RTS : Céline Vara, vice-présidente neuchâteloise des Verts suisses, contre Oskar Freysinger

L'affiche de l'UDC qui fait polémique. [RTS]

 

Cenator : Les dernières indignations feintes des journaleux et des politicards contre l’UDC ne prouvent qu’une chose : quoi que l’UDC dise ou fasse, la meute l’attaque et s’acharne contre elle.

Où étaient tous ces journaleux indignés à l’époque de l’affiche violente anti-Freysinger ? Bien sûr, la meute n’avait rien à redire contre cette affiche illustrant la décapitation du politicien, avec le catogan sectionné et un bout de chair sanguinolent !

Cette polarisation malsaine de la population, « tous contre l’UDC », est orchestrée principalement par la RTS, qui répète sans cesse, avec ses méthodes de manipulation mentale, que la position seule contre tous plaît à l’UDC. Bien entendu, l’UDC souhaite avoir des alliés, mais pas des opportunistes qui retournent leur veste chaque fois que le vent change de direction.
Les journaleux n’imaginent pas une seconde le sentiment de ras-le-bol d’une partie importante de la population au sujet de ces campagnes de dénigrement et de diabolisation de l’UDC. Et cette partie de la population est tout aussi exaspérée par les abus de l’establishment que les Gilets jaunes en France.

******

RTS, Forum 19.08.2019 :

Polémiques autour de l'affiche UDC avec la pomme véreuse: débat entre Oscar Freysinger et Céline Vara

Céline Vara, sur un ton extrêmement agressif, se plaint de l’agressivité de l’UDC, parti qui ne serait pas constructif, et perd votation sur votation, raison pour laquelle tout ce qu’il lui reste, c’est la haine de l’autre au lieu de trouver des solutions pour la crise climatique alors qu’on est à un tournant pour l’humanité.

Le problème majeur, pour la RTS et pour Céline Vara, vice-présidente neuchâteloise des Verts suisses et avocate, c’est la nouvelle affiche électorale de l’UDC. Oskar Freysinger est l’invité de la RTS pour répondre à leurs accusations extrêmement virulentes.

Céline Vara vocifère : une image, ça peut être extrêmement grave, ça stigmatise des personnes, ça réveille dela haine, de la violence, de l’agressivité et en plus, l’UDC n’apporte pas de solution pour sauver la planète... (Ces propos de la Verte sont proprement délirants, mais la RTS n’a pas hésité à aller encore plus loin et à faire des rapprochements entre cette affiche de l’UDC et celles des nazis des années 30 sur les juifs, voir l’article de RTS Info ci-dessous.)

Elisabeth Logean, journaliste RTS : Ça sent la panique chez l’UDC, vous allez rechercher les vieilles recettes pour contrer le succès probable des Verts aux élections fédérales ?

Oskar Freysinger est juste phénoménal dans ses réponses, pour entendre ses arguments cliquez ici.

Petit extrait : « On est là pour faire comme s’il fallait sauver la planète, et pour sauver la planète il faudrait que les Verts gagnent les élections le 20 octobre. »

Céline Vara répète à deux reprises que l’humanité est à un tournant, que la vie est en danger sur Terre et que l’UDC fait de la provocation au lieu de trouver des solutions et en plus, elle nie la crise climatique. Et trouver les solutions, c’est trouver les alliances. Or, l’UDC a fait cavalier seul durant ces quatre dernières années. L’affiche de l’UDC n’apporte aucune solution, l’UDC n’est pas une force constructive au gouvernement (contrairement aux Verts, bien entendu, qui annoncent la fin du monde!).

******

RTS Info, 19.08.2019

La nouvelle affiche de l'UDC fait polémique jusque dans ses rangs

RTS Info: L'UDC a présenté dimanche son affiche de campagne en vue des fédérales, sur laquelle des vers censés figurer les adversaires du parti grignotent une pomme marquée de la croix suisse. L'image divise au sein même de l'UDC.

L'UDC a présenté dimanche, à deux mois des élections fédérales d'octobre, sa nouvelle affiche de campagne. On y voit une pomme censée représenter la Suisse, grignotée par cinq vers portant les couleurs de l'Union européenne et des principaux adversaires politiques de l'UDC -PS, Verts, PLR et PDC. "La gauche et les gentils doivent-ils détruire la Suisse?", interpelle le slogan dans sa version germanophone.

