« La Suisse doit-elle accueillir les migrants sauvés en Méditerranée ? »

Forum, 17.9.2019

La Suisse doit-elle accueillir les migrants sauvés en Méditerranée?

Débat entre les conseillers nationaux Guillaume Barazzone, (PDC/GE) et Jean-Luc Addor, (UDC/VS)

******

La Suisse devrait s’engager à accepter 2% des migrants sauvés en mer… soit 100 à 200 personnes par année.

Voilà au moins un chiffre des plus imprécis !
Cela dit TOUT de cette entreprise perverse et masquée. Personne n'est capable de dire à quoi vont correspondre ces fameux "2%"

Toutefois, le 23.8.2019, l’OIM (Organisation internationale pour les migrations) publiait les chiffres suivants :
« 45 505 migrants et réfugiés sont entrés en Europe par la mer en date du 13 août 2019, soit une baisse d’environ 30 pour cent par rapport aux 64 836 arrivées enregistrées pendant la même période l’an dernier. »
https://www.iom.int/fr/news/arrivees-de-migrants-en-europe-par-la-mediterranee-en-2019-45-505-deces-en-mer-859

2% de 45'505 = 910 pour la période du 1.1.2019 au 13.08.2019 !!!

Les parlementaires suisses ont accepté en bloc ces 2%... à l’exception des parlementaires UDC, qui les ont rejetés en bloc également.

Guillaume Barazzone, qui a signé cette motion, explique à la RTS : « […] en vertu de la tradition humanitaire de la Suisse, nous considérons que la Suisse doit faire un effort […] »

Monsieur Barazzone, sans surprise vous ramenez une fois de plus la fameuse « tradition humanitaire de la Suisse ».
Et la légendaire honnêteté des Suisses, vous l’aviez oubliée lorsque vous vous êtes trompé, toujours en votre faveur, pour plusieurs dizaines de milliers de francs dans vos notes de frais gargantuesques (téléphonie, frais de bouche et trajets en taxi) à faire rembourser par la Ville.

******

Accepter ce quota de 2%, c’est mettre le doigt dans un engrenage mortifère !

Si cette manière de procéder fonctionne un certain temps (ce qui ne va nullement de soi), cela se saura rapidement dans l’Afrique entière. Le chiffre de 100 à 200 personnes, en réalité bien plus de 910 personnes, sera alors multiplié par 10, puis par 100, etc.

Et la Suisse, ayant signé son chèque en blanc estampillé uniquement d’un « 2% », se verra contrainte de recevoir des milliers et des dizaines de millier d’envahisseurs… cela en totale contradiction avec notre droit sur l’asile, comme MeAddor l’a relevé.

Les autres nations européennes, voyant que la Suisse respecte scrupuleusement son quota de 2%, se feront un malin plaisir de maquiller les chiffres de façon que la part de la Suisse dépasse largement son engagement… cette part représentant cependant toujours les 2% de quelque chose.

Il ne faut pas non plus perdre de vue que ces « 2% » ne font que se rajouter au grand déversement du tiers monde sur l’Europe occidentale. Les Afghans, les Pakistanais participent déjà à ce déversement qui « dégouline » sur l’Occident, pour reprendre l’image parlante de Raspail.

SOS Méditerranée… arme de destruction massive de l’Occident ?

La « sagesse » de l’autruche permettrait de résoudre les tensions et les craintes... et de se faire bien voir de l'opinion publique :

En fait, c’est un traquenard, un chantage à la bonne conscience des Occidentaux, qui a été mis en place par SOS Méditerranée et sa directrice, qui rêvent de submerger la Suisse et l’Europe occidentale par des masses humaines infinies venues du Tiers Monde.


Cette image représente aussi bien les parlementaires suisses aveugles que les lâches qui n’ont pas eu le courage de leurs convictions.

À savoir, nous l’avons vu, TOUS les parlementaires suisses à l’exception de TOUS les parlementaires UDC.

Au moment de voter pour le nouveau parlement, le choix ne sera donc vraiment pas cornélien.
A condition de se libérer des mantras tels que « Tous contre l’UDC » ou « Vous n’allez quand même pas voter UDC », serinés sans relâche par nos médias, RTS en tête, depuis des années.

Toutefois, la tête dans le sable ne protège pas des réalités inexorables de l'existence !

