Le 20 Minutes romand préfère donner la parole aux familles des jihadistes : aucun mot pour les victimes

Le titre de l'article ainsi que son sous-titre sont orientés pour nous faire culpabiliser et jouer sur la corde de l'émotion : «C'est un choix politique de ne pas les sauver» ; «Une grand-mère se bat pour ramener sa petite-fille».

A présent, nous avons une responsabilité envers ces assassins de chrétiens. Une telle inversion est dégoûtante. Quant à l'avenir réservé à toutes les victimes non musulmanes, ce média se garde bien d'approfondir le sujet ou même de l'évoquer.

Dans la vidéo, cette Française clame même qu'il s'agit d'une "histoire française" alors que l'islam est spécifiquement anti-Européen et étranger à nos cultures. Elle voudrait donc que les non musulmans déboursent pour les dégâts psychiques causés par l'idéologie de l'islam, une idéologie qui est spécifiquement tournée... contre les non musulmans.

Cette grand-mère se gardait bien de pleurer lorsque les Yézidies et les Chrétiens étaient décapités, les femmes et les fillettes utilisées comme des esclaves sexuelles durant des années. Dans ces situations bien plus atroces, ce n'était guère important pour elle.

Quant à juger une islamiste en Europe, elle sait pertinemment que les preuves sont pratiquement inexistantes. Les témoins ont soit été tués, soit craignent pour leur vie ou encore sont dans l'incapacité de témoigner. Et cette femme le sait pertinemment.

**********

 

Une grand-mère se bat pour ramener sa petite-fille

«Je veux la tirer de là-dedans!» confie Christine Morin à l'AFP. Cette grand-mère se bat pour que sa petite-fille soit rapatriée en France, comme l'ont été certains orphelins de jihadistes français en juin. Sa petite-fille de deux ans vit actuellement à Al-Hol, avec sa mère, une Turque. Son père était parti en Syrie en suivant un recruteur avec qui il aurait péri fin février pendant la bataille de Baghouz.

 

 

[...]

20min.ch

3 commentaires

  1. Posté par J.-J. le

    Magnifique!!!!! Je suis vraiment comblé de lire et d’entendre des conneries pareilles car cela ajoute toujours davantage à la légitime haine que cette sous-caste plus ou moins « humaine » inspire!!!!A la place de cette vieille rombière j’irais me cacher d’avoir engendré, perpétué et éduqué un lignage merdique pareil!!! Mais là non… fidèle à son ascendance et à sa descendance de m…. elle se pavane et exige que l’on sauve la peau de cette graine de gibet infecte, bientôt unique représentante de ce qui se fait de pire chez l’Homme (et DIEU sait s’il y a choix en matière d’engeance!!!). Qu’elle les rejoigne et connaisse le même sort qu’eux!!!! AMEN.

  2. Posté par Chirs le

    « On est Un pays en mesure d’éduquer ses enfants ». La tartufferie complète! Elle a bien réussi l’éducation de son fils, boucher islamiste de Daesh. La honte. C’est aux pays ayant subit les crimes de guerres de ton fils de le juger. Cela apaisera quelque peu leur douleur. Et leurs enfants on s’en fout, la seule chose qui m’importe c’est que les miens grandissent loin d’eux.

  3. Posté par Anna le

    Cette femme n’a pas été capable d’éduquer son fils correctement, il est devenu djihadiste, et maintenant elle veut rapatrier sa petite fille. Non effectivement, les enfants ne sont pas responsable des bêtises de leurs parents, mais les parents de ces enfants les ont éduqués à nous haïr et à devenir des criminels. Dans les maisons de femmes de l’Etat islamique, des vidéos d’enfants tuant des adultes passent en boucle. Moi je ne veux pas voir en France des enfants ayant appris à trouver normal qu’un enfant tue des « mécérants » . Ce sont des bombes à retardement, mais cette femme ne s’en soucie pas. A cause de l’islam, et des inconscients comme cette femme, un jour on devra se méfier même des enfants, ce sera abominable !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.