Ne dites plus « salauds de pauvres », dites « circulation différenciée »

Stéphane Montabert
Suisse naturalisé, Conseiller communal UDC, Renens

Genève étant à l'avant-garde de la vague saumâtre qui balaie la Suisse, son gouvernement a décidé d'interdire le centre-ville aux véhicules "très polluants".

800px-Bouchon_autoroute_suisse_A1_aéroport_de_Genève.jpg
Embouteillage près de l'aéroport (image Wikipédia)

Comme l'explique La Julie, "le Conseil d’État genevois passe à l’action". Et quelle action! L'adoption, aujourd'hui, d'un "dispositif de restriction de la circulation à l’intérieur du périmètre de la moyenne ceinture en cas de pic de pollution atmosphérique." Poursuivons:

La mesure phare de ce dispositif se présente sous la forme d’une vignette qui devra être apposée sur le véhicule. Il y en aura six différentes, qui seront fonction de la «performance environnementale» dudit véhicule. Elles sont identiques aux vignettes, appelées CritAIR, que de nombreuses villes françaises ont adoptées, à l’exemple d’Annecy et, bientôt, d’Annemasse. Ce n’est pas anodin car les voitures immatriculées à l’étranger seront soumises aux mêmes mesures.

Ces macarons, valides durant toute la durée de vie du véhicule, donneront évidemment accès ou non à la zone urbaine selon le degré d’alerte pollution. Pour la catégorie des véhicules les plus polluants, ce sera simple: en cas d’alerte smog, quel que soit le niveau, ils ne pourront pas circuler à l’intérieur de la moyenne ceinture.

Bon prince, le Conseil d'État laissera aux automobilistes jusqu'au 31 mars 2020 avant de commencer à distribuer les amendes, on parle tout de même de 500 francs par infraction. Les professionnels, eux, auront même droit à deux ans pour changer leurs camions...

Alors, heureux?

La stupidité de la mesure laisse pantois, sans compter que Genève n'a même pas le privilège de faire dans la nouveauté.

Pour commencer, la mesure n'a aucun effet sur la pollution. Aucun. Parce que la pollution de l'air en hiver, liée aux conditions météorologiques (absence de vent et de pluie), vient essentiellement de l'industrie et du chauffage domestique, pour grosso-modo un tiers chacun. La part liée au transport tourne autour de 20% selon les études. De combien de pourcents descendra cette pollution lorsque la circulation au centre-ville sera frappée d'interdiction sélective? Le lien de cause à effet ne sera même pas mesurable - bien moins qu'une différence de température de 1° sur le chauffage domestique.

antonio_hodgers.jpgLa circulation différenciée risque même d'être négative pour la pollution, les automobilistes traversant le centre-ville décidant de faire des trajets plus longs pour contourner la zone interdite en provoquant au passage de nouveaux embouteillages... En revanche, pour les finances publiques, miam miam!

Mais surtout, la gestion de la circulation différenciée va rapidement virer au cauchemar pour tout un chacun.

Non seulement chaque automobiliste devra avoir son petit macaron officiel sur le pare-brise, mais il faudra en plus consulter chaque matin la météo pour se tenir au courant et savoir si le centre-ville est ouvert au trafic. Vous avez oublié d'allumer votre radio? Paf, 500 francs d'amende, ça vous apprendra à ne pas écouter les directives quotidiennes du Ministère de la Mobilité Heureuse.

Les touristes de passage seront-ils exemptés? L'aspect pratique devrait dire non, l'égalité devant la loi devrait dire oui (Juste pour rire, qu'en sera-t-il des voitures diplomatiques?) Dans les deux cas, d'innombrables problèmes pointent le bout de leur nez. L'exemption des touristes amènera immanquablement un tel lot de fausses déclarations que pratiquement tout le monde passera entre les mailles du filet, à moins d'un flicage encore plus poussé de l'utilisation de chaque véhicule.

L'égalité devant la loi obligera chaque véhicule à être soumis aux mêmes règles, mais ce n'est pas une mince affaire. Va-t-on réintroduire des douanes cantonales pour s'assurer que tout ce petit monde a bien sa vignette? Même ainsi, aucun maillage ne saurait être parfait. Les diverses déconvenues de pauvres hères venus de loin et matraqués d'amendes à leur grande surprise feront autant d'anecdotes dénonçant l'écofascisme et la bureaucratie genevoises - l'idéal pour finir de donner à cette ville la réputation qu'elle mérite.

Mais il y a plus ennuyeux que de savoir si une mauvaise loi s'applique à tous ou seulement à quelques-uns, c'est de savoir si on va y survivre.

