Suède : pour les autorités de prévention et les grands médias, l’explosion du nombre des viols est due aux applications de rencontre et non à la migration

Un meilleur taux de déclaration et un usage accru des applications de rencontres : telles sont les raisons pour lesquelles les viols explosent en Suède, selon le Conseil national suédois pour la prévention du crime (BRÅ) et TV4 News.

Pourquoi la Suède connaît-elle autant de viols ? Rien que vendredi soir dernier, pas moins de cinq viols ont eu lieu dans le pays.

TV4 News a fait un reportage sur quelques-uns des incidents les plus récents, ceux d'Uppsala, Piteå, Hässelby et Rågsved.

Dans le cas de Piteå, la police recherche « dix hommes à la peau foncée ». A Uppsala, un Afghan a été arrêté pour l'un des viols de ce week-end. Un « rappeur » a été arrêté à Hässelby, a rapporté Aftonbladet, et à Rågsved, la police recherche un agresseur « à la peau foncée ».

Selon TV4 News, le nombre de viols signalés est passé de 3 577 au premier semestre 2018 à 4 070 à la même période de 2019. Cela représente près de 500 viols de plus (+14%).

Cependant, TV4 ne fait aucune mention de l'immigration : « Nous estimons qu'il y a d'abord une tendance accrue à signaler, mais aussi des changements dans notre vie sociale, sous la forme d'un plus grand nombre d'applications de rencontres qui nous font rencontrer des gens que nous ne connaissons pas très bien », explique Mme Stina Holmberg, du BRÅ, à TV4 News.

Source en anglais : Voice of Europe

Voir aussi : BRÅ: Refugees not behind rise in reported sexual crimes - Mundus International

*****

Suède : Plus de la moitié des violeurs viennent de l’étranger

En Suède, 58% des personnes condamnées pour viol ou tentative de viol entre 2013 et 2017 étaient nées à l’étranger, d’après une enquête de la télévision nationale SVT.

Pour les agressions sexuelles, en revanche, on n’observe pas de corrélation notable avec le pays de naissance.

L’étude pose tout de même des questions sur la capacité de la Suède à intégrer ses étrangers.

Source en anglais : RT (2018)

*****

Résumés Cenator

Image symbolique

4 commentaires

  1. Posté par combattant le

    Sur cette photo,trop proches de cette demoiselle,ils n’ont MAIS PAS DU TOUT,pas besoin de ma loupe en plus de mes lunettes,ILS NE SONT PAS DES REFUGIES DE GUERRE,c’est des faux,des imitations,ILS NOUS FONT DU CINEMA de mauvais goût ! RENVOI A LA CASE DEPART de ces zoulous.

  2. Posté par Vautrin le

    Ben voyons ! Tout le monde sait que les envahisseurs sont de chastes agneaux !

  3. Posté par Léo C le

    Bien sûr, bien sûr. Comme tous ces pouilleux, dans le dénuement le plus complet puisque, naturellement, fuyant guerre et misère, ont tous des smartphones, allons-y gaiement et fustigeons les applis de rencontre.

    Forcément. Il ne peut en être autrement. Ce ne peut être leurs mœurs d’arriérés.

    Euh..La Suède, les blancs ont aussi des applis de rencontre et ne garnissent pas pour autant les statistiques.

  4. Posté par Stefen le

    Les trottoirs qu’il faut élargir pour éviter de se faire importuner, les trains qu’il faut ralentir en gare pour avoir le temps de se relever lorsqu’on s’y fait jeter dessous, les machettes qu’il faut interdire sous peine de se faire découper et maintenant les applications de rencontre qui sont la cause de l’augmentation des viols.
    On va nous trouver quoi pour les agressions du personnel soignant, des aînés, des enseignants, etc ? La faute aux blouses blanches? Aux cheveux gris ? Au tableau noir?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.