“Chaque équivoque, chaque malentendu suscite la mort; le langage clair, le mot simple, peut seul sauver de cette mort”…

Anne Lauwaert
Ecrivain belge

“Chaque équivoque, chaque malentendu suscite la mort; le langage clair, le mot simple, peut seul sauver de cette mort” Camus – l’homme révolté 1951

 

Entre nous, les Européens et les autres, le Tiers Monde, il y a deux malentendus majeurs, l’un avec la migration et l’autre avec l’islam.

 

1 Le malentendu avec  les migrants.

 

Dans les années 1950, nous vivions au Congo où mon père construisait, pas pour le compte d’une quelconque ONG, mais pour le compte du gouvernement belge, une école pour former des enseignants autochtones.

De ce fait, nous vivions en contact permanent avec les autochtones et dans la partie autochtone de la ville.

En 1958, on a commencé à parler d’Indépendance… Ce n’est qu’en 2008 que nous avons compris le dessous des cartes en lisant le livre de Larry Devlin, le chef de la CIA à Léopoldville, “Chief of station Congo” dans lequel il explique très simplement que “les Russes voulaient l’uranium du Katanga et que les Américains le voulaient eux aussi, pour eux-mêmes, alors “ils ont foutu le bordel”. C’est aussi simple que ça.

Les autochtones nous demandaient pourquoi nous les abandonnions.

Pour d’autres l’Indépendance signifiait qu’ils allaient recevoir les femmes, voitures, maisons et l’argent des blancs.

Inutile de vous faire un dessin au sujet des 60 années qui ont suivi.

 

Aujourd’hui, nous assistons à une nouvelle Traite des Nègres par de nouveaux négriers qui promettent “une vie meilleure” à leurs dupes.

Des famille se ruinent pour payer le voyage de leurs fils vers cette vie meilleure dans une Europe imaginaire, à moins que ce ne soient des forces obscures anti-européennes qui financent la migration.

 

Que peut signifier une “vie meilleure” pour ces personnes?

“Travailler”? pour des hommes qui proviennent de pays où ce sont les femmes qui travaillent? Où le travail est indigne du statut du mâle?

Travailler ce n’est pas une vie meilleure, c’est une vie pire.

Que peut être une vie meilleure sinon l’accès aux femmes, voitures, maisons et à l’argent des Blancs?

 

Admettons que l’un ou l’autre ait l’intention de travailler.

Nous, dès la naissance, nous suspendons des mobiles colorés et des boîtes à musique au dessus des berceaux pour éveiller les cellules cérébrales des bébés. A la garderie, les puéricultrices sont formées pour stimuler les apprentissages. A l’école maternelle, c’est déjà l’école. Ensuite, école primaire, secondaire, supérieure, apprentissage, etc… Bref à 20 ans nous avons digéré 20 ans de “drill” cérébral.

Malgré leurs diplômes, de plus en plus de nos diplômés ne trouvent pas de travail. Les “basses besognes” sont faites par des machines, le self service et les robots. Même les caissières sont remplacées par le scanner.

Posons honnêtement la question: “Quel travail peuvent faire les migrants qui arrivent chez nous sans aucune formation?” Cueillir des pommes? Des tomates?

Est-ce cela l’avenir dont ils rêvent? S’ils rêvaient de positions de prestige et se trouvent réduits à cueillir des tomates cela ne va qu’augmenter le nombre de frustrés, mécontents, candidats à la colère…

«Ils savent bien qu’ils n’auront pas accès aux postes de prestige» Pas sûr!

Selon les rappeurs comme Jesse Ekene Nweke Conable il suffit de tuer les Blancs pour que les Noirs deviennent n°1…  «Abattez-les. Nous prendrons leurs femmes, leur argent. Les Noirs deviendront n°1»

Prendre les femmes blanches est et reste une obsession. Nous aurions tort de ne pas écouter ce que eux-mêmes nous disent.

 

A Calcutta, on m’a expliqué que tout est question d’argent: «Tu veux acheter un permis de conduire, un certificat du contrôle technique pour ta voiture, un diplôme d’enseignant ou de médecin? Question d’agent…» Jamais on ne vante le nombre d’années d’études qu’il faut, chez nous,  avant de décrocher un diplôme.