Le calcul de la pollution des véhicules est très simple: les voitures plus récentes polluent moins que leurs homologues plus anciennes. N'oubliez pas: la couleur de la vignette évoluera avec les années... Autrement dit, les gens riches avec des voitures modernes auront les moyens d'éviter interdictions et amendes, qui frapperont de plein fouet les working poors avec leurs bagnoles d'occasion. C'est donc une mesure particulièrement anti-sociale. Elle l'est d'autant plus que les pauvres ont tendance à vivre en périphérie dans des zones où les logements sont moins chers, mais aussi plus mal desservies par les transports publics.

Pour ces gens, le message du Conseil d'État genevois est très clair: tant pis pour vous.

Sur le 20 minutes, dans un article encore ouvert aux commentaires, les réactions sont plutôt négatives, pour rester poli. Les gens semblent bien avoir compris à quelle sauce ils seront mangés. Florilège:

Greta mouvance
Bienvenue à l'écolodictature, Hodgers on votera certainement pas pour toi.

 

vivement la fin...
4 ans ce n'est pas long, mais avec la gauche verdoyante se sera pire que léternité... 10 centimes sur la carburant, 5 balles par ci, 40 balles par là et encore des taxes pour compléter les taxes on n'as pas fini de rire. Le plus comique dans ce foutage de gueule, c'est que pour couronner le tout, on nous servira de beaux discours sur la cherté et que l'on ne gagne pas assez pour vivre décemment dans ce pays.

 

Décompensation verte
La mise en œuvre sera plus polluante que la mesure elle même! Ils sont tombés sur la tête juste pour avoir bonne conscience !

 

immonde
C'est dégueulasse les jours de smog seuls les riches pourront rouler en faite.

 

Bien fait
Et voilà. Maintenant vous allez perdre lentement mais sûrement votre liberté. D'abord un macaron. Puis des normes qui vont devenir tellement sévère que seuls les véhicules électriques pourront rouler. La pollution baisse régulièrement depuis plus de cinquante ans mais ils changent les normes au fur et à mesure pour vous le cacher. Vous êtes pris. Maintenant ils sont au pouvoir et vous allez payer et régresser.

On se réjouit de voir l'application de cette nouvelle Genevoiserie... En attendant que le reste de la Suisse s'empresse de lui emboîter le pas, bien entendu. Le peuple suisse a voté pour "l'écologie", la voilà qui arrive.

Stéphane Montabert - Sur le Web et sur LesObservateurs.ch, le 6 novembre 2019

15 commentaires

  1. Posté par Socrate@LasVegas le

    « Ne dites plus « salauds de pauvres », dites « circulation différenciée » »

    Bof, oui et non…Ça permettra dans un premier temps de supprimer les diesels frontaliers et les gros véhicules polluants! (pour rappel, la Suisse a le 2ème ou 3ème parc de vhc les plus polluants d’Europe malgré qu’ils soient les plus récents…)

    « La circulation différenciée risque même d’être négative pour la pollution, les automobilistes traversant le centre-ville décidant de faire des trajets plus longs pour contourner la zone interdite en provoquant au passage de nouveaux embouteillages…  »
    Dans un tout premier temps peut-être mais les gens ayant un cerveau irrigué normalement parviendront à s’adapter aux véhicules électriques (plus économiques) dont la suprématie est agendée dès 2022…

    « Autrement dit, les gens riches avec des voitures modernes auront les moyens d’éviter interdictions et amendes, qui frapperont de plein fouet les working poors avec leurs bagnoles d’occasion. C’est donc une mesure particulièrement anti-sociale. Elle l’est d’autant plus que les pauvres ont tendance à vivre en périphérie dans des zones où les logements sont moins chers, mais aussi plus mal desservies par les transports publics. »
    Re-bof: là vous êtes un peu de mauvaise foi, quand-même…;-)
    https://www.automobile-propre.com/voitures/skoda-citigo-electrique/

  2. Posté par aldo le

    Ces résultats sont ceux de la France et ses colonies, imitée par ces bi-nationaux qui squattent nos exécutifs et nos parlements, en inventant rien mais en copiant les inepties de leurs pays d’origine. Pas besoin de s’interroger sur leurs conneries congénitales. Ils sont quitté leur pays sous les contraintes économiques et politiques et QU’EST-CE QU’ILS TROUVENT DE MIEUX ? C’EST DE SE COMPORTER COMME CEUX QUI LES ONT REJETTES EN GOUVERNANT PAR EXEMPLE LA FRANCE, DEVENUE COMME L’EUROPE, BOLCHEVIQUE DEPUIS DES DÉCENNIES. Toutes les conneries françaises qui créent la pauvreté organisée et exploitée par ces bolchéviques crypto-communistes (les gauches + PDC + PLR), noyautant en plus les médias obligatoires pour assurer sans opposition l’exercice de leurs exactions anti-démocratiques.

