Interdiction des feux de bois Lauwaert

post_thumb_default

https://resistancerepublicaine.com/2019/11/15/ecologie-vers-une-interdiction-des-foyers-ouverts-et-du-chauffage-au-bois/

"Ecologie" vers une interdiction du feu de bois...

ma réponse :

L’interdiction de brûler du bois est une question grave qui va au-delà du romantisme nostalgique et qui risque de devenir une « Directive Européenne ». Il y a quelques années, Joke Schauvliege, une ministre belge de l’écologie voulait elle aussi cette interdiction.

Pollution de l’air : la Suisse est légendaire pour son « air pur » or dans toutes les vallées la plupart des gens se chauffent au bois qui pollue bien moins que le chauffage au mazout. L’autorité, elle-même, conseille d’allumer le feu non par en dessous comme nous l’avons toujours fait, mais par au dessus justement pour diminuer la fumée. Bien sûr il est interdit de brûler quoi que ce soit d’autre que du bois. (plastiques, papiers/cartons qui ne sont plus naturels et souvent portent des encres ou peintures, etc.)

Interdire le bois serait en conflit avec toute l’industrie non seulement de la construction des poêles à bois, mais aussi la recherche concernant les nouvelles technologies et les nouveaux débouchés des « pellets » et des chauffages à copeaux qui sont d’avant-garde. (il y a une vingtaine d’années un nouveau home pour personnes âgées a été construit, entièrement chauffé avec une chaudière à copaux de bois, ce qui à l’époque était l’avant-garde que les architectes venaient visiter.) Cependant les poêles à pellets ou copeaux ont un problème : ils sont dépendants de l’électricité et donc comme on le voit à chaque grosse chute de neige avec coupure de l’électricité ce type de chauffage ne fonctionne pas. Or les poêles à bois simples ou les feux ouverts permettent non seulement de chauffer mais aussi de cuisiner.

Les constructions en montagne qui ne sont pas reliées au réseau électrique (comme sur les alpages) ne disposent que du bois pour chauffer et cuisiner.

Ce serait aussi la faillite pour de nombreuses entreprises forestières et de production de bois de chauffage et toutes les professions connexes : sylviculteurs, gardes forestiers, bûcherons et même les ramoneurs.

En montagne il est vital de gérer la foret : les arbres murs doivent être coupés et enlevés pour permettre aux arbres jeunes de croître et de renouveler la foret ce qui est primordial car ce sont les racines des arbres qui tiennent la terre et empêchent les ébrouements et ce sont les troncs des arbres qui stabilisent la neige et empêchent les avalanches. La santé de la foret est vitale, c’est d’ailleurs une des justifications de la chasse. Le Département du Territoire organise les chasses « supplémentaires » pour éviter que trop d’animaux comme les cerfs n’endommagent la croissance et la qualité de la foret. La sécurité de l’habitat dans les vallées dépend d’une gestion correcte de la forêt le long des versants des montagnes, d’autant plus importante que les variations climatiques perturbent le permafrost.

Interdire l’utilisation du bois provoquerait la révolte de tous les habitants des vallées. Ici, en Suisse le retour au chauffage au bois fait même partie de la philosophie du retour à la nature, bio, etc.

Il y a un autre problème avec le chauffage : les chaudières de quartier qui distribuent le chauffage dans tout un quartier : impossible de cuisiner en cas d’interruption de l’électricité, mais cela met tout le quartier à la merci d’une panne ou d’un sabotage, mais aussi de décisions venues d’en haut de ne permettre qu’une certaine température dans les habitations.

Autre problème : les nouvelles constructions qui n’ont même plus de cheminées auxquelles éventuellement raccorder un poêle.

Le chauffage individuel au bois ou, le cas échéant, au charbon est le seul qui permet de s’en tirer en cas de crise.

Et, en effet : on crie haro sur le feu de bois mais pas sur les queues de camions TIR qui envahissent les autoroutes.

