Campagne de l’UDC en Suisse romande : Oskar Freysinger est optimiste

Claude Haenggli
rédacteur/traducteur, Berne, Suisse

Campagne de l’UDC en Suisse romande : Oskar Freysinger est optimiste

 

La Weltwoche a choisi comme personnalité de la semaine l’ancien conseiller national et conseiller d’État valaisan Oskar Freysinger, chef de la campagne électorale de l’UDC en Suisse romande. Freysinger, dans cet entretien avec le journaliste de l’hebdomadaire alémanique, se montre optimiste, tout en soulignant les particularités régionales. Pour ne pas choquer les électeurs francophones, surtout les Vaudois, qui selon lui sont des « softies », des Bernois qui ne savent pas l’allemand, il est nécessaire de choisir des termes moins agressifs et d’être plus ironique qu’en allemand. Freysinger est particulièrement fier de sa traduction de l’affiche de la pomme mangée par des vers, qui représentent les gauchistes et leurs braves suiveurs des autres partis : « Des vers pour notre pomme ? Non merci ! » Tout le monde comprendra entre autres que les vers, ce sont les Verts et que les coûts exhorbitants de leurs revendications seront « pour notre pomme ».

 

https://www.weltwoche.ch/ausgaben/2019-35/artikel/der-ehrenamtliche-berater-die-weltwoche-ausgabe-35-2019.html

 

Traduction (Claude Haenggli) : Son pronostic : « Nous gagnerons peut-être un siège dans le canton de Vaud et en perdrons peut-être un à Neuchâtel. Il n’y aura en tout cas pas de grands changements. » Et la discussion sur le climat ? « Je crois qu’elle est venue trop tôt. Les gens en ont marre de Greta au petit-déjeuner, Greta à dîner - personne ne peut supporter cela à la longue. Elle n’a aucun argument. Elle dit qu’elle veut nous mettre en état de panique. Mais si c’était vraiment aussi grave qu’elle le dit, dans une situation pareille, il vaudrait mieux garder la tête froide. »

Claude Haenggli, 30.8.2019

 

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.