Mon Dieu! L’horreur n’a pas de bornes…

Anne Lauwaert
Ecrivain belge

Mon Dieu! L’horreur n’a pas de bornes. Les Suisses ont atteint le fond de l’abysse de l’ignominie: la librairie Payot a réédité un livre de lecture pour la première année, qui date de 1969.

Et là c’est, positivement,  l’abomination! Tout d’abord l’apprentissage des lettres et des syllabes, par la méthode syllabique ! Vous vous rendez compte? Ensuite … p.2 un dessin qui représente une “maman” et un dessin qui représente un “papa” et un dessin qui représente un papa, une maman et une petite fille … maman, papa, mimi… et pas de parent 1, ni de parent 2, ni de 2 mamans, ni de 2 papas… C’est déstabilisant!

C’est pas tout… hélas! p.5 : “ Papa téléphone … maman tricote…” Je suis sans paroles devant ce sexisme auquel Payot expose des enfants de première primaire!.

p.8 … Je n’ose presque pas le copier… “ n comme nègre”… avec des dessins de nègres bruns foncés. Encore heureux qu’ils n’ont pas mis “ a comme arabe”… ni “b comme Bicot” Ben quoi, dans les années 50 il y avait une BD avec Bicot et ses amis, même “Bicot et son demi chien”… Ils n’ont pas non plus mis “M comme Mahomet mais… évidemment de la part de Suisses, fallait s’y attendre : “m comme montagne”…

Et encore p 26 . … “Arthur a désobéi”  et après ça … il est malade! Vous vous rendez compte du message: il a été puni par la maladie parce qu’il a désobéi… Il est tombé dans un ruisseau. Comme si tomber dans un ruisseau ce n’était pas un fâcheux accident mais une désobéissance qui mérite d’être punie !

Et encore: p.82 pour enseigner le tréma ils écrivent un chant de Noël “Voici Noël ô douce nuit”…ils remettent ça à a page 129 encore du Noël !

Et p 97 : “On va baptiser Jean-François » et maman va à l’église…

Et pour conclure de la p134 à la p 138 : “ Histoire du nègre Zo’hio.”…

Tout au long, que des prénoms du calendrier, aucun Kevin, ni Abdul, ni même Samantha…

Le pire c’est qu’à la fin de la première année scolaire et de ces 138 pages détestables, les gosses savent lire et écrire.

J’avoue que ceci n’est qu’un premier petit compte rendu après avoir feuilleté rapidement, Dieu sait quelles horreurs s’y cachent encore.

Incroyable: le Canton de Vaud a donné son autorisation pour cette scandaleuse réédition qui n’en finit pas d’être rééditée tellement elle a du succès…

Heureusement, quand même, il y a un feuillet qui met en garde que ce n’est pas un livre à mettre dans toutes les mains surtout pas celles d’enfants…

Et ouf! les associations de la bien-pensance sont montées aux créneaux pour remettre les pendules à l’heure du politiquement correct

Comme cerise sur le gâteau : c’est un superbe livre cartonné qui coûte 30F , un luxe pour gosses de riches! C’est vraiment du Suisse. Qu’est ce que la francophonie va dire de ça?

Anne Lauwaert, 30.8.2019

 

 

18 commentaires

  1. Posté par JeanPaul le

    Écolier en primaire dans le Canton de Vaud en 1952, j’ai appris à lire avec « Mon premier livre ». Il est donc tout faux de prétendre que sa date de parution est 1969. Il s’agit sans doute d’une réédition. L’apprentissage de la lecture avait déjà été modifié, suite à la vague soixante huitarde.

  2. Posté par Antoine le

    Payot peut de suite préparer une 3ème édition !
    Seules les méthodes éprouvées devraient être enseignées à l’école !
    Depuis bientôt 25-30 ans, le département de l’instruction publique ne fait que de l’expérimentation au détriment du niveau qui baisse … y aura-t-il enfin quelqu’un de sensé à la tête de ce département ?
    Ce n’est pas Cesla Amarelle (PS) qui va en améliorer le niveau !

