Suisse : les deux islamistes kosovars de retour de Syrie continuent tranquillement leurs formations

Par le biais de cet article (qui date d'octobre 2018), on découvre que les deux islamistes de retour de Syrie peuvent à nouveau vaquer à leurs formations, comme si rien ne s'était jamais produit alors que nous sommes face à des assassins.

A la lecture de cet article alémanique, on comprend mieux pour quelle raison les principaux journaux romands évitent ce sujet.

Pire, Faute de preuves, les tribunaux suisses s'avèrent non seulement incapables de juger mais également incompétents face au danger que représente l'islam.

**********

Visar (17 ans) et sa sœur Edita (16 ans) sont de retour de Syrie. Depuis le 29 décembre, ils sont de retour à Winterthur (canton de Zurich). Avant leur départ, les deux adolescents ont fréquenté la mosquée An'Nur à Winterthur-Hegi. Aujourd'hui, le cercle familial se fait de plus en plus entendre et soulève de graves accusations. Un ami de la famille déclare : "Les responsables n'ont pas fait grand-chose pour arrêter les deux jeunes dans leur folie religieuse."

En décembre 2014, Visar, alors apprenti employé de commerce à l'administration municipale de Winterthur [NDLR : Nos administrations offrent des postes en or à des musulmans, mais cela n'a pas suffi pour que ce Kosovar respecte les chrétiens et notre pays.], et Edita, lycéenne, se sont rendus en Syrie pour rejoindre la milice terroriste de l'Etat islamique. Quelques jours avant leur disparition, ils ont déclaré à leurs parents qu'ils voulaient passer la nuit chez des amis pour fêter Noël. En réalité, ils se sont rendus en Syrie - un voyage organisé par des bailleurs de fonds de l'Etat islamique qui sont actifs en Suisse.

Des valises pleines d'argent circulent à Winterthour

"Les individus qui ont organisé ce voyage se sont rendus à la mosquée An'Nur", déclare l'ami de la famille. Les bailleurs de fonds sont très bien organisés et agissent de manière très professionnelle. Ils sont payés par la milice terroriste de l'Etat islamique. "Des valises entières pleines d'argent sont distribuées à Winterthur pour financer le jihadisme". Il ne comprend pas pourquoi les responsables de la mosquée An'Nur ne sont pas intervenus. Il est également déçu par les autorités suisses : "Elles doivent enfin agir" [NDLR : Les problèmes de l'islam deviennent magiquement les nôtres dans la tête d'un musulman.].

 

Pendant que le gouvernement suisse accueille des terroristes de retour du jihad, les Chrétiens d'Irak doivent rebâtir leurs Eglises et leurs maisons détruites par l'Etat islamique. Bien entendu, les musulmans ne se sentent aucunement coupables de ces persécutions christianophobes.

 

Ce n'est pas seulement la mosquée qui a joué un rôle central dans la radicalisation des jeunes. Entre autres choses, Visar est entré en contact avec l'islam radical dans le centre d'arts martiaux de l'islamiste Valdet Gashi (29 ans) [NDLR : Valdet Gashi, également d'origine kosovare, était champion de boxe thaïe et enseignait à Winterthour]. Valdet Gashi a rejoint l'Etat islamique et serait mort en Syrie entre-temps.

Rêve détruit d'une vie meilleure en Syrie

Selon l'ami de la famille, une femme a également joué un rôle majeur dans la radicalisation d'Edita. "Elle était au chômage et possédait beaucoup de temps libre. Elle dénigrait la Suisse et disait qu'on ne pouvait être libre que dans un pays musulman [NDLR : En clair, elle insulte notre pays tout en profitant de notre système social]. "Elle a aussi déclaré à Edita qu'elle aurait sa propre maison en Syrie.

Le rêve d'une vie meilleure en Syrie a pris fin pour les deux adolescents.

A partir de lundi, ils pourront recommencer leur vie quotidienne en Suisse. Visar doit continuer son apprentissage, Edita doit retourner à l'école.

Les deux sont à placer ailleurs [NDLR : Sans doute dans un foyer ou dans une famille d'accueil].

[...]

(Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch)

Blick.ch

Un commentaire

  1. Posté par Antoine le

    Aucun retour ne doit être toléré !
    Ce sont des BOMBES ambulantes !
    Pendant des années ils vont se faire oublier, puis un jour ils recevront l’ordre de nous liquider !
    Réveillons-nous et agissons !
    Les votations arrivent tout bientôt !
    Votons pour un parti qui défend réellement NOS intérêts ! Il n’y en a pas 36 il n’y en a qu’un : l’UDC !
    La crise du climat, l’hystérie duéclenchée n’est qu’un panache de fumée pour distraire le peuple des vrais problèmes ! Bien plus graves !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com