Erinnert an sehr, sehr dunkle Zeiten. 🤢

Voir l'image sur Twitter

"Qui devrait nous prendre au sérieux?"

Des voix critiques se font également entendre dans le monde politique, au sein bien sûr des autres formations, mais aussi jusque dans les rangs de l'UDC. Plusieurs élus cantonaux et nationaux du parti ont ainsi pris position contre ce visuel qu'ils jugent "maladroit", "excessif" et contre-productif. C'est le cas du conseiller national Claudio Zanetti (UDC/ZH) qui l'a étrillé sur Twitter.

[...]

Pentti Aellig @paellig

Lieber Albert. In SH haben wir auch deshalb einen SVP-Wähleranteil von 35%, weil wir auf solche Plakate verzichten. Denk an all die überparteilichen Kommissionen & Listenverbindungen - und stoppe dieses Sujet. Schöner Sonntag noch. @SVPch

Voir l'image sur Twitter
"Sur ces images, ce ne sont ni la gauche, ni les gentils que l'on voit. C'est de la vermine qu'on éradique. Qu'attendez-vous de ces images indescriptibles? Qui devrait nous prendre au sérieux?"

Interrogé par le site Nau.ch, le conseiller national Thomas Hurter (UDC/SH) a déclaré la trouver "à côté de la plaque et insensible". La "médisance pure" à l'égard des adversaires politiques ne correspond "pas à notre style helvétique", a estimé l'élu, ajoutant que le message était incompréhensible.

L'ancien président de l'UDC schaffhousoise Pentti Aellig a quant à lui directement interpellé le président du parti Albert Rösti.

"Cher Albert, à Schaffhouse, 35% de l'électorat vote pour l'UDC car nous nous abstenons de recourir à ce genre d'affiches. Pensez à toutes les commissions supra-partisanes et aux apparentements de listes - et stoppez cette campagne."

Côté romand, les élus fédéraux UDC contactés lundi par la RTS ont semblé globalement moins critiques, à l'exception du conseiller national Jean Pierre Grin, qui a dit trouver le message "un peu choquant". Le Vaudois estime que l'affiche de campagne devrait plutôt délivrer un message positif.

La "belle pomme" suisse "évidée"

Interrogé dimanche dans le Sonntagsblick, le président du parti Albert Rösti a défendu la campagne en soutenant qu'elle avait pour but de mettre en évidence les menaces qui pèsent sur le pays, en particulier "l'accord-cadre avec l'UE" et "les excès du débat sur le climat": pour lui, "la belle pomme suisse est en train d'être évidée".

Le conseiller national UDC bernois Werner Salzmann a pour sa part avancé dans le Tages-Anzeiger que la controverse résultait d'une mauvaise interprétation de l'image des vers: selon lui, il ne s'agirait pas de vermine, mais d'"êtres vivants qui appartiennent au cycle de la nature".

Ce n'est pas la première fois que des supports de campagne de l'UDC défraient la chronique. En 2007, le visuel des moutons noirs avait fait l'objet d'un vaste débat. En 2009, c'est l'affiche anti-minarets qui avait été interdite de placardage dans plusieurs villes suisses.

Pauline Turuban

2 commentaires

  1. Posté par pepiou le

    Je ne sais pas qui en premier a parlé de vers de terre quand il s’agit de vers de farine ; mais que cette erreur soit reprise par tous les médias et intervenants est la preuve du suivisme, du manque de réflexion et de la persistance dans l’erreur de ces médias et de certains de leurs interlocuteurs.

  2. Posté par Antoine le

    Céline Vara :  »au lieu de trouver des solutions pour la crise climatique alors qu’on est à un tournant pour l’humanité »
     »Céline Vara répète à deux reprises que l’humanité est à un tournant, que la vie est en danger sur Terre »
    Ce genre de langage de la gôche, Verts de gris et Verts pastèque, démontre qu’il faut DÉTOURNER l’attention des masses populaires pour que l’immigration (autre problème immédiat et réel) ne soit pas au centre du débat !
    On se fait envahir, il ne faut PAS le dire, on se fait ASSASSINER, VOLER, VIOLER, AGRESSER, etc …. chut ! surtout il faut sauver la planète et prier pour sainte Greta !
    Celui qui est réaliste et connait le climat, sait que le climat est chaotique (selon le sens des loi du chaos de Lorenz).
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Edward_Lorenz

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.