Hongrie : Orban préside un «sommet démographique» international et défend les «valeurs chrétiennes»

Le président hongrois a organisé à Budapest un événement visant à exalter les valeurs «de la famille traditionnelle». Des responsables politiques et religieux étrangers ont fait le déplacement depuis les Amériques, l'Afrique ou l'Australie.

Le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, a présidé le 5 septembre une réunion internationale visant à promouvoir «le modèle de la famille traditionnelle» devant un parterre de personnalités venues du Brésil, des Etats-Unis, d'Afrique et d'Europe de l'Est, rassemblés pour encourager la natalité au nom des «valeurs chrétiennes».

Si nous acceptons l'immigration comme une solution, alors nous contribuons au remplacement des populations

Le président serbe Aleksandar Vucic, le premier ministre tchèque Andrej Babis et l'ancien chef de l'exécutif australien Tony Abbott ont fait le déplacement pour ce «sommet démographique» à Budapest, tout comme des ministres en exercice bulgare, brésilien, letton, polonais, bangladais et cap-verdien, ainsi qu'un représentant du Congrès américain et des personnalités religieuses.

Le dirigeant souverainiste hongrois a notamment appelé à «inscrire dans la Constitution» les politiques «pro-famille» afin de contrecarrer l'effet de décisions de justice qui peuvent être, selon lui, «anti-famille». La Hongrie a progressivement mis en place, depuis 2010, une politique nataliste parmi les plus volontaristes des pays occidentaux. Une «condition du succès [de cette politique] est la résurgence du christianisme en Europe», a notamment estimé Viktor Orban, qui a poursuivi : «Si nous acceptons l'immigration comme une solution, alors nous contribuons au remplacement des populations.» Il a aussi qualifié «d'idiote» et de «contre-nature» l'idée d'avoir moins d'enfants pour sauver le climat sur terre.

[...]article complet:

source 2:

source 3:

vidéo en hongrois:

Lire aussi : La Hongrie offre 30 000 euros aux couples mariés qui feront trois enfants

Un commentaire

  1. Posté par miranda le

    Toujours actif pour la défense des européens chrétiens et leur survie. On le remercie.
    IL se soucie aussi de la natalité des européens en cette période où celle des autres peuples notamment africains, risque de nous submerger, par la volonté de nos dirigeants..

    On se souvient de ce que rapportait il y a quelques temps Philippe De Villiers, à savoir que chaque fois qu’était évoqué le sujet de la natalité des européens, celui-ci était étouffé par nos élites Bruxelloises.

    Donc la natalité des européens n’était pas à encourager, bien au contraire. Le programme de remplacement était déjà envisagé depuis longtemps. Les migrants venus d’ailleurs devaient supplanter les peuples européens lentement mais sûrement.

    Et d’une pierre on fait deux coups : faire en sorte que l’occident se « déchristianise » par l’arrivée massive d’Afro- musulmans et perde ses repères culturelles grâce à la propagande gauchiste progressiste harcelante.

    Cette natalité peut se renouveler dans les pays de l’Est ou les gens ont encore un mode de vie simple et sont capables de faire preuve de « sacrifices ». Et il y a encore le sens de la communauté : la femme qui travaille trouve toujours des relais familiaux pour s’occuper des enfants si l’état est défaillant dans l’endroit où elle vit.

    Notre natalité a été ENTRAVEE par nos élites mais aussi par NOS FAILLES : notre recherche permanente d’individualisme, d’aisance, de confort, de plaisirs et divers loisirs.

    Dénatalité qui ne peut affronter la prolifique natalité des nouveaux arrivants.

    Mais qui au regard de l’écologie pourrait être considérée comme une entrée en sagesse démographique.

    Mais pour le moment, ce n’est pas vraiment ce problème qui doit nous préoccuper, voire nous « harceler », mais CELUI DE LA DEMOGRAPHIE QUI ARRIVE D’AILLEURS, alors que le travail est absent.

    Nous allons nous retrouver avec des MILLIONS d’individus déboutés du droit d’asile, errant dans nos villes, nos campagnes, ne désirant pas retourner chez eux et NON RACCOMPAGNES chez eux par les états européens.

    Que vont-ils faire ? ce qu’ils ont commencé à faire déjà : les agressions quotidiennes avec son nombre de morts, le squat des maisons, le trafic de drogue , les viols, les vols etc…

    Bref semer une GUERRE qui ne se dit pas, organisée contre nous et entretenue par nos élites en faisant venir encore plus de migrants.

    Aujourd’hui, des migrants squattent sans états d’âme aucun, des maisons ou des bâtiments. Lorsque le propriétaire veut rentrer chez lui, il est tout simplement brutalement éjecté de chez lui.

    Est ce que les gens, dans une commune, dans un quartier, dans un village, sauront s’unir pour repousser ces intrus?????? Sinon, nous serons DES CITADELLES ASSIEGEES et ensuite remplacées.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.