L’Allemagne infiltrée par l’idéologie communiste risque de redevenir la RDA

Claude Haenggli
rédacteur/traducteur, Berne, Suisse
post_thumb_default

L’Allemagne infiltrée par l’idéologie communiste risque de redevenir la RDA 

Hans-Georg Maassen. qui a été chassé de son poste de président de l’office fédéral allemand de  protection de la constitution par Angela Merkel, pour avoir émis des doutes sur les allégations de la chancelière concernant les événements de Chemnitz, a publié dans la Weltwoche un article dans lequel il appelle à un nouveau tournant en Allemagne. Il rappelle que l’Ouest a sous-estimé la capacité des cadres du parti communiste SED de l’Allemagne de l’Est de s’infiltrer dans les organes dirigeants de l’Allemagne réunifiée. Cette infiltration datait d'avant la chute du mur, lorsque la Stasi avait commencé à contrôler les manifestations, avec l’aide de l’église protestante, qui était l’un des piliers du régime communiste. Par ailleurs, les socialistes du SPD, en Allemagne de l’Ouest, traitaient le gouvernement communiste d’égal à égal et pactisaient avec ses cadres. Enfin, les « élites » occidentales avaient sous-estimé la capacité de survie et le danger de l’idéologie socialiste. Sinon, elles se seraient posé la question de savoir pourquoi tant d’anciens communistes ayant travaillé pour la police politique, la Stasi, se retrouvaient dans les organes dirigeants de la République fédérale.

https://www.weltwoche.ch/ausgaben/2019-46/artikel/deutschland-braucht-eine-wende-die-weltwoche-ausgabe-46-2019.html

Traduction (Claude Haenggli) : Beaucoup de ceux qui sont toujours prêts à retourner leur veste regardent maintenant en direction du socialisme et sont très heureux de l'évolution qui se produit en République fédérale d’Allemagne. Trente ans après la chute du mur, l'ancienne SED, qui a changé trois fois de nom, reste la force politique principale en Thuringe et est représentée dans les gouvernements de plusieurs autres régions. Et elle est incroyablement banalisée publiquement. Cette SED, qui s’appelle maintenant « Die Linke », n’est rien d’autre que la continuation, aussi bien par son idéologie que par son personnel, de la dictature SED. Il nous faut de nouveau plus d’état de droit, plus de démocratie et plus de liberté dans le sens de notre constitution et non dans celui du socialisme de la RDA. Nous avons besoin d’un nouveau tournant

 

Claude Haenggli,15.11.2019

 

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.