Milan : dealers, islamistes, criminels, la gare centrale devient une jungle

 

« Cet endroit est une jungle. L’autre jour encore, un de mes collègues s’est fait frapper par un immigrant pendant son service. » …les commerçants n’ont pas été surpris d’apprendre ce qui s’est passé hier: un militaire a été agressé et poignardé à la gorge à coups de ciseaux. Celui qui a commis cette agression au nom […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

2 commentaires

  1. Posté par Antoine le

    Remigration, équivalent à un grand coup de balais !
    Le nouveau gouvernement Conte est trop content d’avoir poussé dehors M. Salvini !
    Cette insécurité galopante va dégénérer en guerre civile !
    Les gouvernements pourris et corrompus, tous complices de Soros et des ONG sont à juger, condamner et à éliminer de la vie politique à vie !

  2. Posté par G. Vuilliomenet le

    Je n’en suis même pas étonné. Il y a 3-4 ans j’y ai passé une semaine de vacances. J’avais bien vu que cette ville était infestée de « migrants » avec un statut que je ne pourrai définir. J’en ai vu qui ont été contrôlés par les carabinieri mais jamais embarqués.
    Un jour, avec ma femme nous avons fait du lèche-vitrines dans la galerie commerciale de la gare centrale, et je ne sais pour quelle raison, nous sommes sortis côté parvis de la gare. C’était noir de monde, au propre comme au figuré. Y avait-il des dealers et des criminels à cette époque déjà, c’est bien possible. C’est là qu’on comprend pourquoi les citoyens se tournent vers des politiciens comme Salvini. Je ne sais pas si d’autres villes italiennes sont pareillement touchées. Si tel est le cas, ils voteront Salvini, surtout si il commence à lancer des référendums populaires qui, même acceptés, resteraient lettres mortes. Vu que Conte semble faire partie de ces ordures de politiciens immigrationnistes apatrides (c’est un pléonasme), les cartes pourraient bien être redistribuées en faveur de Salvini.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.