 

Ceux qui, chez nous, trouvent les emplois de prestige ce ne sont pas ceux qui arrivent sur les radeaux mais ceux qui arrivent par avion, en première classe et avec des diplômes comme le PDG du Crédit Suisse, monsieur Tidjane Thiam qui est originaire de la Côte d’Ivoire… Lycée classique d’Abidjan, Lycée privé Sainte Geneviève à Versailles, Ecole polytechnique, Ecole nationale supérieure des mines à Paris, MBA de l’INSEAD, McKinsey Fellows Programme à Paris etc…

Le journal Le Temps écrit que ce monsieur “a touché une rémunération totale de 12,7 millions de francs en 2018”… Bien sûr que ça fait rêver… Et en raccourci cela signifie: «C’est bien la preuve qu’un Noir, comme toi, peut être directeur de banque et gagner des millions.»

 

Quant à la réalité des autres, les pauvres bougres, les nouveaux esclaves,  nous avons tous vu les reportages qui dénoncent leurs conditions de vie tant dans le sud de l’Italie qu’en Espagne. C’est de l’esclavage et ces esclaves disent eux-mêmes “ici c’est pire que d’où je viens”. Mais bien souvent ils ne peuvent pas retourner chez eux car ce serait la honte pour eux et pour leur famille.

Nous avons aussi vu les reportages qui dénoncent l’esclavage des Pakistanais, Philippins et autres asiatiques sur les chantiers des Pays du Golfe…

 

Ces gens qui, chez nous, viennent chercher “une vie meilleure” se retrouvent sous des bâches, des feuilles de plastique et des cartons, à cueillir des tomates ou sous les ponts dans les nouveaux bidonvilles, à quelques kilomètres des boulevards où ils voient les vitrines des joailliers, haute couture, design, technologie, etc…

Ils voient nos belles femmes, voitures, habitations, notre train de vie et surtout les films comme si le cinéma c’était la réalité.

On a beau leur donner un Smartphone et de l’argent de poche… pour les tenir tranquilles, pour le moment… mais pour combien de temps… ?

 

Nous, de notre côté, plus on nous exaspère avec l’indigestion de multiculturalisme, feuilletons, cinéma, publicité avec de jolies femmes blondes dans les bras de beaux messieurs noirs, plus nous détestons cette idée et plus nous les détestons. Mais oui, c’est un fait.

 

Ça va durer jusqu’à quand? Ça va durer jusqu’au jour de la colère où ce qu’on ne leur donne pas, ils vont le prendre, tout simplement, comme ils ont l’habitude de le faire chez eux, la machette à la main…

N’est-ce pas ce qui se fait déjà quotidiennement avec des gens qui infligent des «blessures circulaires autour du cou des passants»?

 

“Réfugiés welcome” c’est très bien, mais le problème ce n’est pas d’arriver jusque chez nous, le problème c’est “une fois qu’ils sont chez nous que pouvons-nous leur proposer?”

 

Les Africains c’est un monde mais les asiatiques c’est encore autre chose. Les Afghans, que même les Anglais ne sont pas parvenus à “mâter”, ce ne sont pas des enfants de chœur, ni des fils à bobo qui ont été éduqués dans  le dégout des armes, eux, ce sont des seigneurs de guerre…

Quand ces gens arrivent chez nous, cela signifie qu’ils ont survécu à toutes les batailles qu’ils ont rencontrées au long de leur périple, ce sont des combattants.

Si en plus vous y ajoutez un endoctrinement religieux…

 

Il faut aussi tenir compte de racines communes entre les peuples «indo-européens» très différents, aussi dans les mentalités,  des peuples africains. Ils ont droit à leur diversité comme nous avons droit à notre identité.

 

A moins que nous ne soyons décidés à laisser les choses suivre leur cours, «advienne que pourra», il est impérieux de poser la question: qu’allons-nous faire des milliers de personnes que nous laissons venir chez nous mais dont on ne sait pas quoi faire?

Allons-nous les entretenir ou bien allons-nous leur dire que non, nous n’avons pas de solution pour eux et que donc ils doivent rentrer chez eux?

Qu’allons-nous attendre avant de le leur dire? Qu’ils soient plus nombreux que nous?

Nous avons peur de la guerre, eux pas, ils viennent de pays où les guerres ethniques et tribales font partie du quotidien. Pour eux, une guerre ethnique en Europe, quoi de plus normal?

Ces personnes importent leurs modes de vie et leurs conflits chez nous.

 

La question qu’il faut poser à ceux qui veulent accueillir les migrants mais aussi à nos dirigeants est donc: «Qu’est ce que vous allez faire avec ces milliers de personnes avec lesquelles nous ne savons pas quoi faire?»

