Coups de feu devant la mosquée de Bayonne : le « pas d’amalgame » allègrement piétiné

post_thumb_default

 

Voilà une affaire ô combien emblématique du « deux poids deux mesures » qui sévit dans notre pays. En effet, alors que politiciens et grands médias nous incitent sans cesse à la « prudence » et à « éviter tout amalgame » chaque fois qu’une attaque ou un attentat est commis par un musulman, ils sont aujourd’hui les premiers à insister lourdement sur le passage éclair au RN du tireur de Bayonne et à attiser ouvertement la haine contre les partisans de Marine Le Pen.

Un luxe d’informations inhabituel

Rappelons que lundi après-midi, cet homme âgé de 84 ans s’est présenté devant la mosquée de Bayonne, avec semble-t-il l’intention d’en incendier l’entrée. Mais, surpris par deux fidèles, il a alors tiré dans leur direction et les a blessés, avant de prendre la fuite. Interpellé un peu plus tard à proximité de son domicile de Saint-Martin-de-Seignanx (Landes), il a immédiatement été placé en garde à vue pour « tentative d’assassinats ». En pareil cas, les grands médias ne livrent généralement les informations concernant le suspect que dans les jours qui suivent, et souvent au compte-gouttes. Or dans le cas de Bayonne, l’habituel « mystère » entretenu autour de l’identité du suspect et de ses motivations a immédiatement volé en éclats : dès lundi soir, en effet, les médias, avec une joie non dissimulée, nous apprenaient que l’individu s’appelle Claude Sinké, qu’il s’agit d’un ancien militaire et, surtout, qu’il a été candidat du FN aux élections départementales en 2015 dans le canton du Seignanx ! Un déballage d’informations pour le moins « étonnant », quand on se souvient qu’il aura fallu attendre plusieurs jours pour connaître ne serait-ce que le nom du tueur islamiste de la préfecture de police de Paris. Par ailleurs, on notera que ce Claude Sinké, bien qu’étant décrit par son voisinage comme « quelqu’un de psychologiquement perturbé », n’a pour sa part pas eu la chance de se voir attribuer par les grands médias ce fameux statut de « déséquilibré », qui permet si souvent d’exonérer l’islam de ses responsabilités lors d’attentats.

Une aubaine pour les grands médias

C’est que l’affaire Sinké est une véritable aubaine pour une classe politico-médiatique sans cesse en quête d’éléments susceptibles de discréditer la droite nationale. Surtout à l’approche d’élections municipales qui s’annoncent difficiles pour le pouvoir en place. C’est ainsi que, depuis lundi soir, les membres du gouvernement se bousculent pour condamner à qui mieux mieux cette attaque, en pointant plus ou moins indirectement du doigt le RN. RN, dont la présidente a pourtant elle aussi dénoncé sur Twitter un « acte inqualifiable absolument contraire à toutes les valeurs portées par notre mouvement ». Une condamnation très claire qui, bien sûr, n’a pas pour autant mis fin à l’amalgame. Comme a pu le constater Jordan Bardella lundi soir sur BFMTV. Quasiment « sommé » par les journalistes de s’expliquer, l’eurodéputé RN s’est en effet vu contraint ou presque de rappeler que Sinké « a été écarté en 2015 » du parti et n’en est « évidemment plus adhérent ». Surtout, a souligné très justement Bardella, « on ne peut pas pointer du doigt comme ça les uns et les autres. Le “pas d’amalgame” s’applique lors d’attentats, il faut qu’il s’applique dans ce cas-là. » Car « vous ne trouverez personne au sein du RN qui cautionne ce type d’attitude et de geste ».

Cet article Coups de feu devant la mosquée de Bayonne : le « pas d’amalgame » allègrement piétiné est apparu en premier sur Présent.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Un commentaire

  1. Posté par Antoine le

    La justice (avec un  »j » minuscule) qui applique le 2 poids et 2 mesures depuis Mme Taubira et maintenant avec Mme Belloubet démontre l’ INÉGALITÉ de traitement des citoyens devant la loi !
    La manipulation continue de plus belle !
    Les merdias s’en donnent à cœur joie !! Avec la bénédiction du gouvernement pourri et corrompu qui est en place.
    Si tu es basané, voir noir de peau, si tu es du Nord de l’Afrique, alors ton nom ne sera PAS divulgué !! Par contre, si tu es Français de souche (ou Blanc), fait gaffe !!
    Tout le monde le saura dans les 5 minutes

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.