Attentat à la Préfecture de police de Paris : des médias français plus que frileux

 

Attentat à la Préfecture de police de Paris : des médias français plus que frileuxJeudi 3 octobre, un employé de la Préfecture de Police de Paris a assassiné quatre personnes dans les locaux de son administration, 3 policiers et un agent administratif. Ce qui au début a été présenté tant par les médias de grand chemin que par le Ministre de l’intérieur comme un acte isolé est en passe de devenir un scandale d’État. Retour sur une nouvelle couverture médiatique bien laborieuse.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Un commentaire

  1. Posté par Antoine le

    https://www.ojim.fr/attentat-prefecture-de-police-paris-des-medias-francais-plus-que-frileux/ »Sans céder aux théories complotistes, ces retards à l’allumage, sans doute motivés par la peur de tirer des conclusions hâtives, le refus de stigmatiser et la peur des associations communautaristes, s’ajoutent à une autre conspiration du silence. »
    – théories complotistes : où voyez-vous un complot ? Définition : projet plus ou moins répréhensible d’une action menée en commun. C’est une personne seule qui a agit, mais elle fait partie des muzz …
    – la peur de tirer des conclusions hâtives : tout bon journaliste fait son enquête et par recoupement arrive à une conclusion avec divers possibilités.
    – le refus de stigmatiser : ici nous entrons dans la partie SENSIBLE du sujet ! Comment informer le public concernant un quadruple MEURTRES sans montrer du doigt les muzz ?
    – la peur des associations communautaristes : c’est la plus terrible des peurs des journalistes !! moi qui croyait que c’était lorsque le ciel leur tombe sur la tête !!
    – conspiration du silence : on remarque très souvent (comme à la RTSocialiste) que l’information de ce quadruple meurtre N’EST PAS diffusée !!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.