La RTS à un élu UDC : « Vous avez perdu 12 sièges, ça ne vous a pas servi de leçon ? »

Référendum contre le congé paternité, - RTS, Forum du 8.11.2019,

Un comité interpartis de droite lance un référendum contre le congé paternité de deux semaines

Première partie : présentation par Esther Coquoz et par Julien Baumgartner, correspondant à Berne :

https://www.rts.ch/play/radio/forum/audio/un-comite-de-droite-lance-un-referendum-contre-le-conge-paternite-de-deux-semaines?id=10830193

Résumé : Un comité interpartis juge le projet de congé paternité trop cher et lance un référendum. Dans ce comité, on trouve une majorité écrasante d’UDC alémaniques, dont la figure tutélaire du parti, Christoph Blocher (pour la RTS, l’expression « figure tutélaire » ne s’applique qu’à Christoph Blocher).

La Suisse serait le seul pays européen sans congé paternité. L’UDC est divisée. 50'000 signatures seront difficiles à récolter.

Cenator : Esther Coquoz et Julien Baumgartner insistent lourdement sur la composition du comité mais ne disent quasi rien des raisons pour lesquelles le référendum a été lancé. Voici une explication adéquate en résumé :

Référendum lancé contre le congé paternité fédéral, jugé trop coûteux.

Un comité de droite porté par l'UDC a lancé vendredi un référendum contre le congé paternité de deux semaines adopté par le Parlement. Il s'oppose notamment à "la hausse constante des ponctions sur les salaires".

"Il nous reste toujours moins de notre revenu ponctionné par des redevances et des cotisations sociales de plus en plus lourdes", a expliqué la conseillère nationale et coprésidente du comité Diana Gutjahr (UDC/TG) devant les médias.

Salariés et employeurs devraient payer 250 millions de francs de plus par an, relèvent les référendaires, sans compter les ponctions à prévoir afin de financer un congé pour les proches aidants, pour les parents qui adoptent et pour un congé parental.

"Devenir parent n'est pas une maladie" [...]

source : https://www.letemps.ch/suisse/lucie-rochat-greve-femmes-une-greve-dideologues-privilegies

***

Deuxième partie : le débat entre Lucie Rochat, présidente des femmes UDC romandes, et Roland Büchel, conseiller national UDC saint-gallois.

https://www.rts.ch/play/radio/forum/audio/referendum-contre-le-conge-paternite-de-deux-semaines-debat-entre-lucie-rochat-et-roland-buechel?id=10830194

Esther Coquoz à Roland Büchel : C’était une revendication phare de 500'000 femmes, vous êtes insensible à l’appel de la rue ?

Roland Büchel rappelle que ce congé paternité est très coûteux. Pour le moment on n’est même pas capable de garantir la survie des assurances sociales très importantes comme l’AVS-AI, les caisses de pension, etc.

Lucie Rochat parle de la solitude au retour de maternité, qui serait un puissant facteur de dépression post-partum, ce qui serait évité grâce au congé paternité. C’est une mesure de prévention et de soutien aux familles, qui sont une base de notre société. Plutôt que de regarder le coût, il faut y voir des économies par la prévention.

Esther Coquoz à Roland Büchel : Vous ne regardez que le coût pour les entreprises, pas le coût social, peut-être ? Des femmes qui rentrent avec un bébé et qui n’ont pas leur mari à côté d’elles pour les aider ?

Roland Büchel : Ce n’est pas à l’Etat de dépenser l’argent qu’il n’a pas. Le mari peut prendre congé et les entreprises peuvent l’offrir, ce n’est pas à l’Etat de régler les problèmes de post-partum. Les gens peuvent choisir une entreprise qui offre ces prestations.

Lucie Rochat : Un accouchement ne se planifie pas à la semaine près. Si l’enfant arrive deux semaines en avance, même si le mari a prévu des vacances la mère fera ces deux semaines seule. Mon mari n’a pas pu obtenir un congé le jour de l’accouchement. Finalement, il a pu se libérer une heure pour venir me chercher à la maternité. Je me voyais déjà rentrer à pied ! (Anecdote sans pertinence : il y a aussi des taxis, Madame !)

