Le mot « État de droit » n’est que le masque de la dictature idéologique de juges politiquement corrects

post_thumb_default

 

Selon Jean-Yves Le Gallou, interrogé sur la condamnation des Identitaires : […] Aujourd’hui, le corps judiciaire rend des décisions idéologico-politiques profondément contraires à l’idéal de liberté et à la volonté populaire : En appliquant avec beaucoup de zèle des lois liberticides : poursuites, voire condamnations, pour de simples délits d’opinion de […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

3 commentaires

  1. Posté par aldo le

    Exacte, Lucie ! C’est la formule bateau qu’on nous sert à toutes les sauces, tant dans les ONG du style amnesy international, que chez les ignares de LREM et d’autres partis devenus aboyeurs faute de prébendes, qui trempent jusqu’au cou dans le totalitarisme socialo-écolo-islamo-bolchévo-fasciste. Ouf ! comme si ce mélange mafieux n’était pas compatible pour les moins demeurés d’entre nous, histoire d’accoin:.tances. Ceci est une très belle formulation symbolique, déjà copiée, qui ne devrait pas plaire à un certain Christian « la piccole », alias « in vino veritas » dès qu’on associe ces mots: Franc-maçonnerie, Brunier, Hollande, internationale P.S., TSR, SIG, électricité, homosexualité, pédophilie etc.. il disjoncte. Oui, il n’y a pas d’Etat de droit pour ces genres de dictatures qui plaisent à tous ceux qui tournent dans les sphères des très temporaires profiteurs euro-mondialo-concentrationalisateurs, avant la grande catastrophe annoncée par la petit Greta la peste antifa, notre pythonisse de bazar, qui doit avoir remplacé médiatiquement feue Madame soleil, chez nos idiots parfaitement utiles. « In vino veritas » est un robot de la dernière technologie qui fonctionne avec un moteur à base de vapeurs d’éthagniole. Attention il disjoncte en permanence, gravement bugé il est capable de pires singeries scientifiques comme 1+1=0, et ses batteries ne sont manifestement pas encore au point.

  2. Posté par Lucie le

    Et c’est bien pour ça qu’on répète à l’envi que « nous somment toujours dans un état de droit » alors que nous sommes dans un système. Un mensonge répété à longueur de temps est censé masquer un mensonge, longtemps encore ?

  3. Posté par Lucie le

    Et c’est bien pour ça qu’on répète à l’envi que « nous somment toujours dans un état de droit ». Un mensonge répété à longueur de temps est censé masquer un mensonge, longtemps encore ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.