Elargissement de l’UE : faut-il inclure la Macédoine du Nord et l’Albanie ?

De jeudi à vendredi (17-18 octobre), un sommet s’est tenu au Parlement Européen au sujet de l’élargissement de l’UE à la Macédoine du Nord et à l’Albanie.

Juncker, Orban, les Slovaques, les Tchèques ont déploré que la France ait mis son veto. Orban argumentait que l’UE ne tient pas ses promesses. Tusk a présenté ses excuses à ces pays candidats en précisant que ce n’est pas de leur faute si les négociations pour leur admission ne peuvent pas commencer.

Macron veut d’abord stabiliser l’Europe, avec une meilleure intégration des migrants déjà sur place. Il a dit que la France n’est pas prête, ni aucun pays de l’UE, à recevoir une immigration massive venue d’Albanie, qui, en dépit du fait que ce pays est considéré comme sûr, fournit à la France un grand nombre de demandeurs d’asile.

Macron veut réformer la procédure d’élargissement et mieux intégrer les pays membres. Il a dit dans un sursaut de lucidité que déjà maintenant, l’UE ne fonctionne pas bien.

La journaliste hongroise a relevé qu’il est extrêmement inhabituel que Macron se retrouve dans l’opposition, car il est le  plus pro-européen de tous, ce qui n’est pas difficile puisque toutes les décisions vont dans le sens de ses intérêts.

Pour la Hongrie et les pays de l’Est, qui ne sont pas des pays cibles pour les migrants, c’est l’élargissement qui est dans leur intérêt, afin de repousser les limites de l’UE face à l’invasion qui menace toute l’Europe et d’éviter que l’Albanie tombe sous influence extra-européenne.

Mais le débat principal de ce sommet portait sur le budget. Il ne fait que commencer et le retard s’accumule.

Le Brexit va causer un gros trou dans le budget et aucun pays ne veut payer davantage.

Détail le plus marquant de ce débat : la migration et la lutte contre le réchauffement climatique occupent désormais 25% du budget de l’UE. Les pays qui comptaient auparavant sur les fonds de solidarité vont se retrouver avec un trou dans leur budget également. L’aide agricole sera également réduite et les frais liés à la migration seront inclus dans le budget de l’intégration.

Ce désaccord illustre parfaitement le fait que les intérêts des pays membres de l'UE sont si divergents que son explosion est immanquable, comme pour une maison bâtie sur un marécage.

Source en hongrois : « Aucun accord n’a pu être conclu sur l’élargissement »

******

Commentaires de Georg Spöttle :

Pour l’intégration de nouveaux pays, la stabilité est un facteur important. L’Albanie n'est pas stable.
Il y a des bases de terroristes islamistes très bien installées en Albanie centale, qu’il faudrait nettoyer.

Cependant, si la Macédonie du Nord et l’Albanie cherchent un autre partenaire, ce serait très dommageable pour l’Europe. Ce serait comme céder une partie de l’Europe à une sorte de début de conquête.
Si la Turquie, la Russie ou la Chine mettent la main sur la Macédoine du Nord et l’Albanie, l’UE et toute l’Europe le payeront cher. Aussi économiquement, car c'est tout de même un réservoir de main-d’œuvre.
Géostratégiquement, ces pays sont très importants : accès maritimes, endroits géo-stratégiques, etc.

La Serbie va entrer dans l’UE au plus tôt en 2025 ! (Alors que c’est un pays traditionnellement européen, avec des racines historiques profondes.)

Si Macron s’oppose à l’élargissement, c’est qu’il se noie dans les problèmes causés par la migration, il ne peut pas se payer le luxe de voir à long terme.

En même temps, il y a aussi le problème qu’avec la libre circulaton comme partout à l'Est, ces pays vont se vider, les gens vont partir pour gagner 5 fois plus en Europe. Ce n’est donc pas la solution pour ces pays non plus. Déjà sans cela, l’Albanie se vide parce que les gens vont en Europe de l’Ouest comme demandeurs d’asile, pour travailler au noir, pour se livrer à des activités mafieuses, bref pour l’argent. Il y a déjà une  immigration albanaise importante en Italie, en France.

Il faudrait faire en sorte que les gens restent dans leur pays, mais il n’y pas de solution pour cela.
C’est l’Europe de la libre circulation avec ses problèmes insolubles.

Source en hongrois : « Elargissement : La Macédoine du Nord a plus de chances que l’Albanie »

Résumés Cenator

3 commentaires

  1. Posté par Mady le

    NON !!!!

  2. Posté par bonardo le

    NON JAMAIS.

  3. Posté par rod le

    la main d oeuvre albanaise,tu rigoles,ils ne savent rien foutre de legal quand ils viennent taper l incruste dans nos pays,du balai les clochards

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.