Rouen prête une salle pour une conférence… islamiste

post_thumb_default

 

Les habitants de Rouen, submergés par l’inquiétude et les retombées de l’incendie de l’usine de type Seveso dont les fumées durent depuis quatre jours, n’en reviennent pas : leur commune, habituellement moins à la une de l’actualité, a été victime, le samedi 28 septembre 2019, d’un autre événement aussi toxique, bien que plus politique et sociétal. L’affaire a été révélée par Nicolas Bay, député européen et président du groupe RN au Conseil régional de Normandie, dans un communiqué de presse diffusé ce même samedi 28 septembre. De quoi s’agit-il ? Rien de moins que de l’organisation d’une « conférence islamiste dans une salle municipale de Rouen », autrement dit une salle appartenant à la mairie et mise « à la disposition de l’Union des musulmans de Rouen » par le maire.

L’association intitulée Union des musulmans est, en particulier à Rouen, clairement dans le giron des Frères musulmans, mouvance prétendument intellectuelle à l’origine de la majorité des groupes terroristes ayant commis des crimes islamistes contre la France, mais aussi plus généralement dans le monde depuis le début du XXe siècle. Les Frères musulmans sont la matrice idéologique des groupes terroristes islamistes agissant ou ayant agi partout, avec la complicité ou la bienveillance inconséquente des gouvernements européens. Ils sont aussi une matrice du salafisme.

A Rouen, la lune se fendra-t-elle en deux pour faire réélire les socialistes ?

La municipalité socialiste, sans doute inquiète de son avenir au vu de l’état du PS, a donc choisi de tenter d’amadouer les musulmans locaux, en sa faveur électorale, en autorisant une conférence qui, paraît-il, aurait porté sur l’éducation. Le « conférencier » Iquioussen est un imam du Nord qui a souvent exprimé sa vision en la matière, par des conférences ou sur les réseaux sociaux : les familles musulmanes doivent, selon lui, éduquer leurs enfants selon les préceptes du Coran et non selon les principes de la république ou les programmes scolaires de l’Education nationale, d’autant qu’il n’imagine pas de jeune fille autrement que voilée.

L’imam n’est pas un inconnu pour qui s’inquiète de la façon dont l’islamisme s’installe dans la société française, participant de ce qu’il faut bien appeler en effet un remplacement de population, ainsi que l’affirmait ce même samedi Marion Maréchal lors de la Convention de la droite à Paris. La conception de l’islamisme de l’imam Iquioussen n’est pas n’importe quelle vision du monde. Pour lui, « le prophète a rapporté des miracles sensibles : la lune fendue en deux, c’est un miracle que l’on peut voir. […] Vous tapez sur Internet prophète, lune, NASA, un truc comme ça, et vous verrez que des scientifiques de la NASA ont reconnu le miracle. On voit les fissures sur les photos. » Notons, et bien qu’aucun média du système ne s’en émeuve, que la mosquée de Rouen organise aussi un « cursus de cours de sciences islamiques ». Accepté par le rectorat ? •

Photo : Otman Iquioussen était le bienvenu à Rouen.

Cet article Rouen prête une salle pour une conférence… islamiste est apparu en premier sur Présent.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.