La poussée de l’AfD en ex-Allemagne de l’Est vue par les médias français : point Godwin à tous les étages

Le point Godwin a été très vite atteint par les médias français une fois connus les très bons résultats du parti Alternative pour l’Allemagne (Alternative für Deutschland, AfD) dans les Länder du Brandebourg et de la Saxe, tous deux situés en ex-Allemagne de l’Est.
[...]

Amalgames en série

Le 1er septembre, c’était aussi le jour où l’on commémorait les 80 ans de l’attaque de l’Allemagne nationale-socialiste contre la Pologne, une attaque qui déclencha la Seconde Guerre mondiale. C’était donc un moment propice aux amalgames faciles en mettant les deux événements en parallèle, comme l’a fait par exemple TV5 Monde en publiant sur son site le soir des commémorations un article intitulé : « Allemagne : entre commémoration de la Seconde Guerre mondiale et progression de l'extrême droite ». Et TV5 Monde de relater dans un même article les deux événements du jour : commémorations en Pologne et discours remarqué du président allemand Frank-Walter Steinmeier, qui a demandé pardon aux Polonais, et «menace de l’extrême droite» qui «est pourtant toujours présente en Allemagne».

[...]

Libération, l’art de la photo suggestive

Un journal qui se réjouissait ouvertement à une époque de l’entrée des Khmers Rouges dans Phnom Pen, c’est Libération. Aujourd’hui, pour accompagner un entretien avec un sociologue allemand « spécialisé dans l’extrémisme de droite », publié le 3 septembre et intitulé « Régionales en Allemagne : ‘L’AfD mène une guerre culturelle’ », Libération a choisi une photo où l’on voit Andreas Kalbitz pendant la soirée électorale pris dans une posture rappelant un salut nazi qui serait exécuté avec le bras gauche.

[...]

Le Monde et l’islamophobie

L’autre journal de la gauche libérale libertaire, Le Monde, recourt lui aussi au point Godwin face à l’AfD dans un article du 1er septembre intitulé « Scrutins régionaux en Allemagne : ‘Ça peut difficilement aller mieux’ pour l’extrême droite », dans lequel le journaliste Thomas Wieder explique : « Dans le Brandebourg, l’homme fort de l’AfD s’appelle Andreas Kalbitz, une figure de l’ultra-droite dont la presse a révélé qu’il avait participé à des rassemblements néonazis à la fin des années 2000. En Saxe, le chef de l’AfD est Jörg Urban, qui a œuvré au rapprochement du parti avec le mouvement islamophobe Pegida, contre l’avis des plus modérés. » « Les rassemblements néonazis à la fin des années 2000 », c’est en fait une manifestation en 2007 à Athènes organisée par le parti grec d’extrême droite Aube doré, qui réfute toutefois lui-même le qualificatif de néonazi ou fasciste, et à laquelle Andreas Kalbitz avait effectivement participé. Quant à Pegida, [...]

Un commentaire

  1. Posté par Poulbot le

    Depuis la fin de la guerre la presse française est aux mains de la gauche , de ce faite elle influence les français par des articles très orientés politiquement de sont coté. Ne pas oublier au passage l’éducation national elle aussi largement politisé a gauche, ce qui fait que les enfants reçoivent une éducation elle aussi de gauche, annihilant de ce faite toute réflexion objective dans la vie.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.