Hôpital public : le mouvement social de trop ? – Journal du jeudi 14 novembre 2019

post_thumb_default

 

Hôpital public : le mouvement social de trop ?

A quelques semaines d’un mouvement social qui s’annonce rude avec la mobilisation de la SNCF notamment, les personnels des hôpitaux publics se mettent en branle et menacent le gouvernement face au manque de moyen dont ils se disent victime.
La fin de l’année 2019 pourrait bien s’annoncer très compliquée pour l’exécutif.

Trump : le show télé des démocrates

Lancée depuis six semaines, l’enquête en vue d’une éventuelle destitution de Donald trump est entrée dans une nouvelle phase. Après une première session à huis clos, les auditions ont été retransmises en direct à la télévision avec pour but d’influencer l’opinion à l’approche de l’élection présidentielle.

Venise sous les eaux et dans la panade

La ville de Venise sous les eaux et dans de beaux draps. Ce joyau italien de l’Adriatique voit son existence menacée par les éléments mais aussi par le tourisme de masse et surtout par l’incapacité de finir le projet Mose qui vise à isoler la lagune.

L’actualité en bref

L’article Hôpital public : le mouvement social de trop ? – Journal du jeudi 14 novembre 2019 est apparu en premier sur TVLibertés - 1ère chaîne de réinformation | Nous, c'est vous.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.