« De la Misère intellectuelle, morale et spirituelle » de toute personne ayant l’islam comme « référentiel initial » !

Tout comme il y a une « bénédiction » (imméritée bien sûr) de naître et d’avoir été élevé au sein d’une famille dont le référentiel est la civilisation occidentale aux racines chrétiennes… il y a aussi une « malédiction » liée au fait de naître et d’avoir été élevé au sein d’une famille dont le référentiel est l’islam.

Il est en effet extrêmement difficile de prendre conscience de ces deux situations, extrêmement différentes, lorsque l’on y baigne depuis tout petit. Cependant, chacune de ces situations forme, à l’insu de l’acteur, la charpente intellectuelle, morale et spirituelle de tout individu.
Aldo Sterone parle, parfois, de cela avec une grande intelligence:
[…] dans ma communauté (il s’agit de la communauté musulmane) il y a plus de gens qui ont vu leur père frapper leur mère que de gens qui ont vu leur père embrasser leur mère, … vous voyez c’est une culture de violence, qui s’interdit l’amour. […]
Aldo Sterone  https://www.youtube.com/watch?v=gVObvRARv3k&t=1713s

À son insu, Malika Nedir (MN), 24heures lundi 28.10.2019, illustre parfaitement ce phénomène.
Le papier de MN traite principalement de l’élimination d’Abou Bakr al-Baghdadi, chef du califat de l’État islamique, par les forces spéciales américaines.

En préambule, nous voulons rappeler que Abou Bakr al-Baghdadi a fait preuve de cruautés inimaginables envers ses ennemis, ou ceux qu’il jugeait comme tels. Pour en accentuer l’effet, il a fait filmer ces horreurs et les a largement diffusées par les médias du monde entier.
Abou Bakr al-Baghdadi a largement démontré qu’il était du gabarit d’un Hitler et la terreur qu’il inspirait venait, pour une grande part, de ces horreurs filmées et diffusées.

Comment ce maître en cruautés a-t-il vécu ces derniers moments ?
Comme un lâche, et finalement en se suicidant en faisant exploser sa veste explosive. Le suicide étant interdit par l’islam, quel minable exemple pour les musulmans !
Donald Trump a insisté sur des aspects minables de cet individu qui faisait régner la pire des terreurs.
«Il est mort comme un chien»,
Stéphane Montabert : « D'autres commentateurs regrettent l'emploi des termes de "lâcheté" et de "chien" contre Baghdadi car ces termes seraient particulièrement insultants pour les musulmans. Et alors? Puisque l'islam-ce-n'est-pas-ça, il n'y a aucune réserve à les employer contre une ordure du calibre d'al-Baghdadi. »

En présence de tels propos, le « référentiel initial musulman » de Malika Nedir a réagi au quart de tour. Elle a pondu un article dans lequel elle se dévoile en tant que marionnette animée, à son insu, par l’islam.

Voyons certaines perles de Malika Nedir :

«Il est mort comme un chien», a résumé Donald Trump, en décrivant les derniers instants de l’ennemi public de l’Occident. Pas d’images d’Abou Bakr al-Baghdadi, mais des détails inutiles sur l’agonie du chef du califat de l’État islamique. L’Amérique n’hésite pas à humilier ses adversaires, même à terre, pour donner plus d’éclat aux exploits de ses forces spéciales. »
Mais non MN, « L’Amérique n’hésite pas à humilier ses adversaires, même à terre, pour donner plus d’éclat aux exploits de ses forces spéciales. » vous n’y êtes pas du tout, Abou Bakr al-Baghdadi n’a jamais été un adversaire pour les USA. Tout comme Hitler en son temps, il s’agit d’un animal qui s’est lui-même exclu du genre humain par son comportement. Et Donald Trump emploie à dessein, et à juste titre, le terme de chien pour le désigner car cet animal est très méprisé par les musulmans.

« En décembre 2003, l’administration Bush exhibe Saddam Hussein, le tyran irakien découvert au fond d’«un trou à rat», une cache creusée dans une ferme près de sa ville de Tikrit. L’image du clochard hirsute et hagard, aussitôt diffusée par les nouveaux maîtres de l’Irak, choque les sunnites. Ils ne pardonneront jamais à l’Amérique l’exécution par pendaison de Saddam Hussein et la décapitation du régime baasiste. Un ressentiment qui servira de terreau à l’État islamique. »
Mais non MN, à nouveau votre référentiel vous aveugle.
Saddam Hussein, une ordure infrahumaine devait être éliminé… pourquoi ?
Parce que « les masses arabes » (quelle horrible désignation pour parler d’êtres humains) voulaient en faire leur idole, leur Führer à l’image de Nasser en son temps.
L’erreur de l’administration Bush a été de ne pas préparer « l’après Saddam Hussein » ; à savoir, une « dictature militaire » la plus civilisée possible.
Madame Malika Nedir, ne pensez-vous pas que vous devriez vous interroger sur l’incapacité des états musulmans à vivre en paix les uns à côté des autres plutôt que de chercher « la paille dans l’œil » des américains ?

