Allemagne : Une « réfugiée » se rajeunit de onze ans et extorque pour près de 145’000 euros.

Elle avait 26 ans, mais elle a déclaré aux autorités allemandes qu'elle était âgée de 15 ans - avec succès.

De 2012 à 2015, l’Ethiopienne a bénéficié de tous les avantages dévolus aux "réfugiés mineurs non accompagnés". A présent, elle est jugée. Le procès d'Augsbourg soulève une question : Les bureaux de protection de la jeunesse contrôlent-ils l'âge des demandeurs d'asile ?

[...]

Cette affaire met en lumière un point faible dans le traitement des demandeurs d’asile, un problème qui coûte cher à l’État. Rien que pour ce délit, le ministère public estime que les dommages s'élèvent à 145'000 euros.

[...]

(Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch)

Focus.de

2 commentaires

  1. Posté par Wild le

    Né 01 janvier … Ils nous traitent comme les derniers des stupides.

  2. Posté par sophie le

    Et vous croyez que c’est un cas isolé. Moi, travaillant en milieu médical, j’ai vu des réfugiés en suisse me présenter des attestations comme quoi ils avaient 17 ans alors qu’ils en paraissaient 50 quand j’ai demandé une carte d’identités ils m’ont présentés une carte ou la photo ne ressemblait nullement à celui en face de moi… que pouvais-je faire?? ils avaient en leur possession l’aval du service des migrations de la suisse…..

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.