Suède : une enseignante pro-migrants de 70 ans étranglée à mort par son élève, un Afghan de 20 ans, qui était également son amant

Suède – Pendant une année, l’enseignante âgée de 70 ans et l’élève afghan de 20 ans avait eu une relation amoureuse. Le jeune homme est accusé du meurtre de la septuagénaire.

L’étudiant est arrivé en Suède en 2015. Sa demande d’asile a été refusée et il a fait appel de cette décision devant le tribunal des migrations. Le 27 juin, il a appelé la police et a avoué qu’il avait étranglé à mort une femme de 70 ans qui avait été son professeur.

L’enseignante était à la retraite et avait eu le migrant comme élève. Elle était connue pour son militantisme en faveur des demandeurs d’asile. Lorsque la police a arrêté le jeune homme, il a déclaré qu’il « avait fait quelque chose de stupide et avait frappé quelqu’un ».

« On commençait à s’embrasser et puis j’ai eu un peu peur et ensuite je l’ai l’étranglée », dit-il lors de son interrogatoire. La victime a été retrouvée morte dans son appartement. L’étudiant n’a fourni aucune explication supplémentaire.

Au cours de l’enquête, il est apparu clairement que l’élève et l’enseignante formaient un couple. Cette information est confirmée par des notes que la femme a laissées avant sa mort: « Par des notes qui font référence à des dates précises, il est confirmé que la relation amicale se transforme en une relation amoureuse à la mi-2018 ».

La septuagénaire écrit qu’elle « devrait essayer de ne pas le contacter », mais qu’il « la rend heureuse ».

Expressen / Aftonbladet / Nyheter Idag

Via Fdesouche

9 commentaires

  1. Posté par Jean Marie LP le

    je vais reprendre de la bûche tiens

  2. Posté par combattant le

    Effet boomerrang ! connaît pas pour une Prof ? bizzare du côté des blondes,virant sur le grisâtre.Ah ces petits protégés,nous le rendent BIEN ! nos dames préfèrent-t-elles les migrants barbares ? à nos patriotes,travailleurs,respectant les lois,au diapason,qui financent par obligation cette invasion criminelle,et pollueuse n’est-ce pas les VERTS !

  3. Posté par odin29 le

    Voila une nouvelle qui est bonne!!! Une collabo des envahisseurs, assassinée par un envahisseur.
    Cerise sur le gâteau…une histoire de sexe dégueulasse! j’ME MARRE!!!

  4. Posté par Antoine le

     »Elle était connue pour son militantisme en faveur des demandeurs d’asile. »
    Un peu de discernement et de bon sens; elle serait toujours en vie !
    L’aveuglement des pro-migrant ne peut mener qu’à notre ruine !
    La démonstration est visible, là sous nos yeux !
    Réveillons-nous et AGISSONS !

  5. Posté par yann.legoelech le

    elle la cherché, elle l a eu , tant mieux pour elle ; elle ne peut s en prendre qu’ à sa mini cervellequ elle n’a plus à présent

  6. Posté par jules bonibert le

    Née en 49, 19 ans en mai 68, jouir sans entrave, interdit d’interdire…. »toussa »….
    tout fout le camp ! (soupir)

  7. Posté par Vautrin le

    On est toujours puni par où l’on pèche ! Ce ne sont pas les amours à cinquante ans d’écart qui font péché, c’est le fait de s’enticher d’un envahisseur dont on soutient la « cause » plus que douteuse. Amen.

  8. Posté par Nicolas le

    Ooooooohhhhh, comme c’est triiiste.

  9. Posté par benz le

    pas de pitié pour ces gôcho progrésistes vous les voulez les migrants alors démerdez vous

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.