« En mai 2011, Barack Obama triomphe à son tour lorsqu’il annonce la mort d’Oussama ben Laden, qu’il s’était juré de retrouver. Après dix ans de chasse à l’homme, le responsable des attentats du 11 septembre est abattu par des commandos américains dans une maison d’Abbottabad au Pakistan. Son corps est ensuite coulé au fond de l’océan Indien. Sa promesse accomplie, Barack Obama annonce dans la foulée le retrait des troupes américaines d’Afghanistan. Une aubaine pour les talibans. »
Madame Malika Nedir, ne pensez-vous pas que vous devriez vous interroger sur l’envie démentielle qui ronge les musulmans à l’égard du monde occidental, envie les poussant à se réjouir lorsque les tours du World Trade Center se sont écroulées plutôt que de chercher « la paille dans l’œil » des américains ?

« Aujourd’hui, Donald Trump brandit lui aussi son trophée. Prêt à utiliser la dépouille du chef de l’État islamique pour renforcer sa stature de commandant en chef et faire taire les critiques sur le rapatriement des soldats américains déployés en Syrie. »
Madame Malika Nedir, ce que tout cela est simpliste… vous avez une dent contre le Président Trump, quelle originalité !
Madame Malika Nedir, nous vous proposons de lire très attentivement le texte suivant puis de nous dire ce que vous en pensez.

Merci à Donald Trump d’avoir débarrassé la Terre d’Abou Bakr al Baghadi

« L’Amérique sait mettre en scène son efficacité pour neutraliser ses ennemis. Mais elle a abandonné toute ambition politique au Moyen-Orient. Aucune mort, même spectaculaire, n’effacera l’échec des interventions américaines en Syrie, en Irak et en Afghanistan. »
Madame Malika Nedir, comment pouvez-vous écrire la chose suivante :
« Mais elle (NDLR L’Amérique) a abandonné toute ambition politique au Moyen-Orient »

Pourquoi la politique arabe de Donald Trump est plus subtile qu’il n’y paraît

http://www.dreuz.info/2017/05/22/en-arabie-saoudite-donald-trump-a-decapite-50-pays-musulmans/comment-page-1/#comment-505017

« Aucune mort, même spectaculaire, n’effacera l’échec des interventions américaines en Syrie, en Irak et en Afghanistan. »
Madame Malika Nedir, il ne faut pas tout mélanger. Abou Bakr al-Baghdadi devait être mis à mort, voilà qui est fait. Merci Monsieur le Président Trump et merci aux renseignements et aux forces spéciales qui ont bien travaillé.
Madame Malika Nedir, seul un esprit chagrin, ou dérangé, peut mettre en parallèle l’élimination de l’ordure susmentionnée et le bilan des interventions américaines en Syrie, en Irak et en Afghanistan. Attention Madame, vous disjonctez totalement !

Cenator

6 commentaires

  1. Posté par kandel le

    @Delaye nous résume tellement bien la situation :
    « C’est l’islam qui est l’ennemi n° 1 de la France et de l’Europe, il suffit de lire le coran pour le comprendre et SEULS, les islamistes tuent sur ordre de leur religion, cela depuis le cinquième siècle. Ceux qui affirment le contraire sont des collabos et des menteurs, ou des idiots. La Turquie a été le cancer de l’Europe durant des siècles et continue avec Erdogan. »

    L’islam est le cancer de « l’humain », de « la liberté »… un homme sans liberté n’est plus un être humain digne de ce nom.

    Les « MALIKA NEDIR » viennent profiter de la liberté en Occident aux racines chrétiennes et ils font tout pour y importer l’islam, ce fossoyeur constant de la liberté… CHERCHEZ L’ERREUR ET LA LOGIQUE CHEZ LES MUSULMANS !

    C’est toujours la même histoire de la malédiction émanant du « référentiel initial musulman ».

