Scandale : Le directeur de l’UNRWA, l’Agence de l’ONU pour les Palestiniens, destitué pour corruption

post_thumb_default

 

Le Secrétaire général a reçu un rapport d’enquête du Bureau des services de contrôle interne (BSCI) de l’ONU concernant des allégations de corruption contre le Commissaire général de l’UNRWA, Pierre Krähenbühl. Les conclusions préliminaires de ce rapport du BSCI excluent la fraude ou le détournement de fonds par le Commissaire général. Il y a toutefois […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

4 commentaires

  1. Posté par AntiCon le

    @ Sergio,
    C’est exactement ce que je me suis fait comme remarque lors de ce passage et de plus avec la complicité du mauvais journaliste. A aucun moment il n’a fait mention du pourquoi de ces accusations, et de plus s’est permis de donner leçon de morale au conseiller fédéral Cassis….comme quoi, les Cons ça osent tout et c’est à cela qu’on les reconnaient.

  2. Posté par Antoine le

    La RTSocialiste, par la bouche de son journaleux M. Revaz, parle de démission de M. Krähenbühl
    https://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/pierre-kraehenbuehl–il-ny-a-aucun-cas-de-corruption-ni-de-fraude-ni-de-mauvaise-gestion-des-fonds-?id=10845271
    A mon avis, il a été éjecté à cause d’ abus qualifiés de «graves» !!
    Il est question notamment d’actes «d’abus de pouvoir», et de recrutements non conformes aux règles de l’ONU.
    Le commissaire général a fait preuve d’un manque certain de lucidité.
    https://www.letemps.ch/monde/pierre-krahenbuhl-suisse-scandale-arrive
     »Parmi les accusations figurent celles « d’agissements à caractère sexuel inappropriés, népotisme, représailles, discriminations et autres abus d’autorité, (commis) à des fins personnelles, pour réprimer des divergences d’opinion légitimes »
    https://www.rts.ch/info/suisse/10601247-la-suisse-suspend-ses-paiements-a-l-unrwa-apres-un-rapport-accablant.html

  3. Posté par JeanDa le

    Décidément, ces temps-ci, on en apprend de bonnes sur les dirigeants, députés, élus, fonctionnaires hauts placés, commissaires et chefaillons de tous poils et dans tous les domaines !
    Le plus extraordinaire c’est que si on n’y regarde pas de trop près, ça fonctionne à-peu-près …
    Je n’ose imaginer les économies que nous ferions si tous ces gens étaient honnêtes !

  4. Posté par Sergio le

    Incroyable interview au téléjournal de 19.30 heures, sans lequel le parti socialiste n’existerait plus en Suisse. Philippe Revaz a commencé par interroger le félon Krähenbühl sur le mode bienveillant. Ce dernier, des trémolos dans la voix, s’est permis un exercice de style dans une mise en scène grotesque. Il n’a pas été interrompu une seule fois. La fin a été d’un tel ridicule que l’on aurait pu penser que le journaliste et le malfrat onusien allaient se jeter dans les bras pour mieux se pleurer dans le gilet. Du tout grand gauchisme. Pauvre diplomatie Suisse.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.