    Remarquez les silences qui condamnent globalement l’automobile, sans faire état des gaz nettement plus toxiques et les particules cancérigènes toujours liées aux diesels toujours sous-taxés pour leurs nuisances, sans compter les émanations des 2 roues motorisés qui vont de 6 à 11 fois celle des plus récents diesels. Et encore toute la pollution complémentaire fabriquée par des rues barrées aux voitures avec les 30km/h. alibis et autres conspirations anti-liberté de déplacement qui doublent ou triplent les kilomètres à parcourir. A chaque rond-point « millionnaire de coûts » on peut additionner les coûts de l’amplification des gaz liés aux ralentissements et ré-accélérations ainsi que celle de la consommation qui comme par hasard rapporte plus des taxes. Ces débiles mentaux qui vivent d’expédients et de planques politiques dans des associations subventionnées seraient-ils aussi GRANDS CONSOMMATEURS DE DROGUES ET D’ALCOOLS, POUR ÊTRE PAREILLEMENT SCHYZOPHRENES ? Le Vert dans le nez qui n’a même pas de permis de conduire en est la meilleure preuve et ce n’est pas l’épave de sa descendance tagueur de rues protégé qui pourrait le contredire.

  3. Posté par Julie Rochat le

    J’en suis verte de lire et entendre toutes ces conneries et ce n’est que le début des réjouissances que nous préparent ces verdasses! On se prépare de belles années moi je vous le dis…. Merci à celles et ceusses qui ont voté aussi connement !!

  4. Posté par Mescolles le

    A quand les vignettes pour l’utilisation d’internet? En effet le réseau utilise plus d’énergie que toute la Russie, c’est le troisième consommateur mondial après les USA la Chine et donc producteur de la pollution qui va avec, et c’est Grennpeace qui le dit: « la pollution générée par l’industrie du net et son impact sur le climat sont équivalents à ceux du secteur de l’aviation ». Alors la circulation genevoise…
    Par contre une mesure simple et efficace pour limiter la pollution à Genève est d’éviter de retenir un maximum de voiture en ville avec les ondes rouges typiques genevoises et de pouvoir dépasser en toute sécurité les bus à l’arrêt en campagne. Une file de vingt voitures, qui roulent en 1ière et 2ème et qui s’arrêtent tous les 300m derrière le bus polluent nettement plus que vingt voitures qui roulent régulièrement en 5ème à 60 Km/h.
    Mais ça les Verts politique ne sont pas assez malin pour s’en rendre compte tus comme la majorités des genevois qui les élisent.

  5. Posté par Antoine le

    @Christian Hofer
    Merci pour la liste non exhaustive des  »hauts faits » à Genève …
    J’ajouterai la naturalisation, à marche forcée, de centaines de migrants par un certain M. Maudet (binational comme il se doit …)

  6. Posté par Christian Hofer le

    Copier la France qui est le pays des taxes, détruisant ainsi les salaires déjà faibles et l’esprit entrepreneurial, était justement la pire chose à faire. Genève le fait. Rendre la vie impossible via une bureaucratie qui étrangle les plus modestes, Genève l’a encore fait, et cela n’étonnera personne ici.

    Il faut dire que Genève est toujours à la pointe lorsqu’il s’agit de voter à gauche ou contre l’UDC. Ils doivent être contents de se faire taxer. Il n’y a pas d’autres explications.

    Il faut dire que Genève et sa haine des riches a fait le vide. Il faut bien compenser et faire raquer la classe moyenne, la rendre pauvre. Et puis Genève peut être tellement fière de sa mosquée et de son multiculti :

    – Genève: la gauche s’attaque aux super-riches qui assurent pourtant « 70% des recettes fiscales du canton ».
    – Selon le politologue Hasni Abidi, la mosquée de Genève est «la plus problématique d’Europe»
    – Elections à Genève : pour le socialiste Thierry Apothéloz la priorité est le vote des étrangers
    – Genève : Les habitantes de Perly ne devraient plus se promener seules selon la police
    – “À Genève, 80 % des mineurs non-accompagnés que l’on rencontre ont des problèmes de santé mentale”
    – En difficulté financière, Genève la multiculturelle va restreindre les déductions sur les primes maladie
    – 1er Août : la socialiste Sandrine Salerno instrumentalise la fête nationale pour imposer la propagande sur le Genre à la population
    – Un dangereux djihadiste genevois arrêté en Syrie. Il prévoyait de faire un attentat en Suisse.

    etc. etc.

