2 commentaires

  1. Posté par Vautrin le

    Nigel Farage EST un homme d’État, il ne pense pas à sa prochaine réélection comme un simple politicard, au contraire il pense à la prochaine génération, incarnant ainsi l’aphorisme de James Freeman Clark (« the difference beteween a politician and a statesman is that a politician thinks about the next election while the statesman thinks about the next generation »). Comportement admirable qui a disparu chez nous depuis 1969 mais déjà ignoré sous les IIIe et IVe Républiques.

  2. Posté par miranda le

    On a envie de leur dire : DEPECHEZ-VOUS, on en a marre d’attendre ce BREXIT. On veut voir un pays qui « sait respirer en dehors de Bruxelles ».

    Par contre, quand on voit combien c’est difficile de sortir de cette Europe, on se demande ce que pourrait devenir UNE EURO-REGION (quand toutes les nations seront cassées et que les euro- régions appartiendront à Bruxelles) QUAND ELLE OSERA VOULOIR QUITTER BRUXELLES.
    Si elle ose s’en libérer, elle sera ISOLEE, et ne pourra peut-être plus commercer avec les autres régions, sinon en subissant des taxes à l’achat ou des taxes à la vente de toutes sortes de choses.. J’ai déjà pu percevoir « la descente aux enfers des petits pays qui dans le passé ont préféré être des « non alignés ».

    Si on regarde le modèle Américain des « états Unis », on constate que personne n’ose faire
    sécession.
    Comme c’est intéressant d’être une nation LIEE à Bruxelles et comme ce sera intéressant d’être une euro-région liée à Bruxelles. Juste un changement de dimensions des murs de la prison.

    Mais ce qui est à craindre le plus et contre quoi nous devrons lutter, c’est l’adhésion inconditionnelle de Bruxelles à la NOMADISATION des humains. J’ai pu le constater dans une entreprise européenne qui prépare déjà ses personnels à la nomadisation : des BAC + 7 à 10, maniant au moins quatre langues, à qui l’on n’offre que des contrats de 5 ans. Alors vous pouvez imaginer ce que ce sera pour les gens moins diplômés.

    Pour rappel, le nomadisme fera de l’humain, un être SANS PROPRIETE .(étrange comme cela nous rappelle le bolchévisme) C’est si bon une petite maison qui abrite une gentille famille. Si nous ne luttons pas, cela ne sera qu’un souvenir.

    Voilà le monde que nous préparent ces élites confortablement installés dans leurs fauteuils à Bruxelles ou à l’ONU. Parce que leur esprit jouisseur ou paresseux ne sait pas en inventer un autre. Et surtout préoccupés par une mise en scène de leurs fantasmes nomadisants.
    https://www.lemonde.fr/idees/article/2011/06/24/mefions-nous-de-l-ideologie-du-nomadisme_1540133_3232.html

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.