Comprendre Trump. Erdogan détient 50 armes nucléaires américaines « en otage »

par | 17 Oct 2019 |

Evidemment Trump est un imbécile, et il laisse faire la Turquie en abandonnant ses soldats et les gentils Kurdes.

Manifestement les Kurdes sont effectivement abandonnés, mais les Français ne font pas tellement mieux, ni l’Europe d’ailleurs qui ne prend aucune sanction à l’égard de la Turquie qui menace d’une nouvelle vague de plusieurs millions de migrants… il suffit à la Turquie d’ouvrir les vannes.

Voilà donc de quoi faire réfléchir Bruxelles qui a décidé de ne pas parler trop fort des Kurdes…

Mais quand c’est Trump c’est forcément pire… encore une fois, Trump n’est pas le président du monde mais bien celui des Etats-Unis, et si l’Europe a un problème de migrants avec la Turquie, les Etats-Unis eux, ont un problème d’armes nucléaires…

Et cet article de l’Express Business a le mérite d’apporter un autre éclairage sur la situation et alimente au moins la réflexion.

« En retirant les troupes américaines de Syrie, le président américain Trump permet à l’État islamique de se réorganiser et fait un cadeau à Bashar Al-Assad, à la Russie et à l’Iran. Rarement une décision de Trump a été aussi rapidement et aussi massivement condamnée par les deux familles politiques américaines. Dorénavant, il sera difficile de séparer le nom Trump des conséquences politiques et historiques dans la région.

Au cours du week-end, les troupes turques – alliées de l’OTAN – ont tiré sur des Américains. Une erreur, selon les Turcs. Mais aussi « une première », a déclaré Jeffrey Lewis du James Martin Center for Nonproliferation Studies. « Un pays qui abrite des armes nucléaires américaines et qui tire maintenant sur les troupes américaines. »

Tout semble indiquer que le vrai drame n’a pas encore commencé. Les autorités américaines étudient actuellement les moyens de retirer 50 armes nucléaires de la base militaire d’Incirlik en Turquie, à environ 400 km de la frontière syrienne. Ces armes sont maintenant des « otages » d’Erdogan, selon des initiés.

Si les Américains les retirent, cela signifie de facto la fin de l’alliance américano-turque. Si les Américains laissent les armes nucléaires en Turquie, elles demeureront vulnérables aux décisions souvent capricieuses de l’autocrate turc. Au début du mois de septembre, Erdogan avait déclaré aux membres de son parti qu’il ne pouvait pas accepter que son pays ne dispose pas d’armes nucléaires ».

Voilà le problème posé.

Maintenant vous êtes Trump.

Vous êtes dans le bureau ovale.

Vous faites quoi ?

Vous retirez les armes nucléaires de votre base ? Les Turcs pourraient alors quitter l’Otan… se précipiter chez Poutine. Vous les laissez ? Vous êtes en permanence soumis au bon vouloir de la Turquie…

Pas simple donc.

Vous êtes journaliste.

Vous dites que Trump est un imbécile et un abruti. Succès assuré.

Facile.

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

Un commentaire

  1. Posté par miranda le

    Les peuples sont déjà assez fatigués de se voir pris en otage dans cette perpétuelle hostilité entre les puissances qui pourrait déboucher sur quelque chose de grave, très graves et si en plus s’ajoute une autre problématique telle que celle que pourrait « concoter « le grand sultan ERDOGAN, le drame risque d’être gigantesque.

    Erdogan est-il seulement capable d’ anticiper ce qu’il se passera s’il ose prendre en otage les armements qui lui ont été confiés. On imagine aisément ce qui peut se passer si leur restitution n’a pas lieu. Résister à l’Amérique est généralement un jeu très dangereux, surtout dans ces conditions là.
    Est-ce que Poutine aurait mis son grain de sable, dans cette nouvelle situation? D’où l’assurance de Erdogan?

    Le problème Kurde quant à lui semble ne pouvoir jamais, au grand jamais être résolu. Aucun des états de cette région ne veut leur indépendance. Et la communauté internationale est assez distante sur le sujet. Alors que peut-on envisager????
    https://www.persee.fr/doc/polit_0032-342x_1946_num_11_3_5459

    Quand on voit ce que vivent aujourd’hui, des êtres humains dans ces régions, il nous vient comme un sentiment d’affolement et de tristesse. Celui de penser que jamais la paix ne pourra régner sur cette planète.

    Le secours de la ponérologie devient une évidence, du moins pour le futur. On souhaite que les jeunes générations puissent être protégées par différentes « méthodes ou analyses », permettant de détecter le danger que pourraient présenter  » certains prétendants futurs à la gouvernance ».

    Sinon le « DRAME » fera toujours partie de la pauvre vie de beaucoup d’ humains.
    https://www.youtube.com/watch?v=uFDS84er2K8

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.