Plusieurs pays européens pourraient imposer une «taxe GAFA» à la suite de la France

post_thumb_default

 

Après l’adoption de la taxe GAFA en France, plusieurs pays européens dont le Royaume-Uni, l’Italie, l’Espagne et l’Autriche seraient susceptibles d’imposer au niveau national les géants digitaux états-uniens, rapporte CNBC.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Un commentaire

  1. Posté par miranda le

    QUE LES EUROPEENS TIENNENT BON face cette abus de puissance de l’Amérique. Il y a un moment où ca suffit.

    ETRE EGALEMENT AUSSI RIGIDE avec le Tafeta, le Ceta et le Mercosur.
    Nous faisons tout pour être « aux normes » et eux sans y être contraints peuvent pénétrer le marché européen et tuer notre tissu économique et social.
    Bien sûr l’Amérique prendra des mesures de rétorsion. Tant pis.

    Nous devons nous obstiner à sauver notre mode de fonctionnement européen qui est plus propre que le leur.
    Quand on voit en ALBERTA (hier soir à la télé) les fermes usines composées de dizaines et dizaines d’enclos avec des milliers de vaches qui ne se déplacent pas sur de l’herbe, mais sur un sol terreux sans vie ( enclos pour un groupe de 50 vaches ) , allant manger dans des bacs, on est outré de VOIR que c’est ce MODE DE PRODUCTION qui veut s’imposer à l’humanité.
    ET ce pauvre monde animal, qui ne peut se déplacer normalement, qui est dans un éternel sur place. On est pas loin de l’élevage en batterie pour vaches.

    Quand elles marcheront sur de l’herbe, on pourra peut-être consommer leur lait ou leur viande mais pas avant.Travaillez autour de vous, allez voir vos supermarchés et vos agriculteurs, ceux qui savent élever sainement leur bête, et imposer que ce soit la production LOCALE qui soit vendue.
    J’ai la chance d’être entourée par un bataillon de vaches qui ont le « DROIT » de se déplacer, et je le défendrai, pour mon agriculteur, pour les vaches et pour notre santé. ET MERDE à ces puissants.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.