Incendies en Amazonie : Une photo fake news diffusée par Macron

 

La photo relayée par le président pour s’alarmer des flammes qui ravagent la forêt tropicale a été prise il y a plusieurs décennies. « Notre maison brûle. Littéralement. » Jeudi soir, Emmanuel Macron réagit sur Twitter à propos des incendies qui ravagent actuellement l’Amazonie. Son tweet est accompagné d’une photo montrant un épais nuage de […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

8 commentaires

  1. Posté par G. Vuilliomenet le

    Une participante sur le blog de Brisson:
    « Vous avez raison, mais il semble que les gens souffrent d’amnésie collective, la forêt amazonienne souffre depuis fort longtemps et les présidences de Lula et Rousseff n’ont rien fait ! Accuser uniquement Bolsorano est très hypocrite, l’amazonie aurait pu être déclarée réserve mondiale depuis longtemps. »

    La réponse frisant l’infantilisme de Pierre Brisson:

    « Certes mais c’est Bolsonaro qui est en place aujourd’hui et les incendies de cette année sont la goutte qui fait déborder le vase (si je puis me permettre l’expression en cette circonstance). Comme on dit aussi: “trop c’est trop”. »

    https://blogs.letemps.ch/pierre-brisson/2019/08/24/la-foret-amazonienne-brule-et-le-president-bolsonaro-sen-moque-il-faut-larreter-par-tous-les-moyens/#comment-1434

    Le problème de ce monsieur, Pierre Brisson, est peut-être son militantisme aveugle qui me donne l’impression qu’il hurle avec les loups.

  2. Posté par G. Vuilliomenet le

    « Il y a vingt ans, on observait beaucoup plus de feux qu’aujourd’hui. Vingt mille kilomètres carrés brûlaient en moyenne chaque année. (…) La tendance était toutefois à la baisse depuis dix ans, avant que le nombre de feux n’augmente de nouveau depuis deux ans. Les incendies qui ravagent l’Amazonie aujourd’hui constituent une alerte qui appelle à la vigilance, mais il est important de rappeler que ces feux sont tout sauf nouveaux et que beaucoup d’entre eux sont des opérations de nettoyage de zones déjà déboisées. (…) Lula [président du Brésil de 2003 à 2010, NDLR] avait mis en place au début de son mandat une politique « environnementaliste ». (…) Il l’a cependant beaucoup nuancée pendant la deuxième moitié de son mandat. La crise économique de 2008 a encore accentué le retour à une politique développementaliste d’exploitation à court terme des ressources de l’Amazonie. Quant à Dilma Rousseff [présidente de 2011 à 2016, considérée comme l’héritière de Lula, NDLR], c’est elle qui, en tant que ministre des Mines et de l’Energie, a relancé la construction d’usines hydroélectriques en Amazonie.(…) Environ 50 % de la forêt est désormais sous un statut de protection nationale. Cette surface est partagée entre réserves indiennes et écologiques. Donc la moitié de l’Amazonie ne sera pas, ou très peu, sujette à la déforestation. Certains s’y risquent, mais les amendes sont sévères ».

    https://belgotopia.com/2019/08/24/amazonie-fake-news-desinformation-et-manipulation/

  3. Posté par aldo le

    Comme d’habitude on ne nous dit pas qui fout le feu et pourquoi. Et les incendies en Corse ou dans le sud de la France ? Les causes sont toujours peu développées. Elle vont d’un manque sérieux d’éducation avec ce fumeurs dilettantes, qui au volant, lancent leur mégots tout en tenant encore leur téléphone portable dans l’autre main, volant calé avec le genoux. Mais il y a énormément d’affaires liées à la corruption politique.

    Soit de faire la guerre à Bolsonaro comme à Trump, mais ici spécifiquement en déclenchant de feux pour lui en attribuer la responsabilité, soit des banques mafieuses déjà en possession de terrains agricoles, qu’elles veulent tout simplement convertir en constructibles de connivence avec les politicards et à coup de liasses des billets de la corruption.

    Et ne construit-on pas des masses de béton pour y mettre des migrants de masse justement ? Sans compter A CAUSE DE LA FIEVRE DE L’HUILE DE PALME TOUJOURS BIO, L’ALIBI PRÉFÉRÉ DES CAMARADES CRYPTO-COMMUNISTES collectivement mais A VOCATION CAPITALISTE individuellement. Et n’oublions pas le terme de politique de la terre brûlée qui désigne clairement tout ce qui touche nos cher migrants et leur sens poussé du vivre ensemble, quitte à mettre le feu aux pâtures juste pour empêcher les concurrents suivants d’en tirer profit, exactement comme lorsqu’ils mettent le feu à un centre de réfugiés, juste pour aller vivre en villa ou à l’hôtel, toujours loués par des potes socialistes millionnaires, comme nos rapaces préférés: https://www.letemps.ch/suisse/valais-lhotelier-peter-bodenmann-invective-tourisme-suisse

  4. Posté par maury le

    Alors le fake Q c’est qui????

  5. Posté par Nicolas le

    Fake président, vrai financier mondialiste, fossoyeur de l’identité française.

  6. Posté par Michel Vasionchi le

    Macron l’opportuniste ,toujours prêt à faire de la récup. médiatique avec pas grand chose , faut dire que l’écologisme politicien est à la mode.., surtout après la faillite du socialisme au siècle d’avant , même que certains démagos nostalgiques , y voient une opportunité pour faire une nouvelle carrière ..

  7. Posté par Antoine le

    Tout l’art de nous faire passer des vessies pour des lanternes ….

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.