  2. Posté par kandel le

    «  »C’est fou cette empathie pour un psychopathe assassin. Mais faut-il s’étonner? Ne vivons-nous pas l’ère des « padamalgame », « je suis Charlie » et « vous n’aurez pas ma haine ». Cela ressemble étrangement au pacifisme qui se met en place avant les guerres. Il ne faut surtout pas percer l’abcès. » »

    « Cela ressemble étrangement au pacifisme qui se met en place avant les guerres. Il ne faut surtout pas percer l’abcès. »

    EST-CE VRAIMENT AUSSI GRAVE ?

    RAPPEL :
    Daladier « L’homme de Munich »
    Initiateur le 7 juin 1933 du « pacte quadripartite », signé avec le Royaume-Uni, l’Allemagne et l’Italie afin de favoriser l’intégration de l’Allemagne au sein de la Société des Nations, il est signataire, en tant que président du Conseil, des accords de Munich en 1938.
    Il est accompagné par la politique d’apaisement des britanniques Chamberlain et Lord Halifax. Par ailleurs, les informations de l’état-major français déplorant la faiblesse de son aviation, le désir de ne pas engager le pays sur la voie d’une nouvelle guerre contre l’Allemagne, le fort courant pacifiste présent en France, tout ceci l’incite à ratifier ces accords issus d’une rencontre qu’il qualifiera plus tard de « traquenard ».
    Après la signature des accords, à son retour en France, Daladier imagine qu’il sera hué pour avoir cédé à Hitler, les accords de Munich octroyant aux nazis une partie de la Tchécoslovaquie sans contreparties significatives, hormis des promesses de paix. À sa grande surprise, il est acclamé à sa sortie de l’avion au Bourget par une foule qui le perçoit comme le sauveur de la paix. Il aurait alors marmonné devant le diplomate Alexis Leger : « Ah les cons ! S’ils savaient ». Dans ses Mémoires, Daladier dira de façon plus modérée : « Je m’attendais à recevoir des tomates et j’ai reçu des fleurs ».
    Source : Wikipédia

  3. Posté par Anne Lauwaert le

    Je ne comprends pas comment il est possible que des gens qui vivent chez nous, souvent depuis longtemps, puissent continuer à croire que des livres tombent du ciel, que la terre est plate, que la pisse de chameau est thérapeutique, que se déshydrater le jour et s’empiffrer la nuit puisse être sain, qu’enfermer les femmes soit plus efficace qu’éduquer les hommes, etc… Tout cela est hallucinant. Bien sûr il y a ceux qui y ont intérêt car le jour où leurs endoctrinés se libéreront ils perdront leur pouvoir, mais pourquoi les gens normaux acceptent-ils ? Quel est l’intérêt des nôtres qui font tout ce qu’ils peuvent pour empêcher ces gens de ses libérer ?

  4. Posté par G. Vuilliomenet le

    « INCROYABLE AVEU, décidément, misérables commentateurs musulmans, vous êtes encore plus gravement malades que nous le pensions. »

    Et-ce que réellement, le culant qui s’exprime sur le 24Heures est musulman?. Je n’en mettrais pas ma main au feu. Le gauchisme a réussi à empoisonner pour très longtemps les esprits de trop de nos concitoyens, à un point tel que si le nazisme est à gerber, ce n’est pas le cas pour le communisme sous toutes ses formes ou pour l’islam. Ce dernier est même vu comme une religion de tolérance et de paix, c’est l’islamisme qui est une déviance de l’islam. A croire que Mahomet était déjà en son temps un déviant de l’islam, ce qui est quand même assez fort de tabac lorsque nous savons qu’il est presque l’égal d’Allah qui a quand même pondu des versets qui arrangeaient les affaires de son gourou terrestre qui n’avaient plus qu’à les révéler aux moments opportuns.

    Faut-il s’étonner qu’une Malika Nedir se torde de douleur en pensant que cet assassin de al-baghdadi a été humilié? Pour comprendre leur position, il faut lire ce texte:

    https://lesobservateurs.ch/2019/11/01/un-apostat-de-lislam-ne-preche-pas-le-pas-damalgame/

    Comment peut-on avoir de l’empathie pour des ordures comme al-baghdadi. Si je comprends bien, humilier cette crevure, c’est humilier TOUS les musulmans. Quel bel aveu.

    Une autre ordure va le remplacer et il va falloir l’éliminer aussi, ce qui va prendre du temps et de l’argent.