Esther Coquoz à Roland Büchel : Plusieurs de vos collègues de parti soutiennent ce congé paternité. Pourquoi lancer ce référendum ?

Roland Büchel craint que cela n’ouvre la porte à une surenchère des partis de gauche qui pourrait aller jusqu’à des revendications de 6 mois de congé paternité.

Esther Coquoz à Roland Büchel : « Votre parti, l’UDC, a perdu 12 sièges au Conseil national aux dernières élections fédérales. Beaucoup l’ont vu comme une sanction parce que peut-être vous n’entendez pas la société évoluer, peut-être ce besoin de plus d’égalité entre hommes et femmes, ça ne vous a pas servi de leçon ? »

Roland Büchel : Je ne suis pas sûr qu’on arrive à plus d’égalité en renchérissant le coût du travail. Si la Suisse va mieux que les autres pays européens, c’est parce que nous n’exagérons pas avec le social.

Lucie Rochat   : Il n’y a pas encore eu de votation interne à l’UDC sur le sujet, chacun de nous est libre d’avoir sa position et c’est seulement après débat et votation interne que nous allons nous rallier à la majorité.

******

Cenator : Lucie Rochat est une jeune femme intelligente et très courageuse. Elle a dit par exemple au sujet des féministes :

[...] Ce n’est pas « valoriser » la femme que de faire de son appartenance sexuelle son seul argument politique. Ce n’est pas « travailler à plus d’égalité » que de vouloir privilégier des candidatures féminines sans tenir compte des compétences de chacun. Ce n’est pas « libérer » la femme que la sortir du modèle de femme au foyer pour lui proposer un autre carcan d’idéal à atteindre. Car la gauche se prétend ardemment féministe, mais elle ne défend en réalité qu’un seul profil féminin : la femme professionnellement active et salariée et, bien sûr, féministe militante. [...]

http://blog.pierrescherb.ch/2018/12/le-feminisme-infantilise-les-femmes.html

Lucie Rochat, dans une interview de la RTS sur la grève des femmes – « est-elle une grève de gauche ? » – a pris des positions très justes en dénonçant une manipulation de masse pré-électorale qui n’avait pas grand-chose à voir avec l’égalité hommes-femmes :

https://www.rts.ch/play/radio/forum/audio/la-greve-des-femmes-est-elle-une-greve-de-gauche-debat-entre-lucie-rochat-et-yasmina-savoy?id=10489615

Ici, en revanche, nous ne sommes pas d’accord avec la position de Lucie Rochat concernant le congé paternité : nous trouvons que ses arguments ne sont pas valables (la prévention de la dépression post-partum par le congé paternité est une stupidité sans nom). Elle aurait pu évoquer plutôt la baisse de natalité des Européens de souche.

Esther Coquoz a réussi à enfoncer une fois de plus dans le crâne des auditeurs que l’UDC est le parti des arriérés, des misogyne, des perdants, où les conflits et les dissensions internes sont légion. Ces qualificatifs sont si souvent répétés par les médias qu’il n’est même plus nécessaire de citer tous les chefs d’accusations : raciste, fasciste, misogyne, anti-écologiste, populiste, etc. Il suffit de dire UDC et toutes les lampes s’allument dans le crâne des Romands moyens assujettis à cette propagande omniprésente. Et hélas, c’est la majorité, car beaucoup, surtout dans les jeunes générations, n’ont jamais rien entendu d’autre.

Esther Coquoz se permet de livrer tout un diagnostic aux auditeurs en disant à un élu UDC que son parti a perdu 12 sièges aux dernières élections parce que le parti n’entend pas la société évoluer et réclamer plus d’égalité entre hommes et femmes, et de rajouter sur son ton arrogant de donneuse de leçons : « Ça ne vous a pas servi de leçon ? »

La leçon à en tirer, la voici : ne plus jamais servir de punching-ball à la Radio Télévision Socialiste qui fait déjà flèche de tout bois pour discréditer l’UDC, et, a fortiori, refuser tout débat entre deux membres de l’UDC.

10 commentaires

  1. Posté par farjon thierry le

    « Nous payons la redevance obligatoire et ceux qui paient (NOUS) commande ! »
    Pas moi! j’ai envoyé Serafe sur les roses comme je l’ai fait a de nombreuses reprises avec Billag!
    Suffit de plus payer et sa fera le ménage!