Heureusement, certaines et certains courageux montrent publiquement qu’ils ont compris la gravité de la situation et manifestent contre le bradage de la civilisation chrétienne auquel le monde doit (presque) tout ;

Viktor Orban, Premier Ministre hongrois, avril 2018 : «Dites à tout le monde que la migration de masse menace notre sécurité quotidienne telle que nous l’avons toujours connue. La migration de masse revient à augmenter la menace de la terreur. Il est tout à fait clair que là où il y a migration de masse, des femmes sont violées. » (source)

Viktor Orban, 20.5.2016 : […] La Hongrie ne veut pas participer au remplacement de population qui sévit dans l’Union Européenne. Avec une politique de remplacement de population, dans 15-20 ans, toutes les villes hongroises seraient méconnaissables comme le sont déjà les villes des pays de l’Europe Occidentale (Orban ironise en disant que chaque citoyen peut aller vérifier ses dires, ce qui l’aidera à voter). « Nous avons une responsabilité. Si nous n’agissons pas maintenant contre cela, nos enfants, et les futures générations, nous le reprocheront : « Comment avez-vous pu laisser faire cela ? Nous transmettre un pays où on ne se sent plus chez soi ? » Nous devons sauvegarder notre sécurité, notre culture et notre homogénéité culturelle. C’est un avantage incommensurable d’avoir un héritage culturel ininterrompu de mille ans, de garder un sentiment d’appartenance culturelle, un sentiment de « chez soi ». Dans les grandes villes européennes, ce sentiment a déjà disparu. […] (source)

« Un pays où on se sent chez soi », c’est ce que la directrice de SOS Méditerranée n’a jamais ressenti en Suisse, ne pourra jamais ressentir tant elle se ressent et se sait, étrangère à cette civilisation qu’elle envie tout en la sachant inatteignable à jamais. Cette frustration sans remède – car devenir apostat n’est pas à la portée de tout le monde – est certainement l’explication de sa volonté acharnée de détruire la Suisse et l’Europe occidentale de culture chrétienne :

Enfant, Caroline Abu Sa’da, l’actuelle directrice de SOS Méditerranée, a arraché les bras et les jambes de sa poupée Barbie. Plus tard, elle a justifié cet acte en expliquant qu’«avec une poupée ayant de longs cheveux blonds, il n’y avait rien d’autre à faire» (source) !!! Que dire de plus ?

Résumé du débat et commentaires : Cenator

17 commentaires

  1. Posté par Johan le

    En résumé: non.

  2. Posté par farjon thierry le

    On a pas a accueillir toute la misère du monde!!! On est déjà 8 millions dans ce petit territoire… Faudrait envoyer ces migrants-profiteurs-terroristes dans les pays des Émirats Arabes Unis ou en Chine, ils ont des millions de logements vides dont les prorios sont des sales spéculateurs a trucider rapidement! Ils n’ont RIEN A FAIRE chez nous, il y en a déjà assez. La cour est pleine, n’en rajoutons pas!!! VIVE L’UDC!!!

  3. Posté par kandel le

    Hongrie – « Nous ne céderons pas au chantage des ONG de Soros, des gouvernements occidentaux ou de Bruxelles », a déclaré le ministre hongrois des Affaires étrangères.
    « Nous n’appliquerons pas le système de répartition obligatoire des migrants et nous continuerons à nous y opposer comme nous l’avons fait jusqu’à présent. »
    Le ministre des Affaires étrangères a répondu aux affirmations de la nouvelle coalition italienne selon lesquelles les pays qui n’acceptent pas leur part de migrants illégaux devraient être punis.
    Dans une interview publiée hier dans Die Welt, le ministre Szíjjártó a déclaré qu’il serait inutile de parler d’une position européenne commune tant que les frontières extérieures de l’UE ne sont pas correctement surveillées. Il a ajouté que la réponse est entre les mains des Etats membres, et non dans le renforcement de l’agence Frontex, qui, selon lui, « FONCTIONNE COMME UNE AGENCE DE VOYAGE ».
    http://www.fdesouche.com/1265167-la-hongrie-rejette-le-systeme-de-repartition-des-migrants-nous-ne-cederons-pas-au-chantage-des-ong-de-soros-et-de-bruxelles