 

----------------------------------

 

  1. Le malentendu avec l’islam

 

L’endoctrinement religieux et en l’occurrence de l’islam.

Il y a entre le croyant musulman et nous, la différence entre “croire” et “penser” et l’anachronisme causé par un fossé de 14 siècles.

 

Le croyant musulman croit qu’il existe un Allah, que le coran a été écrit par leur Allah et envoyé tel quel sur terre. (attention, il n’y rien en commun entre l’Allah des musulmans et le Dieu des chrétiens)

 

Nous, avec nos chercheurs, nos divulgateurs et même Internet et Wikipédia nous savons que:

- la Kaaba était un temple qui contenait 360 idoles dont le chef s’appelait Allah raison pour laquelle ils crient «Allah Akbar» = Allah est le plus grand. Le plus grand de quoi? La plus grande idole parmi les 360 autres idoles. Même Wikipédia sait ça! C’est aussi écrit dans “La vie de Mohammad” de E.Dinet et El Hadj Sliman ben Ibrahim à la page 11.

- Le coran a été écrit par des dizaines d’auteurs pendant 200 ans comme l’explique, entre tous les autres, Jean Jacques Walter.

Les manuscrits de Sanaa en sont des brouillons. Il faut le leur dire.

- Le ramadan c’est le «mois de la disette», quand les greniers sont vides et qu’on applique le diction “qui dort dine” en attendant la nouvelle récolte. Ca n’a rien à voir avec leur grande bouffe qui est imposée par le business milliardaire du halal comme l’explique Florence Bergeaud- Blackler

- Les 72 vierges? erreur de lecture/traduction, comme l’explique Anne Marie Delcambre. Le paradis n’est pas un bordel avec des vierges qui se régénèrent perpétuellement, mais un jardin avec du raisin blanc…

- Et les oripeaux ethniques? Mahomet n’a pas dit qu’il fallait saucissonner les femmes mais il a voulu que toutes les femmes, patriciennes et esclaves aient le même droit au respect et donc de couvrir leur intimité car “les hommes pouvaient librement abuser des esclaves” (wiki)

- Et le massacre des moutons? Bien sûr qu’on peut remplacer cette horreur par des dons aux pauvres. (Internet)

- Et l’horreur des chiens? Il s’agit des pauvres corniauds errants, mais pas des chiens utiles, ceux qui servent à la chasse… la preuve toutes les races de lévriers arabes, afghan etc.…

Même Allah aime ceux qui aiment les chiens:

“Un homme vit un chien tellement altéré qu’il lapait de la boue. Prenant une de ses babouches, cet homme s’en servit pour puiser de l’eau, qu’il offrit au chien et il répéta ce manège jusqu’à ce que l’animal fut désaltéré. Allah sut gré à cet homme de son action et l’accueillit au Paradis” (ibidem p. 270)

La liste est infinie.

 

Nous avons lu les textes et nous finissons par mieux connaitre leur islam qu’eux-mêmes. Tout ça se trouve gratis sur Internet!

Les bigots savent-ils que “les trois choses que le prophète préférait en ce monde c’étaient la prière, les femmes et les parfums”? Comme l’écrivent noir sur blanc E.Dinet et El Hadj Sliman ben Ibrahim à la page 268 de leur «Vie de Mohammed»?

 

Un problème de fond: les musulmans doivent «lire».

“Lire” est un commandement transmis par l’archange Gabriel, Djebrail:

<<le Prophète a dit: “je m’étais endormi dans la grotte de Hira lorsque l’ange Djebrail m’apparut et déployant devant mes yeux une longue étoffe de soie brodée avec des caractère d’écriture; “Lis, me dit-il” “Je ne suis pas de ceux qui lisent” Répondis-je. Il me saisit aussitôt, enserra mes membres, ma bouche et mes narines dans les replis de cette étoffe, avec une telle violence que ma respiration fut suspendue et que je crus arrivé pour moi l’instant de la mort” -coran XCVI, 1à5 – (ibidem p. 45 )

 

Le jour où les musulmans liront, ils apprendront ce que c’est que l’islam et les mosquées se videront comme les églises se sont vidées après Vatican II

 

C’est un mouvement inarrêtable: plus il y aura de musulmans instruits, plus il y aura des médecins qui devront dire que le ramadan est devenu une pratique dangereuse pour la santé et une maltraitance pour les enfants.