  3. Posté par Claude le

    vive la liberté du commerce et de l’opinion.
    Claude de Morges

  4. Posté par Anne Lauwaert le

    Sergio… soyez tranquille: les censeurs veillent et ont déjà crié au scandale ; heureusement car s’il n’y avait pas eu la polémique cette parution serait passée inaperçue… et nous aurions manqué cette jolie occasion ! Disons-leur merci !

  5. Posté par Anne Lauwaert le

    Marie-France: c’est évident: Payot a pris les devants et coupé l’herbe sous les pieds des pissevinaigre qui vont lui chercher noise – nous comprenons cela – c’est la seule façon qu’il nous reste de nous protéger contre l’absurde et… en attendant que nous retournions au « parler vrai »

  6. Posté par Anne Lauwaert le

    Monsieur Bechie, je ne comprends pas le trait d’humour : pourquoi un accent circonflexe? mon Larousse dit aussi un tréma « Noël » – je n’ai jamais vu « Noêl » expliquez-vous

  7. Posté par Sergio le

    J’espère qu’un sursaut citoyen créera un collectif réclamant avec des paroles fortes des mesures conservatoires afin d’arrêter la diffusion de cette horreur. Il nous faut des responsables afin de venger les gauchistes de cette infamie.

  8. Posté par JeanDa le

    Magnifique ! Quelle bonne surprise !
    C’était aussi mon premier livre !
    Un très beau livre avec toute une ambiance : couleurs, dessins, écriture (style).
    Je me réjouis de l’offrir à mes petits enfants !

  9. Posté par Marie-France le

    ceci dit mon plaisir est gâché par la conclusion du texte « Avertissement » que l’on peut lire dans le lien donné par INFO. Pourquoi , Payot se sent-elle obligée de préserver ses arrières ?
    « Afin de lever toute ambiguïté, tant sur le contenu d’hier que sur la démarche d’aujourd’hui, Payot Libraire tient donc par cet avertissement à souligner très clairement que ce travail sur la mémoire de l’édition romande, mené en connaissance de cause, n’a en aucun cas pour objectif de remettre au goût du jour des valeurs datées, et à certains égards critiquables, mais bien de permettre la mise en perspective du remarquable chemin parcouru en un demi-siècle par l’école publique et l’édition scolaire en termes d’égalité, d’intégration, de culture, d’ouverture au monde et de droit à la différence.
    Dommage, ça gâche le plaisir…

  10. Posté par Tommy le

    1969 est une date peut-être erronée.
    Ce manuel, je l’ai eu entre les mains vers 1963 déjà.
    Mais peu importe…

    Malgré cela, ce dernier dépeignait une société et un style de valeurs qui ont totalement disparu de nos jours.
    La société était-elle tellement insupportable à l’époque de la promotion de ce livre?

    Actuellement, avec les larves aux commandes du DFJ, nous aurions droit à des séquences telles que:

    Maman va changer les roues du camion, pendant que papa va à la Gay Pride .

    Zo’ hio donne des cours au CERN.

    André a le rhume, car ses deux mères l’ont laissé tomber dans l’ étang.

    Ou maman fume un joint pendant que papa fait du tissage.

    Ou Mohammed explique les règles de la non-violence à Albert et Gustave….

  11. Posté par benz le

    donc ayant lu votre poste maintenant j’attends la bonne nouvelle le parti socialiste a procédé a un suicide collectif et s’est foutu en bas de la tour bel air ???^^

  12. Posté par mia vossen le

    MERCI pour ce texte qui nous permet de mesurer « la distance parcourue »…. et peut-être de réagir contre l’atmosphère « 1984 » qui règne actuellement en Occident?

