Il n’y aura pas de guerre civile en France (…ni en Suisse)

Publié par Guy Millière le 26 novembre 2019

Des articles sont parus ici ou là parlant d’une possible guerre civile en France. Ivan Rioufol, pour qui j’ai une très vive estime, a évoqué la question et y a même consacré un livre. Eric Zemmour parle de “colonisation” et évoque parfois l’hypothèse d’une résistance des Français face à ce qui les attend.

Je dois dire que non : je ne pense pas qu’il y aura une guerre civile en France, et je ne crois pas non plus à l’émergence d’une résistance. J’ai déjà dans un passé assez récent expliqué pourquoi, et je pense utile de souligner à nouveau quelques points.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Eric Zemmour a raison sur un point : une colonisation s’opère et s’accélère. Des incidents tels celui provoqué par une femme portant un long voile noir et accompagnant une sortie scolaire à Dijon auraient été impensables il y a quinze ans. Une multitude d’autres incidents auraient été eux-mêmes impensables. Il y a quinze ans, il n’y avait pas encore eu d’attaques terroristes islamiques majeures en France. Des zones de non droit avaient pris forme, mais il n’y en avait pas à l’époque plus de sept cent. De jeunes Musulmans brûlaient des voitures pour célébrer à leur manière le 14 juillet ou le 31 décembre, mais le phénomène n’avait pas encore pris l’ampleur qu’il a pris aujourd’hui. Il y avait des viols et des agressions sexuelles, mais on n’en comptait pas encore le nombre qu’on en compte aujourd’hui : quatre cent par jour en moyenne, et le chiffre m’a paru si élevé quand je l’ai lu que j’ai dû vérifier les données pour être sûr de ne pas me tromper.

[...]

article complet:

3 commentaires

  1. Posté par Bussy le

    Triste quand même pour tous ces jeunes et moins jeunes qui ont perdu la vie ou été estropiés en défendant la France et 14/18 et 39/45, et maintenant la France est envahie et ceux qui devraient la défendre laissent faire voire même encouragent l’invasion.
    Et une petite remarque : j’ai pas l’impressions que les gauchistes ont la vie particulièrement belle dans les pays musulmans, je me trompe ? Ah, y’en a pas dans les pays musulmans ! Alors ils planifient leur disparition en Europe, c’est bien ça ?

  2. Posté par Anna le

    Si, j’en ai peur, il est fort possible qu’il y ait un jour une guerre civile. Parce que comme toujours et comme partout, les gens courbent l’échine, courbent l’échine, courbent l’échine, et regardent ailleurs car ils ont peur de la réalité. Et puis un jour il y a toujours l’événement de trop, la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Évidement avant que cela n’arrive, personne ne sait quel sera cet évènement, ni où ni quand il aura lieu. Et plus on attend avant de réagir, plus les évènements deviennent violents. Si on avait réagit dès les années 80, cela aurait pu se faire sans trop de dégâts. Je suis très inquiète pour la France.

  3. Posté par Samsur le

    Il existe une poignée de véritables résistants. Ils sont condamnés à de la prison ferme ; c’est même à ça qu’on les reconnaît. Tout le monde n’est pas dupe sur l’origine de la démoralisation et de la destruction de la France (tout comme de l’occident blanc chrétien d’ailleurs).

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.