Mohammed ben Salmane assume «toute la responsabilité» dans le meurtre du dissident Khashoggi

post_thumb_default

 

Dans une interview à l'émission 60 minutes de la chaîne américaine CBS, diffusée le 29 septembre, le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane, dit MBS, est revenu sur l'actualité internationale. Il a notamment commenté l'affaire Jamal Khashoggi, journaliste saoudien assassiné par strangulation en octobre 2018 dans le consulat d'Arabie saoudite, et dont le corps a ensuite été découpé en morceaux.

Mohammed ben Salmane passe aux aveux

L'héritier de la dynastie saoudienne a commencé par affirmer qu'il n'avait pas commandité le meurtre du dissident. Il a reconnu l'aspect barbare de ce meurtre en le qualifiant de «crime odieux». Il a ensuite poursuivi : «J'assume toute la responsabilité [du crime], en tant que dirigeant saoudien, en particulier parce que [le meurtre] a été commis par des individus travaillant pour le gouvernement saoudien.» MBS a fini par admettre «une erreur» et a promis de «prendre toutes les mesures pour éviter une telle chose à l'avenir».

Pour la #CIA, Mohamed #benSalmane a ordonné l'assassinat de #Khashoggi#international#EtatsUnis#ArabieSaoudite

Lire l'article :
📰 https://t.co/K0aEm97E5Hpic.twitter.com/62tmR0KHeO

— RT France (@RTenfrancais) November 19, 2018

En juin dernier, l'ONU, par la voix de son rapporteur spécial sur les exécutions extrajudiciaire, Agnès Callamard, avait conclu, après une enquête préliminaire démarrée en janvier, à «des éléments de preuve crédibles, justifiant une enquête supplémentaire sur la responsabilité individuelle des hauts responsables saoudiens, y compris celle du prince héritier».

Lire aussi : Affaire Khashoggi : l'ONU devrait enquêter sur la responsabilité de Mohammed ben Salmane

Washington et Riyad unis contre l'Iran

Lors du même entretien télévisé, le prince héritier saoudien a adopté un ton martial en abordant les récentes attaques contre deux installations pétrolières d'Aramco, revendiquées par les rebelles houthis du Yémen.

Réitérant ses accusations envers Téhéran, qui a pourtant toujours nié être impliqué dans ces attaques, Mohammed ben Salmane a affirmé : «Le seul but stratégique [de l'Iran] est de prouver qu'ils sont stupides, et c'est ce qu'ils ont fait.» Il a conclu sa tirade en s'alignant sur la déclaration du secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo, qui avait qualifié ces attaques «d'acte de guerre» de la part de l'Iran.

La responsabilité, assumée, des autorités saoudiennes dans l'affaire Khashoggi n'empêche donc pas Riyad et Washington de s'allier lorsqu'il s'agit de contrer l'Iran.

Lire aussi : Affaire Khashoggi : informés par la CIA, des sénateurs américains mettent en cause MBS

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.