Plus il y aura d’historiens, archéologues, linguistes, etc. plus ils démêleront la vérité historique et scientifique des superstitions, des mythes et des idéologies.

Nous savons tout cela, le chainon manquant c’est que les musulmans ne le savent pas encore, car ils croient encore ce qui leur a été transmis mais ils n’ont pas encore pensé, c.-à-d. analysé les croyances qu’on leur a transmises. Quand ils auront franchi ce pas le problème de l’islam sera réglé.

 

De plus en plus d’ex-musulmans devenus athées ou convertis au christianisme font leur coming out. Il suffit de suivre l’émission Maghreb Orient Express pour voir des jeunes libérés.

Nous avons l’impression que l’islam empire dans nos pays. Quoi de plus normal: ceux qui en vivent sentent que le strapontin vacille et ils s’accrochent, mais on ne peut pas tromper longtemps. En venant en Europe, l’islam s’est sabordé.

 

Mon hypothèse: «avant» 1,5 milliard de musulmans vivaient tranquillement dans leurs pays selon leurs croyances, assez indifférents à la mondialisation. Cela signifie 1,5 milliard de potentiels consommateurs qu’il faut récupérer en les affranchissant de leurs interdits religieux.

Imaginez le business le jour où 1,5 milliards d’individus vont se mettre à boire de la bière et du vin! Mais aussi le jour où toutes ces femmes vont se couper les cheveux et aller chez le coiffeur et utiliser tous les cosmétiques… et acheter le prêt-à-porter de chez C&A au lieu du shalwar kamiz acheté au bazar et cousu à la maison?

L’islam ne va pas conquérir l’Europe, par contre la mondialisation va digérer l’islam. Cela ne se fait pas du jour au lendemain mais c’est inéluctable.

 

En conclusion:

La seule solution est de dire les choses comme elles sont, parler vrai, en finir avec le politiquement correct, entre nous, avec «eux» mais aussi avec nos politiciens en commençant par voter pour ceux qui parlent vrai et agissent en conséquence.

Anne Lauwaert, octobre 2019

13 commentaires

  1. Posté par Anne Lauwaert le

    Je viens d’écouter François Bousquet sur TV libertés, il prône la « guérilla culturelle ». Nous avons l’impression d’être démunis devant la déferlante des « barbares » (cf. Obertone) Ce qui nous affaiblit c’est le défaitisme. Il y a bien 10 ans une dame me dit en voyant passer une femme voilée «on a foutu les boches à la porte, on finira bien par foutre aussi ceux-là à la porte » Je crois qu’il y a plus efficace : nous faire connaitre par les nouveau-venus car ils ne savent de nous que le lavage de cerveau qu’ils ont subi depuis avant leur naissance. Soutenir ceux qui se libèrent de leurs tyrannies et superstitions. Bousquet nous rappelle que David terrasse Goliath non pas par l’affrontement, mais avec l’arme non conventionnelle qui dans notre cas est notre culture, notre civilisation. A nous de les porter haut, d’en être fiers, de les faire connaitre et de les partager. Cela parait naïf mais en fait c’est une stratégie efficace.

  2. Posté par miranda le

    Merci à Anne Lauwaert pour cet article qui invite à de multiples réflexions. Il y a une part d’optimisme à laquelle nous aimerions adhérer mais la réalité parfois nous rattrape et nous laisse désabusés. Bon l’essentiel est de rester à la fois vigilant et actif. Mais actif de quelle façon?
    Parfois certains articles, comme celui d’Anne, dans leur façon d’éclairer les gens sans LES HEURTER, peuvent être bénéfiques. Surtout pour les bobos bisounours (catégorie la plus votante) qui sont « heurtés » par les articles de la réinfosphère qui parfois, sont trop PERCUTANTS (selon eux). C’est triste, mais c’est la réalité et nous devons faire avec. Pour cela nous devons accomplir le geste MILITANT de transmettre de quelque façon que ce soit, par e-mail, boîte aux lettres, sur le bureau du collègue etc….. ( si possible de de façon anonyme pour se préserver.)

    Parler à « haute voix » aujourd’hui de ce qui se passe réellement n’est pas vraiment à notre portée, tant les gens ont été lobotomisés par la bien pensance. Alors transmettre les articles les plus pertinents est VITAL. EVEILLEZ les consciences autour de soi est essentiel car les élections approchent et par les temps qui courent, il ne faudrait pas se tromper.

