L’Autriche met sur pied un commando spécial pour sauver les enfants des islamistes

Comme à l'accoutumée, le média cache le fait que ces deux femmes sont d'origine bosniaque [Samra Kesinovic et Sabina Selimovic]. Il ne faudrait pas que l'Européen se pose des questions sur les conséquences d'une telle immigration musulmane.

Le journaliste confond par ailleurs les deux prénoms : c'est bien Samra qui a été battue à mort et non Sabina. Il s'agit donc de la deuxième nommée.

Enfin, le gouvernement autrichien va risquer la vie d'hommes non musulmans pour aller sauver des enfants musulmans dont les parents pratiquaient le jihad, tout cela parce qu'une "grand-mère" musulmane le demande, sans aucune honte. Cela démontre à quel point l'Europe est malade.

**********

On ne sait toujours pas ce qui les a poussées à partir [NDLR : Elles ont elles-mêmes indiqué qu'elles combattaient pour l'islam dans une lettre. Mais visiblement c'est trop compliqué à comprendre pour le journaliste.]. Mais, il y a plus de cinq ans, Sabina et sa meilleure amie, Samra, âgées respectivement de 15 et 16 ans, ont décidé de partir en Syrie dans le but de rejoindre l'Etat islamique. La première nommée, apparemment battue à mort en février parce qu'elle avait tenté de s'enfuir, a eu deux enfants en zone de guerre. Ceux-ci se trouvent actuellement au camp de réfugiés d'Al-Hol, dans le nord-est de la Syrie. Leur père est, quant à lui, porté disparu.

Mardi, Vienne a confirmé qu'un test ADN réalisé par l'UNICEF avait montré que les deux garçons étaient bel et bien de Sabina. Ils sont donc officiellement des citoyens autrichiens [NDLR : C'est magique la naturalisation : deux musulmanes naturalisées parties tuer des non musulmans enfantent des... Autrichiens.]. A la suite de plusieurs requêtes de la grand-mère de la jeune fille [...]

C'est l'unité spéciale de la police Cobra qui effectuera cette tâche pour le compte du ministère autrichien de l'Intérieur, comme le rapporte «Heute». Au vu de la dangerosité de la mission, il est également envisagé de faire recours aux soldats d'élite du Jagdkommando. [...]

Les enfants de Maria, une Salzbourgeoise qui était elle aussi partie combattre en Syrie au côté de l'EI, devraient également être ramenés en Autriche [...]

MSN

Un commentaire

  1. Posté par Antoine le

    Ce sont des bombes ambulantes … programmées pour exploser dans quelques années lorsque nous nous y attendrons pas …
    Pas de rapatriement ! Même pour une grand-mère insistante …

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.