  4. Posté par MEIERS le

    Le problème n’est certainement pas celui de l’UDC, mais essentiellement des partis de gauche qui nagent en plein pharisaïsme et hypocrisie quand ils parlent de la « tradition humanitaire » suisse. Ce que l’opinion publique suisse ne voit pas clairement c’est qu’aujourd’hui les citoyens suisses composent un peu plus de 75% des résidents, le reste soit 25% sont des étrangers. Or, pour l’instant encore la plupart de ces 25% sont des Européens, Allemands (comme dans mon cas) Italiens, Portugais, Espagnols, vivant souvent leur vie durant dans le pays et qui n’ont jamais posés de problèmes de délinquance, de radicalisation islamique ou de terrorisme. Or, et celà l’opinion suisse ne le sait pas, en majorité, le 1 janvier 2019 a été voté avec l’appui des partis de gauche une version aggravée de la loi fédérale sur les étrangers et l’intégration (RS 142.20) jusqu’alors un étranger ayant vécu 15 ans de façon régulière en Suisse ne pouvait perdre son permis de séjour C que pour faits graves, criminalité, mise en danger de la sécurité du Pays ou fraude dans une tentative d’obtension de la nationalité suisse. En cas de dépendance durable et dans une large mesure de l’aide sociale (Art.63 C) la révocation ne pouvait être prononcée qu’à l’encontre des étrangers vivant moins de 15 ans en Suisse, ce qui était une solution sensée. L’on estimait qu’après avoir travaillé et contribué pendant 15 ans, l’étranger avait également le droit à la solidarité sociale. Or cette disposition protectrice a été abolie lors de la réforme du 1 janvier 2019. Désormais un étranger, même né en Suisse, comme les descendants d’Allemands, d’Italiens ou de Portugais, peuvent en cas de dépendance à l’aide sociale, perdre dans un premier temps le permis de séjour C, et si leur dépendance persiste, même l’autorisation B et on les renverra dans leurs pays d’origine avec un coup de pied au derrière, alors qu’éventuellement ils ne parleront même plus l’Espagnol ou le Portugais. Evidemment de ce fait l’on économisera des frais d’aide sociale que l’on pourra consacrer à l’accueil des migrants économiques clandestins du tiers-monde et donc accélerer le grand remplacement de la population européenne cher aux partis de gauche, verts et socialistes. En fait l’UDC s’est bien fait avoir par la gauche en acceptant l’aggravation de cette loi. Dans une mesure croissante les étrangers suisses seront islamistes et originaires du tiers-monde!

  5. Posté par mady le

    Non, maintenant çà suffit. Toujours les gauchistes qui veulent autoriser l’accueil de plus en plus de migrants. La plupart ne viennent ici que pour profiter. Et surtout ils veulent nous imposer leurs cultures et ne veulent pas respecter nos coutumes et lois. Comme le montre clairement la photo dans le texte ci-dessus, la plupart des gouvernants mettent la tête dans le sable et quand ils la ressortiront enfin, ce sera trop tard. Alors arrêtons enfin cette invasion non désirée par la plupart des gens.

  6. Posté par Amarillys Taylor le

    NON, CE NE SONT PAS DES MIGRANTS FUYANT LA GUERRE se sont des envahisseurs musulmans qui viennent nous imposer leur sauvagerie et leurs croyances moyenâgeuses. Ne tombons pas dans le panneau de les accueillir ici. S’il faut les aider, DANS LEUR PAYS! Faisons comme l’Australie. Ils ne respectent que les pays qui sont forts et cohérents avec leur idées.

  7. Posté par BONARDO le

    Non et non ne plus accueillir du tout ,la Suisse devient L`AFRIQUE PAS D`ACCORD.

  8. Posté par Hotch le

    Vivement que ça pète et qu’on puisse enfin éradiquer ces traîtres.

  9. Posté par Marie-France le

    @Dani le 19 septembre 2019 à 08h10
    Et si on leur fait quand même la grâce de les sortir de leur bouillon au large de la Libye, alors c’est retour au point de départ. De plus le chemin vers la péninsule Arabique et l’Asie Centrale se fait à pied sec. Qu’ils en profitent
    Vous m’ôtez les mots de la bouche !!

  10. Posté par aldo le

    Cette INDUSTRIE DE L’IMMIGRATION DE MASSE EST UNE GIGANTESQUE ESCROQUERIE POLITIQUE QUI FINIT PAR NOUS COÛTER DES DIZAINES DE MILLIARDS. Ne nous étonnons pas lorsque les jugements de la JUSTICE EUROPÉENNE souvent fortement biaisés politiquement mais bientôt totalement imposés à Suisse avec le piège des ACCORDS CADRES TELS DE MULTIPLES MENOTTES QUI NOUS SONT DEJA FIXEES sont soutenus comme par hasard par tous, sauf l’UDC ! Et cette JUSTICE A LA BOTTE DES CRIMINELS BOLCHEVIQUES PROFITANT DE CETTE INDUSTRIE, très lucrative donc génératrice de corruptions, EST UN PÉRIL GRAVE DE PLUS CONTRE LA SUISSE.

    Comment en est-on arrivé là ? C’est pourtant assez simple, l’EUROPE UErss suinte de toute part de la corruption propre à UN SYSTEME TOTALITAIRE BOLCHEVIQUE INCOMPATIBLE AVEC LA DEMOCRATIE SUISSE. Et les CHANTAGES PERMANENTS sont là pour démontrer l’action maléfique de ces crapules.

