La Réunion : agression au couteau au cri de « Allah akbar »

Un homme d'une vingtaine d'années, soupçonné d'avoir agressé samedi une femme à l'arme blanche en criant « Allah Akbar » dans un commissariat de Saint-Denis de La Réunion, sans faire de blessé, a été interpellé et placé en garde à vue, a-t-on appris du parquet.

Une enquête a été ouverte pour « violences volontaires et apologie du terrorisme », a indiqué à l'Agence France-Presse le procureur de Saint-Denis, Éric Tufféry.

Selon lui, le suspect s'est jeté sur une jeune femme qui se trouvait dans le hall du commissariat en lui plaçant un couteau sous la gorge, avant d'être désarmé.

[...]

Lepoint.fr

2 commentaires

  1. Posté par Laurent Lefort le

    En même temps, une agression à l’arme blanche à la Réunion, cela ne peut être qu’une tentative de meutre motivé par le racisme.

  2. Posté par Antoine le

     » … le suspect s’est jeté sur une jeune femme qui se trouvait dans le hall du commissariat en lui plaçant un couteau sous la gorge »
    L’agresseur est d’une crasse stupidité ! Il est armé d’un couteau, il entre dans un commissariat pour y perpétrer un égorgement (halal ?)
    L’arrestation et la mise en prison a pris 30 secondes, record du monde !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.