    Une bonne nouvelle » , le patriotisme ( populisme selon la bien pensance), se réveille au PORTUGAL. L’Espagne aussi commence à comprendre ce que veulent les mondialistes. L’espoir est là tout de même.

  3. Posté par Anne Lauwaert le

    Vous avez raison: d’un côté je suis très pessimiste et assez désespérée pour passer des jours à écrire. D’un autre côté je me répète que toutes les idéologies ont fini par s’écrouler, toutes les occupations, guerres, invasions, même la colonisation ont fini par cesser car à la fin les organismes vivants qui doivent s’adapter au milieu sinon ils meurent. Gramsci le dit si bien : « être pessimiste avec la raison et optimiste avec la volonté ».
    Sur le site https://atelier-ca-della-fiola.blogspot.com/
    Vous trouvez mes textes au sujet de l’Inde, Pakistan, Congo etc. même des BD.
    L’islam ? Ces gens au fin fond de leurs villages n’ont jamais eu de stimulus pour mettre leurs croyances en doute. Aujourd’hui ils sont chez nous et ils sont confrontés à notre négation de leurs croyances. La première réaction c’est le repli, manipulé per ceux qui vivent de ce business. Mais je me dis qu’il n’est pas possible que ces gens continuent à ne pas ouvrir leurs yeux. Il est impossible que des jeunes fassent des études et continuent à croire que la terre est plate ou que leur coran soit tombé du ciel. Des Africains eux-mêmes comme Ernest Tigori commencent à redresser l’Histoire qui a été dévoyée par les idéologies : https://www.youtube.com/watch?v=GicYKkchZng . Des musulmans eux-mêmes, comme l’Algérien Aldo Sterone dans ces vidéos, analysent les textes fondateurs de l’islam. Le mouvement est en marche, le début est lent.
    Le drame c’est que cela prend du temps et coûte beaucoup de souffrance. Je suis optimiste parce que je suis certaine que les nouveaux venus vont finir par penser au lieu de croire, et à la fois je suis pessimiste car ce que nous vivons c’est déjà la guerre.
    Cette guerre pourrait être évitée si nos dirigeants disaient la vérité en commençant par dire aux immigrants : votre islam fonctionne fort bien dans vos pays islamiques/théocratiques mais vous ne pouvez pas le pratiquer dans nos pays laïcs / démocratiques tout simplement parce que ce sont deux pensées/modes de vie, incompatibles. Il faut le leur dire : « Vous êtes manipulés, exploités pour une simple question de pétrole mais quand les nouvelles technologies nous permettront de nous passer de pétrole on se passera aussi de vous. »
    Bien sûr tout cela est manipulé par « le Système » par « les mondialistes » mais s’ils y parviennent c’est que nos concitoyens y collaborent. Bien sûr un jour viendra où les traitres seront guillotinés et pendus, mais d’ici là combien de victimes innocentes tant parmi les autochtones que parmi les allochtones importés.
    Que pouvons-nous faire ? Je pense à Guillaume le Taciturne qui disait « Je maintiendrai »… mais au bout du compte il a été assassiné… Toutes les idéologies finissent par finir. Quand un pendule a atteint son bout de course il retourne dans l’autre sens. Quand le vent tourne, les vestes se retournent… etc. Pour nous, il n’y a pas d’autre issue que de « maintenir ».

  4. Posté par alain Lambeau - Grosjean le

    Madame Lauwaert, votre optimisme actuel tranche avec le récit de votre livre « des raisins trop verts »
    Tot ziens

  5. Posté par Gerard Brazon le

    Un bel article d’Anne! Toujours pointu, toujours réaliste et toujours fabuleusement pleine d’humanité ! Je partage en partie son espérance sur la mort de l’islam, mais avant, combien de mots et de dégâts sur nos territoires!
    Idem pour les africains! Il faut qu’ils retournent chez eux de gré ou de force! Que les entreprises qui les embauchent soient sévèrement punis. Ils n’ont rien à voir avec cette immigration asiatique d’Indochine qui a apporté des bras, mais ont fait de leurs enfants de vrais richesses en France. L’afrique c’est un cancer, ils ont 250 ans et plus de retard sur l’Europe! Les élites se barrent en courant,(Ndiaye, Avia, Diallo, Obono, Bouteldja) et crachent sur la France, les autres crèvent ou espèrent se marier avec des femmes blanches, percevoir des allocs et il y aura peu de courageux qui s’en sortiront en Europe! C’est un piège pour eux! Leur chance est en Afrique, ou il faudra bien qu’ils se mettent au boulot en virant les parasites de leurs gouvernements! Ils ne sont même pas encore en 1780! Loin de là !
    Gérard Brazon
    https://gerardbrazon.wordpress.com/

  6. Posté par Sergio le

    Merci, Anne Lauwaert pour cet excellent texte. Il nous ramène aux principes fondamentaux que nous avons l’habitude de voir caricaturés ou dénués de leur sens.