    Et qui se précipite pour UN POSTE DE COMMISSAIRE EUROPEEN A LA JUSTICE ? UN BELGE DÉNONCÉ POUR DES AFFAIRES DE CORRUPTIONS, ÉVIDEMMENT. Une ambition qui vise tout simplement à obtenir une immunité politique contre des poursuites judiciaires https://www.7sur7.be/belgique/didier-reynders-vise-par-une-enquete-sur-des-allegations-de-corruption-je-ne-suis-pas-au-courant~af5825f0/ Ce qui est à mettre en parallèle avec les accusations contre Juncker qui n’a semble-t-il toujours pas décollé du Parlement. https://lesobservateurs.ch/2018/08/23/affaire-jean-claude-juncker-rien-ne-bouge-et-pourtant/

  11. Posté par combattant le

    JAMAIS AU GRAND DIEU JAMAIS !C’est l’enfer et le diable dans la maison !viols,machettes,couteaux,charria,burkini,voile islamique,pillage des caisses sociales. IMPÔTS EN AUGMENTATION + LAMAL + TAXE EAU-TAXE ELECTRICITE-TAXE MAZOUT-QUE DES TAXES ET DES INJUSTICES SOCIALES ATTEND CE PEUPLE DE MOUTONS RACKETE ET PAYEURS !.LES NÔTRES D’ABORD VOTEZ UDC !ON EN VEUT PLUS ON N’EN PEUT PLUS.REBELLION !

  12. Posté par J.-J. le

    Il est bien évident qu’ils ne faut JAMAIS accepter ce chantage!!!! Y en a marre, marre et encore marre d’accepter l’inacceptable!!!!

  13. Posté par Dani le

    les accueillir… absolument pas. Ces colonisateurs montent sciemment sur leurs rafiots pourris en comptant bien qu’on viendra les chercher. Ils se mettent donc eux-même dans la mouise. Qu’ils en supportent les conséquences. Aucune urgence humanitaire. Et si on leur fait quand même la grâce de les sortir de leur bouillon au large de la Libye, alors c’est retour au point de départ. De plus le chemin vers la péninsule Arabique et l’Asie Centrale se fait à pied sec. Qu’ils en profitent

  14. Posté par Yolande C.H. le

    Pourquoi les suisses doivent-ils faire un effort pour ces gens qui, une fois entrés en Suisse, n’en font aucun ou un minimum, puisqu’ils viennent pour accéder à une vie facile ? Alors que de plus en plus de personnes actives tombent en burn-out!

  15. Posté par Socrate@LasVegas le

    Comme dit Cenator, les politiciens n’évoquent la tradition suisse que lorsqu’ils cherchent à la DETRUIRE!

    Pour rappel aux mémoires de poissons rouges:
    MIGRANTS = réfugiés + CLANDESTINS
    La proposition: « La Suisse devrait s’engager à accepter 2% des migrants sauvés en mer… soit 100 à 200 personnes par année » annonce donc clairement:
    – s’asseoir sur l’état de droit et la Constitution.
    – chercher une augmentation de la population par n’importe quel moyen, et à n’importe quel prix climatique!

    Il faut bien sûr refuser cette imbécilité surtout émanant d’un malhonnête pareil!

    Et pour rappel, avant/pour que le « con de peuple » accepte schengen, c’était exactement les mêmes « estimations » ridicules, écrites noir sur blanc sur la brochure de vote: entre 8’000 et 10’000 nouveaux résident en Suisse (avec schengen)… mais à l’époque, ils mentaient sous couvert « d’étude universitaire »: voyez vous-mêmes, c’est en P.4 https://www.eda.admin.ch/dam/dea/de/documents/berichte_botschaften/Integrationsbericht-1999-studien-wirt_de.pdf

  16. Posté par Bussy le

    Pourquoi devenir apostat si on est sûr de détenir la vérité contre ces sales mécréants !
    En plus, la plupart sont cons comme des balais, on va se gêner !
    Maintenant, pourquoi ne pas dire oui à ces 2% pendant qu’on y est, étant donné qu’environ 100’000 personnes rentrent en Suisse chaque année, immigrants légaux ou illégaux, et que sur ces 100’000 il doit bien y avoir 70’000 migrants qui auraient pu se trouver sur les bateaux de l’invasion maritime mais qui avaient assez de fric pour payer les passeurs et l’avion, qu’est-ce que ces 2 % changeraient ?
    Les arrivées par bateaux sont des muletas, c’est-à-dire des chiffons agités à la tête des peuples pour leur faire croire qu’il n’y en a que quelques centaines qui arrivent, alors que c’est des millions qui arrivent en Europe chaque année, autant que pendant les errements de la grosse Merkel !
    La bonne nouvelle, c’est que ça va péter bientôt, les bien-pensants ne s’en doutent pas mais ça arrivent, les gens normaux sont en train de se réveiller !

  17. Posté par Antoine le

     »La Suisse doit-elle accueillir les migrants sauvés en Méditerranée ? »
    NON
     »Accepter ce quota de 2%, c’est mettre le doigt dans un engrenage mortifère ! »
    Avec le regroupement familial obligatoire comme il se doit, ce n’est 100 ou 200 personnes c’est 20 à 30 fois plus qui vont débarquer …

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.