Tariq Ramadan, le droit contre la décence !

post_thumb_default

 

On le savait dangereux, fourbe, retord et rhétoricien, manipulant comme personne les sophismes, l’art de la dissimulation et les faux-semblants. Bien malin qui parvenait à déchiffrer les émotions et le fond de la pensée de ce sphinx aux yeux rétrécis et au sourire léger. La justice quant à elle tente aujourd’hui de comprendre si derrière cet idéologue nauséabond se cache un prédateur sexuel de la pire espèce. De ceux qui utilisent leur statut pour arriver à leurs fins, de ceux qui harcèlent, violent et manipulent au nom d’Allah.

On aurait pu penser que l’islamiste helvéto-égyptien allait rester discret pendant cette période judiciaire mais hélas, c’est mal connaître l’arrogance de l’homme, proportionnelle à nos propres renoncements, puisque son livre Devoir de vérité, dont la publication avait été suspendu par la justice à la demande de la plaignante principale, anonymisée par le prénom « Christelle ». La raison ? Ne reconnaissant pas le droit à l’anonymat, Ramadan a cité son vrai nom à 84 reprises dans son livre.

Hélas, trois fois hélas, malgré le recours des avocats à l’article 39 du droit de la presse qui prévoit que « diffuser, par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support, des renseignements concernant l’identité d’une victime d’une agression ou d’une atteinte sexuelles ou l’image de cette victime lorsqu’elle est identifiable, est puni de 15 000 euros d’amende » et que ces dispositions ne sont pas applicables lorsque la victime a donné son accord écrit afin de rétablir le nom de Christelle à la place de sa véritable identité, la cour a tranché en faveur de l’islamiste. L’avocat de la plaignante, Maître Eric Morain, qui défend les intérêts de « Christelle », a, quant à lui, concédé que Devoir de vérité soit « publié au pays de Voltaire ». « Mais ceux qui se joindront à la meute se rendront coupables de la même faute », a-t-il ajouté.

Las, le livre de Tariq Ramadan est bien sorti ce 11 septembre et ce dernier est en pleine promotion dans différentes associations cultuelles islamiques. Même si certains de ses anciens amis lui ont tourné le dos, choqués par les justifications de Ramadan qui reconnaît des relations extra conjugales. Une posture « contraire aux valeurs de l’islam », ces sages musulmans dénoncent ce comportement « alors même que Ramadan bénéficie d’un fort soutien parmi les jeunes ».

« J’ai participé à la première cagnotte de soutien et aux campagnes de défense de Tariq Ramadan sur les réseaux sociaux mais aujourd’hui j’ai honte. Ce monsieur a utilisé la religion pour assouvir ses besoins pervers. Il a détruit des vies. Je demande pardon à toutes les victimes. » a pour sa part réagi un internaute. Mais cette réaction est épisodique. L’immense majorité des soutiens de Ramadan continuent de le soutenir.

C’est justement ce soutien aveugle qui pose problème. « Complot franc-maçon, sioniste, islamophobe, français, international » … Tous les qualificatifs sont bons pour défendre le bon Docteur. Et l’une de ses plaignantes, Henda Ayari, est aujourd’hui la victime quotidienne d’insultes, de menaces de morts et de lynchages.

« Marre de vivre dans l’angoisse et la peur depuis des années ! Marre de devoir me camoufler pour ne pas être reconnue dans la rue ! Marre de subir harcèlement, insultes, intimidations au quotidien ! Marre de la pression ! Trop c’est trop ! » s’est-elle exclamée sur Twitter.

Lâché par ses soutiens, Ramadan tente une ultime opération de communication, qu’il sorte un livre s’il le désire, contrairement à ses pairs, nous respectons sa liberté d’expression. Puisse-t-il en faire usage en prison. Là où devrait être sa place depuis des années. •

Cet article Tariq Ramadan, le droit contre la décence ! est apparu en premier sur Présent.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

2 commentaires

  1. Posté par G. Vuilliomenet le

    Tariq ou comment se faire sodomiser!

    https://www.lelibrepenseur.org/tariq-ramadan-et-la-sodomie-a-geometrie-variable/

    Quand je repense à cette petite vidéo qui montre à quel point ce tartufe est un menteur, un imposteur, une idée m’effleure l’esprit: je vois ce brave Neyrinck sodomisé à sec par Tariq. Bon! La justice n’a pas encore fini son travail, il est donc présumé innocent, mais ça n’empêche que moralement, le bonhomme a sodomisé profond pas mal de ses fans. Ils devraient nous raconter leur petite mésaventure, n’est-ce pas Jacques?

  2. Posté par Antoine le

    Encore et toujours la justice qui applique le 2 poids 2 mesures !
     » …la cour a tranché en faveur de l’islamiste »
    L’accusé devient la victime … M. T. Ramadan applique la Taqyia avec toute l’efficacité dont il est capable !
     »Ne reconnaissant pas le droit à l’anonymat, Ramadan a cité son vrai nom (de la victime) à 84 reprises dans son livre. »
    Comment se fait-il que dans les fais divers de nos journaux locaux, tous les noms des agresseurs Nord-Africains sont systématiquement changés en des noms européens ?
    Nos merdias jouent un très sale jeu de propagande avec le soutient de la gôchiasse !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.