  7. Posté par kandel le

    @Antoine ET Madame Lauwaert:
    »… mais aussi avec nos politiciens en commençant par voter pour ceux qui parlent vrai et agissent en conséquence »

    Votons UDC… point barre !
    Il faut le dire sans se gêner, ne nous laissons pas intimider par les Presstitués qui veulent contrôler le langage, la pensée à la manière décrite par Orwell dans son magistral « 1984 »

    Mais OUI les Presstitués, en Suisse il n’y a plus que 2 partis, la Gauche et l’UDC. Et les premiers qui en sont conscients, ce sont les Presstitués de la RTS qui diabolisent constamment l’UDC.
    La RTS reste le premier parti politique de Suisse… parti financé par cette maudite redevance OBLIGATOIRE. Voilà aussi un truc à la Orwell !
    Dans « 1984 », il y avait les « minutes de haine » diffusées quotidiennement par le ministère de la propagande. Avec la RTS, nous avons les « heures de lavage de cerveau » diffusées quotidiennement pour un public dont le cerveau est si bien lessivé que la grande majorité ingurgite sans sourciller de la propagande politiquement correcte… qu’il prend pour de l’information objective.

  8. Posté par mia vossen le

    MERCI, Anne, pour ce texte VRAI qui devrait faire réfléchir!

  9. Posté par Nicolas le

    « L’islam ne va pas conquérir l’Europe, par contre la mondialisation va digérer l’islam. »
    Il faut être sacrément optimiste pour nourrir une telle utopie. Les muzz établis en Europe depuis des lustres continuent de voter massivement pour les islamistes dans leurs pays d’origine. On l’a vu avec les Turcs, on le voit avec les Tunisiens. Et cela empire de génération en génération. Les plus fêlés qui commettent des attentats ne sont pas des papis ni des mamies mais des jeunes, dont des convertis, qui embrassent l’obscurantisme après avoir grandi dans une société de lumières. Depuis 14 siècles ils sèment la mort et la désolation partout où ils passent. Plus de morts au compteur de cette idéologie satanique, de ce cancer de l’humanité, qu’au bilan global de tous les dictateur qui ont ensanglanté la planète. Anne ma sœur Anne, vous ne voyez donc vraiment rien venir?

  10. Posté par Anna le

    Phrase d’Anne Lauwaert : “Travailler”? pour des hommes qui proviennent de pays où ce sont les femmes qui travaillent? Où le travail est indigne du statut du mâle? »

    Merci Anne Lawaert de dire tout haut ce que toute personne ayant fréquenté l’Afrique (de l’Ouest dans mon cas) a pu remarquer : les femme sont levées très tôt le matin pour préparer à manger et vendre des petits déjeuner, leurs plus jeunes enfant sur le dos. Puis elles vont au champ et au marché. Les petites filles s’occupent aussi des petits enfants. Pendant ce temps, les hommes boivent le thé et demandent si on n’a pas une copine blanche qui voudrait les épouser. Une femme qui travaillera à leur place, mais qui rapportera plus que la mama africaine avec son bébé sur le dos….ben oui…..cela m’a choquée, et pourtant à l’époque j’étais encore de gauche….

  11. Posté par Aristocle le

    Oui. Parler vrai consiste à dire également que la fonction première des envahisseurs (africains, musulmans, …) est de détruire l’homogénéité des nations occidentales, leur identité, leur culture, et au final les nations elle-mêmes. Ce rôle destructeur ne peut que conduire au désastre. Compte tenu du fait que les occidentaux, désinformés massivement, ne comprennent rien à rien d’essentiel, le scénario le plus probable est, au minimum, leur Grand Remplacement, au pire leur génocide. Ce qui revient à peu près au même.

  12. Posté par Antoine le

     » … mais aussi avec nos politiciens en commençant par voter pour ceux qui parlent vrai et agissent en conséquence »
    Votons le 20 octobre pour ceux qui défendent réellement NOS intérêts !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.