Un commentaire

  1. Posté par MEIERS le

    Moi cette affaire me rappelle deux témoignages dont j’avais eu connaissance dans les années 1970, étant à l’époque adolescent. Le premier était celui de mon père, engagé volontaire pour la durée de la guerre dans la légion étrangère en 1939. Il m’avait parlé des conseils de prudence qui lui avaient été donnés par ses sous-officiers lors de sortie en quartier libre le soir, Eviter à tout prix les tripots tenus ou fréquentés par des Arabes, car ceux-ci « portaient tous un couteau dans la poche et cherchaient querelle pour un oui ou un non ». Le deuxième témoignage était celui d’un camarade de pensionnat en France, fils de père algérien et de mère française. Il m’avait dit qu’á Alger il évitait de circuler le soir dans des quartiers comme la Casbah, parce que l’on risquait de se faire agresser et trancher la gorge par derrière et que l’on retrouve son corps le lendemain dans une poubelle! Si ces expériences des générations ayant eu l’expérience des Arabes n’avaient pas été oubliées, on n’aurait pas laissé entrer une telle population pour un résultat évidemment pareil!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.