«Démission !» ; «Dégage !» : Hué, Emmanuel Macron voit sa visite à Rouen perturbée

post_thumb_default

 

Emmanuel Macron s'est rendu à Rouen le 30 octobre, ville frappée par l'incendie de l'usine de produits chimiques Lubrizol le 26 septembre. Ce déplacement, qui n'était pas à l'agenda présidentiel, est intervenu alors que l'inquiétude demeure sur l'impact sanitaire et environnemental de l'incendie.

Si le bain de foule s'est déroulé, devant les caméras, dans le calme, les images ont clairement montré des sifflets et des huées à l'encontre du chef de l'Etat. Parmi les slogans ont fusé «On n'en peut plus, Macron dégage !», ou encore «Macron, démission !»

La HONTE pour #Macron hué "Macron démission partez partez!" scandent les rouennais 😱
#rouen#Lubrizol#GiletsJaunespic.twitter.com/Xd1I9ttVfu

— Le Général 💎 (@leGneral2) 30 octobre 2019

Emmanuel Macron est hué par des rouennais devant l'hôtel de ville. #Lubrizolpic.twitter.com/8QUP15vYHQ

— France Bleu Normandie (Seine-Maritime, Eure) (@fbleuhnormandie) October 30, 2019

La popularité de #Macron à #Rouen fait plaisir à voir 😅
Il restera une tâche de la Vième République et il faudra des années pour reconstruire la France après son départ !

#Lubrizol@paris_normandiepic.twitter.com/f0lfdokv1p#Macron

— Titi.art .🦞 #JusticePourSteve (@Titiart1) October 30, 2019

Emmanuel #Macron hué à sa sortie de l’Hotel de Ville de #Rouen.
Les Gilets Jaunes sont bien là ! ✊#GiletsJaunes#Acte51#Acte53pic.twitter.com/NioZf0ZJDe

— Gilets Jaunes Paris #Acte51 #ActeLI (@GiletsJaunesGo) 30 octobre 2019

Emmanuel Macron a aussi reçu des invectives venant de personnes qui ont tenté de perturber le bain de foule. Une riveraine a ainsi interpellé le chef de l'Etat en déclarant notamment qu'«il volait» les Français «juste pour les riches». Elle a aussi averti le président de la situation d'«un pays en révolte».

Emmanuel Macron interpellé par une riveraine en colère à Rouen pic.twitter.com/p0lPLCHfMc

— BFMTV (@BFMTV) October 30, 2019

Lubrizol : pas de «défaillance des services de l’Etat», selon Macron

Lors d'une déclaration officielle lors d'un point presse à la mairie de la ville, Emmanuel Macron a estimé qu'il n'y avait pas eu de «défaillance des services de l’Etat» dans la gestion de l'incendie de l'usine chimique Lubrizol le 26 septembre dernier.

«Les services de l’Etat ont agi avec compétence, avec beaucoup de sang froid, beaucoup de professionnalisme», a ajouté le président de la République.

A l'issue d'une rencontre avec le maire, Yvon Robert, Emmanuel Macron s'est défendu d'être venu trop tard à Rouen. «Le rôle du président de la République n'est pas de se précipiter dès qu'il y a quelque chose qui se passe [...] Je ne crois pas que mon rôle soit de me substituer à chaque ministre», a-t-il assuré, saluant le courage du préfet de Normandie Pierre-André Durand.

Lire aussi : Rouen : la quantité de produits chimiques partis en fumée lors de l’incendie revue à la hausse

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Un commentaire

  1. Posté par Antoine le

    M. Micron s’est pris une veste à Rouen !
    Les gens en ont ras-le-bol de ce faux fuyant à la gueule de jeune premier !
    Tout est mis en œuvre pour juguler les demandes légitimes du Peuple !
    La pollution chimique de Lubrizol est en train de se transformer en pollution politique à Paris !!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.