Au Japon, un « prêtre » androïde enseigne la sagesse aux fidèles

Cenator : Voilà une bonne idée pour faire diminuer la redevance de la RTS : remplacer ses journalistes par un robot de ce genre.

Cette révolution technologique pourrait se passer en douceur, peut-être même sans que la population s’aperçoive du changement. Notre service public est déjà en avance sur son époque, les journalistes sont programmés sans bug à diffuser des émissions standardisées avec des questions et réponses stéréotypées.

Les émissions se succèdent selon le disque dur installé dans chaque tête de journaliste lobotomisé, qui consiste à n’inviter en grande partie que des spécialistes gauchistes, qu’ils soient chercheurs en sciences humaines, en climatologie, professeurs d’université en sciences humaines, journalistes, pour s’exprimer sur n’importe quel sujet.

Et si d’aventure l’invité n’est pas  gauchiste, nos journalistes de la RTS sont déjà parfaitement programmés pour lui "casser la figure" sans ménagement.

Les journalistes de la RTS sont parfaitement programmés à diaboliser l’UDC, culpabiliser la population, appauvrir la classe moyenne pour des causes planétaires (climat, migrants, féminisme). Ce sont des programmes qui sont si performants qu’ils définissent tout seul quels sont les problèmes de la population et où se trouve l’injustice à réparer.

Le codage est fait selon la foi universelle des gauchistes, à savoir, encore plus de migrants, plus de fonctionnaires, plus de taxes, plus de règlements, plus d’aide au développement, moins de libertés individuelles, plus de droits aux minorités, et s’il s’agit des femmes, plus de droits à la majorité, et surtout le robot ne diffuse que le point de vue officiel.

La grande différence entre un gauchiste de la RTS et un robot est que les gauchistes prennent au bout d’un temps leurs retraite et doivent être remplacés et reprogrammés, alors que le robot pourra recycler à l’infini les concepts de la gauche, comme l’égalitarisme, l’écologie, la lutte des classes, et imposer encore sa façon de penser à la population jusqu’à l’avènement de la domination internationale tel que Lénine l’avait rêvé.

*****

Au Japon, un « prêtre » androïde enseigne la sagesse aux fidèles

Dans un temple japonais vieux de 400 ans, la déesse bouddhique de la compassion Kannon accueille les fidèles et visiteurs sous la forme d’un robot humanoïde, qui ne fait toutefois pas l’unanimité.

L’androïde Mindar, dont la conception a coûté près d’un million de dollars, récite à volonté des soutras et met en garde d’une voix métallique contre la vanité et les dangers du désir, de la colère et de l’ego.

Les prêtres en chair et en os sont toujours bien là au temple Kodaiji de l’ancienne capitale japonaise Kyoto, et voient avec bienveillance ce nouvel associé fait de câbles apparents et de silicone.

Il est pour eux particulièrement adapté au bouddhisme et susceptible d’évoluer au rythme des progrès technologiques et de s’enrichir des expériences enregistrées.

[…]

« Il peut être difficile à certains de communiquer avec des prêtres un peu ringards comme moi et j’espère que ce robot sera une manière ludique de combler le fossé », estime le prêtre Goto dans une allusion aux jeunes générations.

[…]

« La grande différence entre un moine et un robot est que nous autres allons mourir, alors que lui va rencontrer beaucoup de monde et emmagasiner énormément d’informations qui le feront évoluer à l’infini ».

Lire aussi : Au Japon, un robot pour faire le deuil avec le visage du défunt

Source : Au Japon, un « prêtre » androïde enseigne la sagesse aux fidèles – MetroTime.be

Un commentaire

  1. Posté par miranda le

    Au premier abord, inquiétant, très inquiétant. A voir la dépendance qu’éprouve les humains envers leur Iphone, on peut se demander quelle sera leur attitude face aux robots. Il semble que l’Arabie Saoudite et le Japon soient les plus intéressées en ce moment par ces « machines presque humaines ». La Chine est sur le point de suivre. Est-ce que les individus « façonnés par les dictatures « adhèrent plus facilement à ces nouveautés »?
    Est-ce que la part « ingouvernable de l’Individu » ainsi que la nomme Roland GORY saura résister aux tentations du nouveau monde?
    L’ère des robots ne sera pas hélas le nouveau siècle des lumières. Peut-être celle d’apporter encore et encore un plus « d’accessoires » censés faciliter la vie de l’humain. Le fera-t-elle sortir des ambiances stressantes et de la poursuite infernale à la réussite matérielle qui caractérisent nos sociétés aujourd’hui? Elle risque « d’enchanter » pour le confort qu’elle peut apporter, une classe aisée. Mais les autres?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.