Le roi d’un pays très pauvre d’Afrique s’offre 19 Rolls-Royce (et 120 BMW)

La RTS qualifie l'Eswatini (anciennement Swaziland) comme étant "l’un des pays les plus pauvres de la planète".

 

**********

Le roi de l'Eswatini, un pays touché par un haut niveau de pauvreté, vient d'offrir 19 Rolls-Royce à sa famille constituée de 15 femmes et 23 enfants.

Jusqu'à l'année dernière, l'Estwatini s'appelait encore Swaziland. Ce petit pays situé au sud-est du continent africain est gouverné depuis 1986 par le roi Mswati III, qui avait succédé à son père dans la famille royale.

Le peuple du pays est durement touché par la pauvreté mais son roi continue pourtant de se comporter comme la plupart des dictateurs africains depuis ces dernières décennies : en dilapidant l'argent du peuple dans des dépenses fastueuses.

19 Rolls-Royce et 120 BMW

Il vient d'offrir 19 Rolls-Royce (dont des limousines Ghost et des SUV Cullinan) à la finition très spéciale pour les membres de sa famille (qui compte 15 femmes et 23 enfants). On rapporte aussi qu'il aurait passé commande de 120 modèles BMW, et que son garage comprend déjà pas moins de 20 Mercedes-Maybach S600 Pullman en plus d'une Maybach 62. Il possède par ailleurs un jet privé.

 

 

Turbo.frfr.motor1.com

2 commentaires

  1. Posté par Alex le

    C’est une blague ?

  2. Posté par Antoine le

    Ce sont encore les pauvres des pays riches qui paient pour les riches des pays pauvres.
    Petit, il a du être frustré de ne pas pouvoir s’amuser avec des autos miniatures !!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.