  5. Posté par kandel le

    ÉPOUSTOUFLANTE DÉMONSTRATION DE LA THÈSE EXPOSÉE EN TITRE !
    Les commentaires reproduits ci-dessous sont hallucinants, Baghdadi était un monstre à classer avec Hitler, Staline, Pol Pot et compagnie. Et selon les commentaires exposés ci-dessous, il faudrait en parler sans l’humilier, lui et ceux qui l’admiraient.
    Ainsi, par analogie, Hitler et les pires SS… et ceux qui les admiraient ne devraient pas être humiliés !

    INCROYABLE AVEU, décidément, misérables commentateurs musulmans, vous êtes encore plus gravement malades que nous le pensions.

    Baghdadi, Hitler, Staline, Pol Pot sont des monstres, des ordures ayant des formes humaines, ils ne méritent que le dégout le plus profond… et CEUX QUI LES ADMIRENT NE MÉRITENT PAS MIEUX.
    Tout être humain digne de ce nom doit VOMIR de telles créatures qui, du fait de leurs actes, se sont exclus du genre humain !

    Source, l’article de 24heures en cause :
    https://www.24heures.ch/signatures/editorial/baghdadi-mission-accomplie/story/16847971?comments=1

    Baghdadi, mission accomplie
    Malika Nedir 28.10.2019
    […]
    COMMENTAIRES (parus dans 24heures) :
    Pierre-François Culand 29.10.2019, 10:52 Heures
    Ah voilà ce qui perturbe certains ! Ce nom pas de chez nous ! Ça les gêne aux entournures hein! Et ils ne comprennent pas comment il serait possible d’humilier quelqu’un qui a, objectivement, fait tant de mal. Ils ne comprennent donc pas que parler d’inutile humiliation ce n’est pas défendre le terroriste et ses exactions. C’est seulement être capable de voir les faits sans être aveuglé par ses préjugés et le dégoût légitime que peut inspirer un criminel avéré. Éliminer cet adversaire de l’occident était assurément légitime. Mais cela ne justifie pas ce besoin d’humilier à la fois l’homme désormais hors d’état de nuire mais en même temps s’attirer inutilement la haine et le ressentiment des peuples qui, à tort ou à raison, voyaient en lui un défenseur de leurs valeurs. C’est une erreur.

    Pierre-François Culand 29.10.2019, 09:04 Heures
    @MLB: mais le pompon c’est votre PS. Ajouté comme pour justifier que vous la trouvez sympathique malgré son patronyme « de ces pays ». Tout vos mots transpirent l’incompréhension et le refus de tout métissage culturel. Vous vous obstinez à renforcer les barrières et le cloisonnement là où il faudrait au contraire les atténuer et les faire disparaître. Il est pour vous inconcevable que nous soyons tous frères. Je trouve cela triste et déplorable. Surtout pour une chrétienne.

    Frank Paillard 28.10.2019, 12:22 Heures
    BRAVO à vous, Malika Nedir, excellente journaliste qui rappelez, car c’est malheureusement nécessaire, que se complaire à humilier un ennemi est une double erreur: c’est s’abaisser à oublier tout respect élémentaire et c’est surtout renforcer la haine, le désir de vengeance de l’adversaire! C’est peut-être, d’ailleurs, le but secret poursuivi par Trump dont les marchands d’armes sont le principal soutien!

    ML Bornard 28.10.2019, 08:28 Heures
    MALIKA NEDIR VOUS ÊTES VOUS-MÊME DE CES PAYS, DONC DE CETTE CULTURE ? PAR CONSÉQUENT CELA VOUS CHOQUE. MAIS CE PERSONNAGE AVAIT FAIT ÉNORMÉMENT DE MAL. ET VOUS ÉCRIVEZ QU’IL A ÉTÉ « HUMILIÉ » ? Pouvez-vous nous expliquer pourquoi ?

  6. Posté par Bussy le

    Comme il y avait eu plein d’Oussama il y a quelques temps, vous verrez que plein de parents musulmans donneront le prénom Abou à leur fils pour bien montrer leur immense reconnaissance aux Occidentaux de les avoir laissés s’installer chez eux et, très souvent, leur paient de très généreuses allocations sans rien en retour.
    Effectivement, deux référentiels totalement incompatibles, une preuve de plus en est donnée par cette Madame Nedir qui ose défendre ce monstre qui a commis plein de crimes contre l’humanité.
    Une dernière petite chose, je ne suis pas d’accord de le traiter de chien, c’est un manque total de respect vis-à-vis des chiens !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.