Parlement européen : pas même une minute de silence à la mémoire des victimes du Bataclan

Article rédigé par Boulevard Voltaire, le 15 novembre 2019

130 morts, 450 blessés. ll ne demandait pas grand-chose : une minute.

Une petite minute. Quatre ans après. Mais on le lui a refusé. « Il », c’est Jérôme Rivière, président de la délégation française du groupe Identité et Démocratie au Parlement européen. « On », c’est David Sassoli, le président du Parlement européen, issu du Parti démocrate italien, celui de Matteo Renzi. Sans doute parce qu’« ils » ont décidé de « mettre en quarantaine » les députés « populistes ». Mais lorsque l’on lit l’interview du président Sassoli donnée à Euronews le jour même, on comprend encore mieux ce refus.

Résumé. La journaliste qui l’interroge sur « la distance entre les institutions européennes et les citoyens » qui fut « l’un des principaux thèmes abordés par les eurosceptiques… » se voit répondre par Sassoli : « Lors de la campagne électorale pour les élections européennes, ils ont déclaré qu’ils allaient détruire l’Europe… » Carrément. Nouvelle question de la journaliste : « Le Parlement européen a décidé de mettre en quarantaine les eurodéputés d’extrême droite. Pensez-vous qu’isoler une partie du Parlement, qui a été élue par des citoyens, est une mesure raisonnable ? » Réponse du président : « Ce n’est pas un acte d’abus, c’est simplement de la démocratie. » On se pince. Ce grand démocrate se pince le nez et, donc, « les partis pro-européens ont décidé que les nationalistes devaient être tenus à distance. Parce que le nationalisme est un virus… » Inutile d’aller plus loin dans la lecture de cette interview. Tout est dit. Tenons à distance les députés « nationalistes » porteurs de virus et, par voie de conséquence, les millions d’électeurs qui ont voté pour eux.

Et demain, si un député « populiste » déclare qu’il fait jour à minuit et nuit à midi, on balaiera par le mépris cette déclaration. De même, si ce même député pointe du doigt le danger du terrorisme islamiste qui menace notre continent… Du coup, on comprend mieux alors le refus de cette minute de silence.

On le comprend d’autant plus lorsqu’on intègre le fait que ceux qui sont aux commandes de l’Union européenne (Parlement, Commission) ne semblent, au fond, pas avoir pour souci principal la protection des citoyens de cette Union. La polémique sur l’intitulé du « portefeuille » en charge de l’immigration à la Commission est sur ce point révélatrice. La présidente de la Commission, l’Allemande von der Leyen, voulait lui coller l’étiquette « Protection du mode de vie européen ». Passons sur l’expression « mode de vie ». « Culture », « civilisation », cela faisait sans doute trop typé. Le président sortant, son petit camarade du PPE, le Luxembourgeois Juncker, avait alors déclaré : « Je n’aime pas l’idée que le mode de vie européen s’oppose à la migration. Accepter ceux qui viennent de loin fait partie du mode de vie européen. » On parlera désormais non pas de « protection » mais de « promotion ». Donc, va pour la promotion des migrations. Cela dit, c’est dans la lignée du pacte de Marrakech. D’ailleurs, ils s’y connaissent, en promotion, vu qu’ils raisonnent en parts de marché. Une Europe qui protège, qu’ils disaient. Qui protège contre quoi, contre qui ? Si on bannit le mot « protection », on écarte du coup le risque, le danger potentiel, c’est logique.

Notons que le Parlement européen marqua une minute de silence en hommage aux migrants victimes d’un naufrage au large de Lampedusa en 2015, à la mémoire des victimes d’Utrecht, de Christchurch, du cyclone Ida et des déportations de 1949 dans les États baltes occupés par l’URSS, tout cela dans la même minute, en mars dernier. Ou encore lors du décès de Jacques Chirac. Tout cela est juste et bon. Certes.

Et le Bataclan ? Non. Ils n’ont pas honte ? Visiblement, non.

source:

4 commentaires

  1. Posté par maury le

    Nancy Verdier
    ·

    Comment construire des KHALIFATS à travers toute l’Europe ?
    C’est très très simple !!…
    L’islam se ménage des zones qui échappent au droit Français et européen,et ce, au milieu de notre territoire.
    Ainsi, les Islamistes poursuivis par la Police ne pourront plus être expulsés.
    Ils seront en France, sur le territoire Musulman !

    Sachant que tout notre patrimoine National est cédé aux États musulmans,on devine ce que l’avenir nous réserve !!!

    Le saviez-vous ?

    Une Mosquée devient territoire musulman (Algérien. Marocain. Tunisien. Africain…) une fois vendue !

    Dans l’émission « C’ DANS L’AIR « , le journaliste animateur de l’émission,a révélé que la Mosquée de Paris allait être vendue à l’ALGÉRIE et deviendrait territoire algérien !
    Ce qui fera de la mosquée un lieu diplomatique, un Khalifat, où la police n’aura pas le droit d’entrer !
    L’Etat est d’accord !

    Au cours de l’émission, les spécialistes présents ont confirmé cette information qu’ils connaissaient depuis 2014, mais le silence était de rigueur !

    Si c’est aussi le cas dans d’autres villes de France, les mosquées auraient donc désormais en France le même statut que les ambassades !
    Quelle traîtrise de cet Etat Français pro-islamique et liberticide qui brade son territoire aux Musulmans !

    RÉVÉLONS ET DIFFUSONS CELA EN GRAND NOMBRE

  2. Posté par maury le

    Se sont nos ennemis !ils sont volontaires pour nous annihiler ,c’est eurabia !!!!!

  3. Posté par Et si... le

    Désolée de vous contredire Sassoli est socialiste!

  4. Posté par Antoine le

    Qui sont les plus barbares ?
    Les terroristes du Bataclan ou le Parlement européen ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.