  7. Posté par Dominique le

    Une pure sottise de l’écologisme genevois à la Française. marqué par la gauche d’Allende.
    Tous les véhicules qui circulent, genevois, touristes, diplomates et camions devraient être soumis à cette nouvelle loi, sans exceptions, autrement dit tous les camions et engins de chantier doivent être soumis à moins que l’on prennent comme critère le poids du véhicule et sa pollution en gaz carbonique, soufre, nox, par kg, etc.
    Les Genevois feraient mieux de se préoccuper de la pollution causée par tant d’habitants et de produits phytosanitaires-sanitaires…

  8. Posté par Zendog le

    L’écologisme est une nouvelle forme de totalitarisme. Bientôt ce ne seront plus que taxes ou amendes mais le peuple suisse a voté pour alors difficile de le plaindre.

  9. Posté par Jean Dellamore le

    D’un point de vue écologique, c’est en plus un désastre. Toute mesure poussant à changer de voiture avant que son énergie grise de construction ne soit amortie (si tant est que cela soit possible) est une aberration. Il faudrait compter une vingtaine d’années pour cet amortissement. De plus, un nombre conséquent de véhicules usagés sont revendus dans les pays « émergeants », et donc, continuent à rouler et polluer. La manoeuvre consiste donc une nouvelle fois à cacher la poussière sous le tapis, à se donner bonne conscience « parce qu’on va moins polluer chez nous, et tant que c’est loin d’ici, on s’en fout de ce qui se passe ailleurs ». Bravo les verts !

  10. Posté par PierreBé le

    Merci M. Montabert pour vos textes toujours intéressants!
    Je me permets d’ajouter qu’une mesure GRATUITE est en vigueur depuis des années dans certains Etats américains: une partie de la chaussée dite « Fast lane » est réservée aux autos emmenant plus de passagers que la moyenne (env 1.1 ici), disons 2 voire 3. Contrôles très sporadiques mais sanctions dissuasives. C’est parfaitement praticable sur la ceinture et en de nombreux autres endroits comme les couloirs de bus, et serait probablement bénéfique au moral de tous, permettant aux pauvres de véhiculer des riches…..
    Surtout, davantage d’effet sur la pollution automobile et accessoirement les besoins de parking.se

  11. Posté par Pierre-Henri Reymond le

    Ca promet! Il y a un peu plus de dix ans je travaillais comme chauffeur-livreur dans une entreprise situé en zone industrielle de Meyrin-Satigny. A uit kilomètres de mon domicile. J’habitais près de la gare de Cornavin, disposais d’une voiture de vingt an d’âge et commençais le travail à deux heures du matin. Ce genre de cas de figure est d’actualité. Mais il y a gros à parier que les cerveaux n’y ont pas pensé. Dans le cas contraire, quelle dinguerie ont-ils prévu?

  12. Posté par leone le

    Quand on est assez idiot pour élire des idiots il faut s’attendre à des idioties.

  13. Posté par AntiCon le

    Eh bien voilà…le résultat attendu après ces « élections » qui ont mis des verts au gouvernement, ou , en tout les cas donnés des ailes à ces derniers pour commencer leurs destructions de la société dans laquelle nous essayons de vivre. Les coupables sont les électeurs eux-mêmes et personne d’autre. Car l’idiotie intellectuelle est malheureusement majoritaire et en pleine croissance. Tant pis pour vous et tant mieux pour les autres.

  14. Posté par combattant le

    A l’aéroport,les AVIONS auront aussi leurs VIGNETTES anti-pollution ? Si c’est comme cela qu’ils pensent développer le TOURISME dans ce canton de GÔCHES VERTS PASTEQUES,les véhicules de leur très chère rts devront êtres mis à l’électrique qui FINANCERA ce nouveau BILLAG /SERAFE ? les trops coûteux 365.- par an ne suffiront pas ! VIVE LA DICTATURE BOLCHEVIQUE du pays du fromage,de la montre,et du chocolat sans oublier LE TOTALITARISME à la sauce socialiste dans les mains du soros !Le Coups de Coeurs d’Alain Morisod à la tsr sont devenus des coups de poignards dans le dos des CITOYENS de ce pays en plein DELIRE ! Ah les votations râtées,VIVE LES GILETS JAUNES ET LE RN !

  15. Posté par Antoine le

    L’écofascisme des Verts de gris et Verts pastèque !
    Juste après les élections du 20 octobre dernier, ceux-ci n’ont pas tardé a montrer leur vrai visage.
    Des sangsues ! des taxes, encore des TAXES !
    La stupidité de la mesure laisse pantois ! Si les 26 cantons adopte cette méthode de taxation, i ln’y aura pas assez de place sur mon pare-brise. D’ailleurs c’est interdit d’avoir plus que une vignette … question de sécurité et de visibilité.
    Bienvenue dans le monde de la mafia bobo-ècolo-verdâtre !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.