La Turquie annonce renvoyer dans leur pays les soldats étrangers de Daech à partir du 11 novembre

Ankara renverra à partir du 11 novembre les combattants étrangers de Daech détenus dans les prisons turques, a affirmé le ministre turc de l'Intérieur. Plus de 1150 membres de Daech seraient actuellement incarcérés dans les prisons turques.

La Turquie a annoncé le 8 novembre vouloir renvoyer dans leur pays les combattants étrangers de Daech à partir du 11 novembre. «Nous vous disons que nous allons vous les renvoyer. Nous commencerons à partir de lundi [11 novembre]», a déclaré Süleyman Soylu, cité par l'agence de presse étatique Anadolu.

Le ministre turc n'a pas précisé quels étaient les pays concernés par cette mesure. Le président Recep Tayyip Erdogan a affirmé le 7 novembre que plus de 1 150 membres de Daech étaient actuellement incarcérés dans les prisons turques.

Ankara appelle régulièrement les pays européens à reprendre leurs ressortissants qui ont intégré les rangs de Daech en Syrie, mais ceux-ci sont peu enclins à les récupérer, notamment pour des raisons de sécurité et d'impopularité d'une telle mesure.

Le 4 novembre, Süleyman Soylu avait déclaré que la Turquie renverrait les combattants étrangers de Daech dans leur pays même si ces pays leur retiraient leur nationalité.

Longtemps soupçonnée d'avoir laissé les djihadistes traverser sa frontière pour rejoindre la Syrie après le début du conflit qui déchire ce pays depuis 2011, la Turquie, frappée par plusieurs attentats commis par Daech, a rejoint en 2015 la coalition antidjihadiste.

Ankara a néanmoins été accusé ces dernières semaines d'affaiblir la lutte contre les éléments dispersés de Daech en lançant, le 9 octobre, une offensive contre la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG), fer de lance du combat contre l'organisation djihadiste.

Lire aussi : A Budapest, Erdogan menace une nouvelle fois d'«ouvrir les portes» de l'Europe aux migrants

source:

2 commentaires

  1. Posté par Antoine le

    Pour quelles raisons les pays occidentaux accepteraient leur retour ?
    Ils ont brûlé leur passeport … donc pas de retour en Europe mais dans leur pays natal !
    Ce ne sont PAS des apatrides !

  2. Posté par JeanPaul le

    Je n’ai aucune confiance en Adolf Erdogan…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.