Pierre Cassin: J’ai rendu toutes mes armes : encore merci M. le Préfet !

Pierre Cassen évoque l'acharnement dont il a été victime, de la part du préfet des Yvelines, Serge Morvan. Tireur sportif, en possession, tout-à-fait légalement, d'armes, il s'est d'abord vu interdire l'autorisation de posséder des armes de poing, pour aller au stand de tir. Puis, toujours sous l'impulsion de ce préfet, il a dû rendre toutes les armes qu'il possédait légalement à la gendarmerie. Ce qui fut fait ce jour, dont les remerciement appuyés qu'il adresse au Préfet.

3 commentaires

  1. Posté par aldo le

    Excellent ! La seule arme autorisée en France, c’est l’équerre et le compas, en apparence encore moins dangereux que le crucifix qui suivant sa grandeur peut être utilisé comme une épée. Ce qui ne devrait pas gêner Monsieur Morvan.

  2. Posté par combattant le

    Cher Monsieur Cassen,c’est idem ICI dans cette Suisse de Guillaume Tell,plus d’armes pour le citoyen,donc plus possibilité de se défendre et de protéger sa famille et ses biens.Remplacé par de nouveaux avions de combat coûtant la peau des fesses ( cet argent plus utile dans la caisse AVS ) je vous laisse ICI deviner qui en seront les PILOTES de ces engins !,ils sont déja sur nos sols et introduits dans nos ARMEES,et là je vous aide.Vous avez mon admiration,ainsi que les GILETS JAUNES à qui vous devez chers patriotes Français ce vent de révolte qui est et qui doit rester un DROIT PATRIOTIQUE ! VIVE LE GENERAL DE GAULLE ! VIVE LA FRANCE des belles années passées.

  3. Posté par Vautrin le

    On désarme les patriotes, pendant ce temps l’envahisseur est armé jusqu’aux dents. C’est ça, la France. Patience : les patriotes sauront trouver des armes en temps utile…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.