  2. Posté par Rictus le

    En lançant ce référendum, les caciques alémaniques à la solde de grand-papa Blocher ont réussi à diviser l’UDC, ce qui est tout bénéfice pour la gauche. Quant au résultat de la future votation, on peut espérer une bonne raclée pour ces vieux réacs antitout !

  3. Posté par jules bonibert le

    l’UDC doit boycotter systématiquement cette rts et les médias de la doxa et comme dit par Aristocle, se comporter comme Trump. Parallèlement, développer une chaine privée style TV Liberté.
    Possible ou pas ?

  4. Posté par Bussy le

    Bravo, l’UDC torpille une mesure qui pourrait un peu, un tout petit peu, aider les jeunes Européens de souche, des couples dans lesquels Madame et Monsieur travaillent, des gros bosseurs quoi, à avoir des enfants.
    Donc indirectement, l’UDC favorise des allochtones qui eux font des enfants même si c’est pas eux qui vont payer…..

  5. Posté par Aristocle le

    Si, à la place de la propagande climatique réchauffiste, la RTSocialiste avait parlé de l’envahissement allogène, du Grand Remplacement, de cette guerre masquée MORTELLE pour la civilisation greco-romano-chrétienne des blancs, et en particulier pour la Suisse, l’UDC n’aurait pas perdu 12 sièges mais en aurait gagné (au moins) 12. Et ils le savent.

  6. Posté par Aristocle le

    La RTSocialiste a compris depuis le 9 février 2014 qu’elle doit être ultra-militante pour que les gens votent selon ses désirs, c’est-à-dire socialo-vert. Ce référendum va être massacré par la RTS et ne sera donc pas accepté par les moutons.
    Tant que l’UDC ne se comportera pas à l’égard de la RTSocialiste comme Trump a l’égard de CNN, c’est-à-dire qu’il ne la traitera pas « d’organe de propagande, de désinformation », de « génératrice de fake news » et ne l’enverra pas se faire f…, l’UDC se fera massacrer.

  7. Posté par Julie Rochat le

    Il est grand temps de supprimer ce Forum qui sert principalement à fusiller l’UDC et tout invité qui n’aurait pas le cerveau à gôche. La TSR a tiré la prise des Coups de coeur sans faire de sentiment, pourquoi pas Forum-la-gaucho-verdasso-Propagande? Même si je ne la regardais pas, beaucoup de monde appréciait les Coups de coeur alors pourquoi supprimer cette émission? Je n’écoute plus la Première, ce qui m’évite de m’énerver toute seule dans mon coin et que ces journaleux pourrissent mes journées avec leur monumentale Connerie…. BASTA!

  8. Posté par Antoine le

    Esther Coquoz à Roland Büchel : « Votre parti, l’UDC, a perdu 12 sièges au Conseil national aux dernières élections fédérales … ça ne vous a pas servi de leçon ? »
    Mme E. Coquoz en maitresse d’école !
    On voit poindre une pointe d’ironie derrière sa question. D’autre part elle se permet, comme pratiquement tous ses collègues de la RTSocialiste, une attitude anti-UDC !
    Pour rappel, la RTS est soumis à une concession pour INFORMER les citoyens ! Donc elle est tenue à une diffusion impartiale de celle-ci !
    Nous payons la redevance obligatoire et ceux qui paient (NOUS) commande !

  9. Posté par Chris le

    D’un autre côté l’état n’a pas de scrupules à ponctionner des charges sociales pour envoyer des hommes à des cours de répétition militaires 2 semaines PAR AN. C’est un argument parfaitement recevable. Nous devons relancer la natalité plutôt que de nous faire remplacer. Mais d’un autre côté l’homme peut prendre sur ses vacances. On pourrait trouver un équilibre en contraignant les entreprises à donner 2 ou 3 semaines de vacances (selon solde disponible) au père d’un nouveau-né. De toute manière l’arrivée d’un enfant vous fusille les vacances de l’année courante.

  10. Posté par Derek Doppler le

    Formidable, une Suisse à 10 millions d’assistés en tout genre. Les sous nécessaires seront miraculeusement produits/transmutés par des éoliennes ? Hâte de voir ça

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.