«Gilets jaunes» : 10 000 gardes à vue, 3 100 condamnations… une réponse pénale sans précédent

 

Un anniversaire et un premier bilan des condamnations. Alors que le mouvement des « gilets jaunes » fêtera, le 17 novembre, ses un an, Le Monde a pu rassembler des indicateurs chiffrés de la réponse pénale apportée, à l’échelle nationale, aux divers débordements qui ont eu lieu au cours de l’année écoulée. Autre donnée-clé : […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Un commentaire

  1. Posté par miranda le

    Les réponses pénales sont tellement plus légères pour « nos » migrants.
    En effet nous savons de « bouche à oreille » que des gilets jaunes ont subi des peines ou amendes sévères. Mais malheureusement aucune liste n’a été dressée à ce sujet.

    D’autre part, leur convocation aux tribunaux est passée sous silence.
    Il serait intéressant que cela soit annoncé sur internet, sur un site spécial afin que l’on se rende devant les tribunaux pour les soutenir MORALEMENT.

    De même que les personnes osant pratiqué LA LEGITIME DEFENSE sont contraints de passer par les tribunaux (avec peine à l’appui), alors qu’elles risquaient leur vie face à individu bien souvent armé.
    Là aussi, nous ne sommes pas au courant de leur passage au tribunal. Ce serait bien de les soutenir à ce moment là aussi.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.