Avec un « chant communiste » des climato-terroristes interrompent les débats au Conseil national

Mathieu Henderson - RTS info:

Quelque 70 manifestants pour le climat ont interrompu les débats au Conseil national jeudi matin en déroulant une banderole et en chantant depuis la tribune. Cette action intervient alors que la session est marquée par les discussions sur la nouvelle loi sur les CO2 qui sera débattue lundi aux Etats.

La banderole affichait le message "Final Countdown - 16 Months Left" (le décompte final - il reste 16 mois). Le message faisait référence à une volonté de réduire les gaz à effet de serre d'ici fin 2020. Il était accompagné de la chanson "The Final Countdown". Les activistes ont ensuite entonné l'hymne pro-climat "Sing for the Climate", qui reprend l'air de "Bella Ciao", un chant italien de la résistance des partisans lors de la Seconde Guerre mondiale.

Malgré les exhortations de la présidente du Conseil national Marina Carobbio (PS/TI), les personnes sur la tribune ont poursuivi leurs chants et n'ont pas rangé la banderole. Le personnel de sécurité a dû intervenir. Les données personnelles des manifestants ont été enregistrées. "Nous n'avons pas déposé de plainte", a indiqué à la RTS la porte-parole des services du Parlement Karin Burkhalter.

Pas de sécurité renforcée

Les activistes s'étaient annoncés auprès des services du Parlement comme des personnes souhaitant suivre le débat. "Ils sont entrés normalement et ont été contrôlés par la sécurité", selon Karin Burkhalter.

Comment ont-ils introduit la banderole? "La sécurité a pour tâche de détecter des objets dangereux comme des armes, pas des objets textiles", explique la porte-parole. Elle précise qu'aucune mesure de sécurité supplémentaire n'est prévue pour la suite de la session parlementaire qui se poursuivra jusqu'au 27 septembre.

C’est bien que la jeunesse s’engage pour des thèmes importants comme le climat, mais je pense qu’on doit aussi respecter les règles

Viola Amherd, conseillère fédérale

"Je pense que c’est bien que la jeunesse s’engage pour des thèmes importants comme le climat, mais je pense qu’on doit aussi respecter les règles", a réagi Viola Amherd, qui s'exprimait devant les parlementaires lorsque l'action a débuté.

"Il y a un règlement - qui dit comment on peut utiliser le Palais fédéral - et il n’a pas été respecté. C’est un peu dommage. Mais l’engagement, je le soutiens à fond", a ajouté la conseillère fédérale chargée de la Défense (DDPS), interrogée par la RTS.

La réaction de Viola Amherd à l'action des jeunes pour le climat
L'actu en vidéo - Publié à 10:55

Réactions contrastées sous la Coupole

De son côté, Martin Candinas (PDC/GR) a fortement condamné l'action: "Il y a des gens qui ont l'impression qu'ils peuvent aller à la tribune et manifester pendant que nous avons la session et discutons d'un tout autre thème", a-t-il estimé. Selon lui, des sanctions sont nécessaires: "Il faut porter plainte et voir si des parlementaires ont aidé ces gens à mener leur action."

D'autres élus ont réagi sur les réseaux sociaux. "Un chant communiste interrompt les débats du Parlement au nom du climat", a déploré Yves Nidegger (UDC/GE) sur Twitter.

Le PDC valaisan Thomas Egger a jugé l'intervention contre-productive: "Avec de telles actions, les jeunes pour le climat sont en train de nuire à leur propre cause. Les jeunes qui veulent s'engager activement dans la politique sont les bienvenus sur les listes des

[...]

article complet:

voir aussi: Forum, 19.09.2019

Des activistes pour le climat interrompent une session au National: débat entre Oleg Gafner (Verts/VD) et Dominique de Buman (PDC/FR)

 

4 commentaires

  1. Posté par Zendog le

    Il est bien normal que ces jeunes, manipulés par la propagande incessante concernant le réchauffement du climat, entonnent un champ communiste puisque l’écologisme n’est rien d’autre qu’une idéologie totalitaire qui ne tolère pas la moindre contradiction et qui ne pense qu’à nous priver de nos libertés pour « sauver » la planète qui s’en moque.

  2. Posté par Antoine le

    La sécurité au Palais Fédéral est au TOP ! Nous sommes rassurés !
     »La banderole affichait le message « Final Countdown – 16 Months Left » »
    Dans 16 mois on refait le point concernant le réchauffement climatique, la fonte des glacier et le nombre d’ours polaires …
    Cette mascarade climatique a assez duré et suite aux affirmations d’Al Gore le menteur en 2006, nous sommes certains que les catastrophes annoncées ne se produiront pas !
    http://www.wikistrike.com/2015/09/al-gore-le-nobel-menteur-sauveur-de-planete-et-milliardaire-du-carbone.html
     » »Nous n’avons pas déposé de plainte », a indiqué à la RTS la porte-parole des services du Parlement Karin Burkhalter. »
    Si c’était un groupuscule de droite ou d’extrême-droite, elle n’aurait pas hésiter à déposer plainte !

  3. Posté par toyet le

    Quand est-ce que l’UDC prendra la rue, ils doivent organiser systématiquement des contres manifestations. Euh le PNS il fait quoi?

  4. Posté par leherisson le

    Rien de vraiment étonnant; les « écologistes » revendiquent comme but premier, jusqu’à l’ ONU, la destruction du capitalisme

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.