Pourquoi l’électorat de l’UDC ne s’est-il pas plus mobilisé ?

L’invité de la RTS, Matinale du 24 octobre 2019, pour parler des échecs à répétition de l'UDC, est Pierre-François Veillon, qui a siégé 12 ans au Conseil national pour l’UDC/VD.

Rappel : Pierre-François Veillon a milité pour le maintien d’Evelyne Widmer Schlumpf dans l’UDC après sa participation au complot visant à la non-réélection de Christoph Blocher au Conseil fédéral. Il a également tâté le terrain afin de savoir s’il n’allait pas passer au PBD, mais il lui a semblé finalement préférable de rester à l’UDC, bien qu’il ait été souvent opposé à la ligne du parti.

Pierre-François Veillon est le père de Vincent Veillon, un des deux bouffons attitrés de la RTS dans l’émission « 120 secondes ».

Et c’est ce genre de tiède, de mou que la RTS choisit d’interviewer concernant le sujet mis en titre !

Ce genre de personne décourage bon nombre d’électeurs UDC d’aller voter.

Pierre-François Veillon  est un « UDC modéré » quasi interchangeable avec n’importe quel représentant de la pseudo-droite. Le journaleux lui demande si ce n’est pas à cause du fait que l’UDC soit trop à droite qu’elle perd. Oui, pour Pierre-François Veillon, l’UDC est  trop à droite, c’est pour cela qu’elle ne passe pas, et si Oskar Freysinger n’a pas été réélu, c’est bien de sa faute, il s’est tiré une balle dans le pied. 

L’UDC a besoin de porte-paroles qui osent affronter offensivement les médias, sans aucun complexe face aux interdictions dictées par le politiquement correct et aux mots ou thèmes piégés.

La RTS invite des UDC à la Pierre-François Veillon parce qu’elle sait qu’ils ne lui réserveront aucune mauvaise surprise.

Au contraire, l’UDC devrait absolument faire en sorte que de tels « mous » ne s’expriment jamais en son nom.

Quant aux dissensions entre membres de l’UDC, comme le fait de discréditer gratuitement Yvan Perrin, ou les histoires privées étalées au grand jour autour de Claude Voiblet, de tels incidents ne devraient jamais arriver. Les problèmes se règlent en famille, la trahison est indéfendable.

Les médias en Suisse romande travaillent unis de toutes leurs forces pour détruire l’UDC. Par conséquent, il faut cesser de vouloir faire copain-copain avec eux et les tenir à l’écart de tout ce qui est affaire interne. 

L’exemple à suivre est celui d’Oskar Freysinger, présent un court instant sur la RTS le jour de l’élection, et qui saisit l’occasion de dénoncer l’hystérie climatique, instrumentalisée par l’extrême gauche, ainsi que le parti-pris des médias dans cette escroquerie. Voilà exactement la bonne manière de procéder.

Nous ne retrouvons plus ce que Freysinger a dit le 20 octobre à la télévision de la RTS, mais nous avons trouvé cette audio, réalisée avant même le début de la campagne UDC. Les journalistes font ce qu’ils peuvent pour ridiculiser le retour de Freysinger : questions méchantes, regards méprisants, la haine suinte de ces apparatchiks. Freysinger est grandiose, 10/10 !

https://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/oskar-freysinger-va-coordonner-la-campagne-de-ludc-romande-en-vue-des-elections-federales-doctobre-2019?id=10240094

2 commentaires

  1. Posté par Jean Durand le

    Le parti pris anti-UDC dans la presse romande est connue depuis longtemps. Je ne comprends pas pourquoi elle ne réagit pas plus fortement contre les insinuations et les mensonges proférés par les médias traditionnels à l’ère d’internet comme le fait Trump par exemple sur Twitter. Les médias traditionnels aux US ont perdu beaucoup d’audimat dû à leurs mensonges continus contre Trump. L’UDC devrait mettre en place un observatoire médiatique et démonter tous les fake news publiés à son encontre.

  2. Posté par Derek Doppler le

    « Tiens, revoilà PFV. Qui ça? Mais oui souvenez-vous, Pierre-François Veillon, flamboyant conseiller d’Etat vaudois UDC dans les années 90, qui allait pourtant perdre très vite le contrôle de son département des finances et être contrait à une démission infâmante, sur fond de scandales comptables, en pleine crise de liquidités publiques. »
    https://largeur.com/?p=2618

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.