France : En 2000, un prêtre et une religieuse avaient dû retirer leur croix et leur voile pour s’asseoir dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale

Nos médias ne s'offusquaient guère lorsqu'il s'agissait de chrétiens. Ici, ils récupèrent la situation sur la base d'un émotionnel facile, osant même titrer "Un élu d'extrême droite humilie une femme voilée"

**********

Depuis qu'une lycéenne est venue écouter les parlementaires vêtue d'un hidjab, des députés UMP réclament une modification du règlement pour interdire le port des signes religieux dans l'enceinte du Palais Bourbon.

 

 

 

 

En 2000, sous la présidence du socialiste Laurent Fabius, un prêtre et une religieuse avaient dû respectivement retirer leur croix et leur voile pour s’asseoir dans l’hémicycle.

(…)

Le Figaro

Via Fdesouche

2 commentaires

  1. Posté par Brazon James le

    N’oubliez surtout pas que se sont les hommes qui poussent les femme à faire cela. La femme n’est pas considérée chez eux, elle le fait peut-être par amour mais pas pour l’islam.

  2. Posté par Antoine le

     »Déjà, en 2000, sous la présidence du socialiste Laurent Fabius, un prêtre et une religieuse avaient dû respectivement retirer leur croix et leur voile pour s’assoir dans l’hémicycle. »
    Comme nous allons vers une confrontatation FACE à FACE avec l’islam, il faut être préparé et ARMÉ !
     »Elle n’a pas le visage de la colère d’une mère dont on a blessé l’enfant
    Elle a la réaction d’une militante qui a réussit son coup »
    Grand sourire, elle doit penser qu’on les a bien eu ces sales kouffars !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.