  13. Posté par Marie-France le

    J’ai été scolarisée en France où je suis née. J’y ai appris à lire avec « La Méthode Boscher ou la journée des tout petits » (édité en 1906 pour la première fois, il a appris à lire à la génération qui m’a précédée , à celle qui m’a suivie).
    https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9thode_Boscher
    Depuis presque 20 ans on en trouve dans tous les « Tabac / Presse / Librairie » comme il y en a pratiquement dans toutes les communes de France et de Navarre. Ils se vendent comme des « petits pains ».,,,
    A l’époque où cette méthode était employée, les enfants savaient tous lire couremment l’année de leurs 7ans à la fin d u CP (1ère primaire ) c’est important de savoir lire « pas plus tard » pour pouvoir aimer lire le restant de ses jours!)
    Ayant gardé ce livre de lecture précieusement dans ma bibliothèque, je m’en suis servi pour mes enfants scolarisés à l’époque dans le Canton de Vaud qui avait opté dès 1979 pour les « Méthodes Nouvelles » contre lesquelles j’étais opposée pour les avoir expérimentées dans les années 60 en France lors de mon premier poste d’institutrice ( à l’époque l’instituteur était assez libre quant à ses méthodes). Je m’en suis aussi servi pour mes petits enfants.
    Alors, bravo à Payot… enfin le réveil !!!
    .

  14. Posté par Antoine le

     »Le pire c’est qu’à la fin de la première année scolaire et de ces 138 pages détestables, les gosses savent lire et écrire. »
    Au fait, pourquoi est-ce que les enfants vont à l’école ?
    Pour s’amuser, jouer de l’i-phone …
    Ecole = établissement dans lequel est donné un enseignement collectif.

  15. Posté par Anne Lauwaert le

    D’abord, ce livre est un bel objet: couverture cartonnée, dos toilé, tranchefile, les dessins sont réalistes aux couleurs harmonieuses et les caractères, beaux et grands pourraient bien être du Garamond 22. Ensuite : les poèmes et textes simples, qu’on peut lire aux enfants et qu’ils peuvent comprendre, parlent de la vie normale dans un langage normal, avec des mots normaux qui donnent envie de recommencer à parler et à vivre normalement. Bref, c’est comme si on remettait les pieds sur terre. La preuve par le poème « Le pain » signé Eug. Wiblé :
    « Oh ! le bon pain frais et croquant
    Où nous mordons à belles dents,
    Et qu’on fait tremper dans la soupe ;
    Nous aimons tant le bruit léger
    Que le pain fait à déjeuner,
    Quand pour nous, petits affamés,
    Maman le coupe !
    C’est la meilleure nourriture,
    Un bon morceau de pain !
    On l’aime bien quand on a faim,
    Même sans confiture… »
    Mais oui : un vrai petit déjeuner avec du vrai pain pour bien commencer la journée et pas seulement pour les enfants ; les adultes en ont bien besoin eux aussi ! Une vraie soupe ! du vrai pain trempé dans une vraie soupe ! C’était comme ça, pourquoi cela ne pourrait-il plus être comme ça ? et pourquoi ne pourrait-on pas le dire ?
    Saint Nicolas et Noël approchent, le joli cadeau !

  16. Posté par Jacques Beckie le

    « Et encore: p.82 pour enseigner le tréma ils écrivent un chant de Noël “Voici Noël ô douce nuit”…ils remettent ça à a page 129 encore du Noël ! »
    Non pas le tréma mais le circonflexe, sinon pour le reste entièrement d’accord avec vous….

  17. Posté par INFO le

    “Suite à l’incroyable succès de « Mon premier livre », nous avons décidé de lancer un second tirage de cet ouvrage qui sera disponible dès le lundi 30 septembre. N’hésitez pas à le commander avant parution ou à le réserver auprès de votre libraire. ”
    http://www.payot.ch/Detail/mon_premier_livre-collectif-9789988006310

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.