Horreur! Les Vert’libéraux s’activent pour que la Suisse remplace le Chili pour la COP25

Les Vert'libéraux veulent faire venir la COP25 à Genève: interview de Marc Wuarin genevois.

Audio RTS 6:48, 30.10.2019

Résumé: Le Chili renonce à accueillir la COP25 début décembre, à cause des troubles sociaux. Les Vert’libéraux genevois se sont rués pour récupérer cette COP et la faire tenir, dans un avenir proche, à Genève, en partageant, éventuellement, ce privilège avec Vaud.

Pour le porte-parole des Vert’libéraux, le Genevois Marc Wuarin, renoncer à cette COP n’est pas une option. Il rappelle aux auditeurs que Genève est le siège du GIEC, le siège européen de l’ONU, abrite plus de 2700 conférences annuelles, et est deuxième capitale mondiale pour les organisations internationales. Ce serait donc, selon lui, l’occasion pour Genève de se profiler sur la scène internationale pour montrer qu’elle est importante. Car il est urgent que la Suisse discute de la mise en application des accords de Paris avec les pays signataires.

Rinny Gremaud joue la journaliste face à Marc Wuarin, faisant semblant de remettre en question ce projet délirant. Il faut trouver 25.000 lits en très peu de temps. C’est Bonn qui est le siège de COP. Il y a deux ans, la Suisse ne voulait pas de la COP. Glasgow qui va accueillir la COP en 2026 a un budget de plus 100 millions de dollars...

Pour Marc Wuarin, ce sont des détails bagatelles, absolument surmontables. La Suisse attend la décision de l’ONU qui va se réunir pour débattre de ce problème lundi prochain. Les Vert’libéraux ont déjà lancé une pétition et vont exercer une grande pression sur le Conseil d’Etat pour que le projet soit accepté.

Marc Wuarin rappelle que ce serait un vrai bénéfice pour l’image de la Genève internationale. C’est un opportunité diplomatique, économique et une nécessité face à l’urgence climatique.

**********

Rappelons que les Vert’libéraux se targuent d’avoir la particularité, par rapport aux Verts, de tenir compte des réalités économiques, ce qui ne les empêche pas de courir après des projets titanesques. Tout comme les anciens habitants de l’île de Pâques, qui ont sacrifié toute leur civilisation à leurs dieux, en érigeant leurs statues, les Verts sont également prêts à tout sacrifier à leur religion.

Les Russes, les Turcs, les Chinois, les Américains redistribuent les cartes du monde sur le plan politique, et l’Europe, qui a totalement perdu sa place géopolitique, qui est dégénérée par ses idéologies, voudrait revendiquer la place de puissance morale internationale. Elle est incapable de saisir que le monde avance sans elle, que tous les pays défendent leurs intérêts propres, sauf la vieille Europe qui s’est mis en tête de sauver le climat plutôt qu'elle même.

L’Europe n’est plus capable de combattre pour ses propres intérêts, aussi s’invente-t-elle des chimères à combattre avec des armes sorties de son délire. Elle essaie de camoufler ainsi qu’elle est affaiblie, moribonde, totalement à la merci d’un dictateur comme Erdogan, à qui elle a versé déjà des milliards pour éviter une invasion migratoire qui pourrait encore dévaster le continent.

La réalité est que ses leçons de morale et son image vertueuse n’intéressent plus personne, un peu comme une femme qui a perdu sa beauté depuis longtemps mais qui continue d’espérer que ses admirateurs tombent en pâmoison devant elle.

L’époque où la Suisse pouvait tirer profit de son image est bien révolue. Le bilan des ONG présentes sur notre territoire est totalement négatif : non seulement elles ne produisent aucune richesse, mais elles lui coûtent les yeux de la tête, génèrent une vision totalement étriquée de la réalité, et ne servent qu’à avancer l’agenda de la gauche mondialisée.

Bien  des ONG sont souvent des fumisteries qui fonctionnent à coup de paquets de millions  et n’entraînent que la dépendance des pays sous-développés, souvent islamisés, envers l’aide que les ONG leurs fournissent. Elles perpétuent la croyance, aussi bien en Europe que dans les pays receveurs, que les Occidentaux ont une dette éternelle envers eux. De plus, ces ONG jouent un rôle important comme acteurs de notre vie politique, sans que la population ait un mot à dire.

Le réveil risque d’être très dur, car, pour la première fois, la Suisse prend systématiquement les mauvaises décisions dans tous les domaines importants concernant son avenir et les voix qui critiquent la direction prise sont réduites au silence.

Cenator

P.S. : Madrid a maintenant offert sa candidature pour accueillir la COP 25 :
Climate Change Conference - December 2019 | UNFCCC

3 commentaires

  1. Posté par Antoine le

    Bien vu et bien dit :
     »Le bilan des ONG présentes sur notre territoire (Suisse) est totalement NÉGATIF : non seulement elles ne produisent aucune richesse, mais elles lui coûtent les yeux de la tête, génèrent une vision totalement étriquée de la réalité, et ne servent qu’à avancer l’agenda de la gauche mondialisée. »
    Exigeons la transparence financière de toutes ces ONG !
    Condition sine qua non de leur présence sur le sol suisse !

  2. Posté par Sergio le

    La capacité de nuisance des rouges-verts est démentielle. En quatre ans, les dégâts causés au pays peuvent être irréversibles. Les décisions qui seront prises et les lois qui seront votées ces prochaines années, mettront à mal notre civilisation et hypothéqueront gravement notre avenir. Arrêtez ces cinglés !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.