4 commentaires

  1. Posté par Anne Lauwaert le

    Bien pire! À chaque manif on brûle des tonnes de pneus mais aussi des voiture, abris de bus, etc. et tout le reste en prime – et, avez-vous remarqué le nombre croissant de véhicules qui s’enflamment spontanément ? il y a de quoi vraiment se fâcher !

  2. Posté par combattant le

    Il faudrait alors interdire les incendies criminels de nos forêts,dont les RESPONSABLES sont,ne le cachons pas,parfois par des migrants ( les petits protégés de nos humanistes bisousnours )et les demeurés qui courrent dans nos contrées !.Quand il n’y avait pas d’humains sur cette boule !le bois était présent,les forêts,ensuite les hommes des cavernes qui utilisait le feu pour se réchauffer ainsi que pour manger,les Indiens les signaux de fumée pour communiquer.Alors là les CHANCEUX il n’avait pas les DINGUES que nous cotôyons aujourd’hui malgré NOUS.C’était des veinards ces gars là croyez-moi !je suis partant ! LIBERTE TOTALE ! pas de rts,les petits oiseaux RIEN de tel pour le bon fonctionnement du cerveau!

  3. Posté par Antoine le

    Si on en arrive à interdire les feux de cheminée ou les poêles à bois ou à pellets, il faudra aussi interdire des usines d’incinération des ordures !
    On va me répondre que les fumées sont lavées et qu’il y a des filtres électrostatiques pour retenir les poussières et particules fines. Et de plus c’est d’utilité publique …
    Si l’administraaaation s’attaque à nos chauffages c’est qu’elle a une idée derrière la tête; encore un truc pour mieux nous contrôler !

  4. Posté par miranda le

    Par contre les écolos restent « mous » devant la progression fulgurante de la voiture en ce monde et restent inactifs face aux propositions de spécialistes qui préconisent de planter des millions et des millions d’arbres un peu partout sur la planète.

    On ne les entend rien dire sur l’Uranium 238 présents dans les armements utilisés dans les conflits de la planète et qui s’est dispersé en particules extra fines partout et qui va compromettre la vie de nos enfants et petits enfants.(holger Strom en parle sur youtube)

    Ils ne créent pas des formations à l’apprentissage du REFAIRE COMMUNAUTE dans les quartiers, les villages etc, car faire communauté c’est savoir partager et donc ne pas faire d’achat inutiles qui vont encombrer la nature.

    Il ne leur viendrait même pas à l’idée de proposer UNE JOURNEE DU CRU en occident par an ou par mois. Quelle économie d’énergie pour une seule journée comme celle là et quelle initiation pour la santé!!!.

    Il ne leur viendrait pas à l’idée de créer des journées d’apprentissage du ZERO DECHET, car les déchets que nous produisons sont tout autant producteurs de carbone dans la mesure où une bonne proportion finit dans les incinérateurs.

    C’est déjà une INJUSTICE TERRESTE que toutes les richesses minières et autres soient concentrées dans les pays chauds et une SECONDE INJUSTICE TERRESTRE de devoir souffrir du froid, alors que nous n’avons aucune énergie fossile dans nos sous-sols.

    ALORS LES ECOLOS, arrêtez de nous emm..der pas avec vos propositions injustes, inutiles, irréfléchies..

    Si vous voulez vraiment CHERS ECOLOS une énergie NON POLLUANTE, ..et non productrice de déchets essayer de vous informer sur LA FUSION FROIDE. Les travaux de Mr Bibérian vont être présentés par ELSEVIER très prochainement. https://www.youtube.com/watch?v=ec1EQMPQ8O8
    https://www.amazon.fr/Fusion-froide-Dr-Jean-Paul-Biberian/dp/B00XW5LIJW

    Pour cela chers Ecolos, il vous faudra convaincre les ASSOIFFES, LES AVIDES ET LES CUPIDES, DU POGNON, pour cesser d’exploiter les énergies fossiles très polluantes. EN AUREZ-VOUS LE COURAGE???? et de nous engager dans ce combat là????

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.