Europe : Merkel et Macron envisageraient d’exclure de l’espace Schengen  les pays qui refuseront des migrants et le regroupement familial

 

Europe. Les pays qui refuseront des migrants exclus de l’espace Schengen ? Selon le journal grec Ta Nea, la chancelière allemande et le président français souhaitent réformer le règlement européen Dublin III, qui détermine les pays responsables du traitement des demandes d’asile et le système de répartition. […] – Plus controversée, explique Ta Nea, l’épineuse question de la […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

11 commentaires

  1. Posté par pepiou le

    Schengen participe au génocide culturel des peuples européens. En sortir est une question de survie. Quoi qu’en disent Ma-querelle et Mort-con.

  2. Posté par aldo le

    Pour la Suisse c’est donc bien LE MOMENT DE SE DÉBARRASSER DE 2 PROBLÈMES D’UN COUP: L’IMMIGRATION DE MASSE ET SCHENGEN LA PASSOIRE. Mais on ne va pas dire merci Merkel. Un telle menteuse ne peut proférer que des mensonges.

  3. Posté par Antoine le

    Plus vite on sera débarrassé de Schengen et mieux on se portera !
    Schengen est une passoire qui nous coûte la peau des fesses (des dizaines ou des centaines de millions !)

  4. Posté par Mauron le

    En Suisse une grande majorité de la population n’a pas pris la mesure du niveau de nuisance de l’UE car elle n’en a pas la pratique ou la seule pratique qu’elle en ait c’est en y allant en vacances ou y faire ses courses. Ah le café à 1,30€ en France ou à 1€ en Italie, très bien, mais jamais personne ne se pose la question quant au salaire du serveur. La signature d’un accord-cadre pourrait être un douloureux réveil pour les Suisses.

  5. Posté par miranda le

    Secondo :
    Est-ce que ça voudrait dire que les migrants seront dirigés principalement vers LA FRANCE ET L’ALLEMAGNE puisque ces deux là ne se considèrent pas comme « anti-schengen ».

    On doute que les autres pays veuillent rester dans un espace aussi peu protégé quand un Erdogan ne cesse de dire qu’il va nous balancer des millions de migrants ou réfugiés, vu que l’Europe ne répond plus à ses exigences.

    Allemagne et France redevenant « puissantes » grâce au nouvel esclave  » qui va arriver, payé à Un euro de l’heure?

    Qu’ils en fassent alors des TRAVAILLEURS DETACHES s’ils estiment en avoir besoin et pas des destructeurs de nos cultures .Qu’ils les logent sur place comme le faisait le grand patronat au 19 ème siècle dans les diverses mines et autres.

    Avec de tels fous, on peut tout supposer. L’heure n’est plus à la cohérence, mais au grand bazard, à la dissimulation et la manipulation, leur jeu favori.

  6. Posté par Maurice le

    L’Union européenne serait-elle une religion sectaire, qui se permet d’excommunier ses membres lorsqu’ils ne s’alignent pas sur ses dictâtes ?…

  7. Posté par miranda le

    La « punition » serait ALORS de ne plus faire partie de l’Espace SCHENGEN? Vraiment la seule « punition »?
    Car sa proposition doit probablement cacher une menace? Sinon, ce programme serait un peu « dérangé, farfelu, absurde » et ne représenterait pas ce à quoi LES MONDIALISTES acharnés veulent nous soumettre. Le mélange de tous dans tous pour créer cet être imaginaire INDIFFERENCIE, nomade du travail et sans attache, corvéable à souhait, qui hante leurs rêves les plus fous.

    S’il n’y a pas « un piège dissimulé derrière cette « proposition » alors les pays auront la possibilité de choisir des « travailleurs détachés » en cas de manque d’effectifs. Tout comme l’Arabie saoudite, (cette chanceuse du mondialisme) nous pourrons enfin « choisir ».

    Alors le statut de migrant « qui a tous les droits va s’effondrer » et viendra le statut de travailleur détaché.
    Affaire à suivre, car avec les mondialistes acharnés nous ne sommes jamais « frustrés » en matière de propositions absurde, négatives et destructrices.

    En tout cas c’est le bon moment pour exiger plus de DEMOCRATIE et que les peuples soient consultés pour quitter l’espace SCHENGEN. Car c’est cet espace SCHENGEN qui détruit nos vies.

    Mais avec notre « état macronien », nous risquons bien de rester dans l’Espace SCHENGEN.
    IL faudra donc encore descendre dans la rue pour obtenir ce droit de consultation. Et là nous devrions être des millions. Car il s’agit de notre survie.

  8. Posté par Socrate@LasVegas le

    Si les « règles schengen » (acceptées en Suisse par tromperie et déni de démocratie) changent pour s’opposer FRONTALEMENT au votes citoyens contre l’immigration de masse et pour le renvoi des criminels étrangers, c’est le moment favorable pour en sortir!

    Une initiative peut-être?

  9. Posté par JDV le

    Ces deux-là s’agitent et aimeraient commander tout l’espace Schengen, que dis-je ? toute l’Europe. Mais si les décisions se prennent à l’unanimité ils peuvent toujours aboyer. Et notre Micheline d’antan, hyper pro UE et Schengen que dit-elle ? Il me semble qu’elle se fait étrangement petite et silencieuse.

  10. Posté par Hexgradior le

    A la bonne heure !

  11. Posté par poulbot le

    Macron devrait plutôt écouter les français que Frau Merkel l’ex-Allemande de l’est .

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.