aider toute personne dans le besoin et de consolider les liens de solidarité entre des personnes d’horizons divers».

Ces pratiques au sein d’une association comme les Restos du Cœur discrédite fortement son message principal qui est d’aider toute personne dans le besoin et de consolider les liens de solidarité entre des personnes d’horizons divers.https://t.co/MHpZ1Rr1EU

— CCIF (@ccif) November 25, 2019

Le CCIF a pu compter sur l'appui de l'élu de Saint-Denis, Madjid Messaoudene : «Les Restos du cœur confirment refuser les bénévoles ayant des signes religieux ostensibles. Sur le terrain, ça vise en majorité les femmes musulmanes portant le foulard. Cette charte est problématique et des personnes se détourneront de l'association.»

Les @restosducoeur confirment refuser les bénévoles ayant des signes religieux ostensibles.

Sur le terrain ça vise en majorité les femmes musulmanes portant le foulard

Cette charte est problématique et des personnes se détourneront de l'association

Avec leurs dons. Gâchis. https://t.co/0sL7r6WUCE

— Madjid Messaoudene (@MadjidFalastine) November 26, 2019

Pour Libération, une source interne des Restos du cœur explique que «parfois, on trouve des compromis avec certaines bénévoles, avec des turbans discrets». 

Lire aussi : Paroles de Gilets jaunes : «Bientôt je vais me retrouver à demander à manger aux Restos du cœur»

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

6 commentaires

  1. Posté par bonardo le

    Très bonne initiative de la part des Restos ,il faut stopper ce voile qui nous amène que des problèmes un peu partout.

  2. Posté par jerome le

    très bien félicitation !!!!!

  3. Posté par Antoine le

    Respect aux Restos du Cœur !

  4. Posté par Nicolas le

    Un véritable cancer qui cherche à s’infiltrer absolument partout pour y pratiquer le prosélytisme.

  5. Posté par Bussy le

    Ils s’attaquent même aux Restos du coeur, la conquête passe au niveau supérieur !

  6. Posté par Yolande C.H. le

    Les voilées ne cessent de répéter que c’est un choix personnel. Il y a donc bien confrontation entre décision individuelle et décision commune (règles acceptées par tous). Cet élu ne défend donc pas le principe intégrateur qui favorise la cohésion mais privilégie la pseudo décision individuelle qui définit exclusivement SA communauté religieuse puisqu’il la patronne et en fait un problème politique: cela confirme le combat politique que mène cette idéologie.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.